Plan de cohésion sociale :

Jean-Louis Borloo en visite à La Réunion


Publié / Actualisé
Jean-Louis Borloo, ministre de l'emploi, du travail et de cohésion sociale et Marc-Philippe Daudresse, sont arrivés dans la matinée pour une visite officielle de deux jours. Les deux représentants du gouvernement sont venus présenter le plan de cohésion sociale récemment voté. À l'aéroport, ils ont été accueillis par plusieurs dizaines de militants de droite venus leur souhaiter la bienvenue.
Jean-Louis Borloo, ministre de l'emploi, du travail et de cohésion sociale et Marc-Philippe Daudresse, sont arrivés dans la matinée pour une visite officielle de deux jours. Les deux représentants du gouvernement sont venus présenter le plan de cohésion sociale récemment voté. À l'aéroport, ils ont été accueillis par plusieurs dizaines de militants de droite venus leur souhaiter la bienvenue.
Après l'aéroport, les deux ministres se sont d'abord sont rendus à la mairie de Saint-Denis pour s'entretenir avec le député-maire UMP maire, René Victoria. Ils se sont ensuite dirigés vers le conseil général pour une séance de travail consacrée à la cohésion sociale, et notamment au plan local mis en place par le conseil général. Rappelons que 53 millions d'euros seront engagés par le Département en faveur d'actions de développement et de cohésion.
Nassimah Dindar, la présidente UMP de la collectivité, a rappelé les enjeux et défis posés à l'île en matière d'emploi, de construction de logements et d'insertion. Elle a ainsi souligné à quel point la situation réunionnaise a un caractère de gravité plus important qu'en métropole.
Dès lors, se réjouissant de l'attribution de 15 000 contrats d'avenir par an sur 5 ans (soit 75 000 contrats au total), elle a mis l'accent sur la nécessité de définir "très précisément" dès maintenant "les conditions de remplacement de ces contrats" arrivant à terme. Les contrats d'avenir remplaceront tous les autres contrats d'emplois aidés (CES et CEC), qui resteront en vigueur tout au long de l'année 2005.

"Outils à doper"

Prenant ensuite la parole, Marc-Philippe Daubresse, ministre du Logement a souligné le fait que depuis la dernière visite de Jean-Louis Borloo il y a un an, beaucoup de choses avaient été accomplies, notamment en matière de rénovation urbaine.
Le ministère du Logement a dit partager le diagnostic du comité départemental de l'habitat sur le problème de l'explosion démographique, des listes d'attentes pour l'attribution des logements, de la crise du foncier et sur la nécessité d'agir vite. " Il fait répondre de manière massive à tout ce qui peut augmenter l'offre de logement, a déclaré le ministre. "Il y a dans le plan de cohésion sociale des moyens financiers qui tiennent compte des spécificités réunionnaises, ainsi qu'une boîte à outils performante à utiliser et à doper ici " ajoute-t-il.
Pour sa part, Jean-Louis Borloo a déclaré dans son discours que La Réunion est une île aux "incroyables paradoxes. C'est probablement le département
français où le niveau d'intelligence, de capacité d'intégration des communautés et d'apports républicains est le plus élevé". Il note que La Réunion présente " un tissu humain des plus brillants de la République. Même s'il y a des difficultés, c'est d'abord un message de salut républicain que je tiens à vous adresser".

Doublement de la dotation solidarité

Le ministre a par la suite répondu aux diverses interrogations émises par les élus et a apporté ainsi des précisions sur les contrats d'avenir. Il a aussi indiqué que le plan de cohésion voté il y a deux jours, prévoit un doublement de la dotation solidarité urbaine, "ce qui implique plus de moyens pour les villes à charges sociales urbaines les plus importantes".
En conclusion, le ministre a déclaré que dès janvier prochain, des indicateurs sur le plan de cohésion sociale seraient mis en place au niveau national.
Dans l'après-midi, le ministre de l'emploi a eu une réunion de travail privée avec le président du conseil régional, Paul Vergès (voir encadré). En fin de journée, le représentant du gouvernement s'est rendu à la chambre de métiers où il a signé une charte sur l'emploi dans l'artisanat.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !