Piton de la Fournaise :

L'éruption faiblit


Publié / Actualisé
Les fortes pluies s'abattant sur La Réunion semblent avoir refroidi les ardeurs du volcan. En début d'après-midi ce samedi 19 février 2005, l'intensité de l'éruption avait nettement baissé. La coulée de lave n'est plus visible de la route nationale 2 (RN 2) reliant l'Est au Sud
Les fortes pluies s'abattant sur La Réunion semblent avoir refroidi les ardeurs du volcan. En début d'après-midi ce samedi 19 février 2005, l'intensité de l'éruption avait nettement baissé. La coulée de lave n'est plus visible de la route nationale 2 (RN 2) reliant l'Est au Sud
La Fournaise s'était réveillée le jeudi 17 février à 20 heures 35 après trois heures de crise sismique. La bouche éruptive est située dans Plaine des Osmondes, vers le Nez-Coupé de Sainte-Rose. Alimentée par un débit important, une coulée de lave déferlait les grandes pentes en direction de la RN 2. Le fleuve de feu liquide avançait rapidement. Vendredi après-midi, sous une pluie battante, le front de la coulée se situait à un kilomètre de la route au niveau de la Vierge au parasol (Sainte-Rose - Est). Il semblait alors probable que la lave traverse la voie de circulation tôt samedi matin.
Il n'en a pas été ainsi puisque l'activité volcanique s'est calmée au fil des heures. À la grande déception des admirateurs de la Fournaise qui ont commencé à se rendre sur le site dès jeudi, la coulée et même la bouche éruptive ne sont plus visibles.
L'accès à l'enclos reste interdit aux randonneurs et au survol en hélicoptères. En raison des conditions météorologiques et du fait de l'affaiblissement du phénomène, la préfecture déconseille au public de se rendre sur place.
La précédente éruption de la Fournaise remonte au 13 août 2004. Alimentées par un débit important et constant, plusieurs coulées de laves s'étaient jetées dans la mer. Phénomène exceptionnel, un cratère explosif avait même surgi en bordure d'océan. Le phénomène avait attiré des dizaines de milliers de visiteurs.
Le volcan s'était rendormi le 9 septembre 2004.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !