Piton de La Fournaise :

Le volcan sous la pluie


Publié / Actualisé
Ce jeudi 17 février 2005 à 20h35, alors que la Réunion est sous les fortes pluies, le Piton de La Fournaise est entré en éruption après trois heures de crise sismique. L'éruption a lieu dans Plaine des Osmondes, vers le Nez-Coupé de Sainte-Rose. La lave devrait couper la Route Nationale 2 dans la nuit du vendredi ou dans la matinée de samedi. Imaz Press Réunion mettra en ligne de nouvelles photos du phénomène dès que les conditions météo permettront son survol
Ce jeudi 17 février 2005 à 20h35, alors que la Réunion est sous les fortes pluies, le Piton de La Fournaise est entré en éruption après trois heures de crise sismique. L'éruption a lieu dans Plaine des Osmondes, vers le Nez-Coupé de Sainte-Rose. La lave devrait couper la Route Nationale 2 dans la nuit du vendredi ou dans la matinée de samedi. Imaz Press Réunion mettra en ligne de nouvelles photos du phénomène dès que les conditions météo permettront son survol
Depuis le mois de décembre, le volcan était entré dans une phase d'agitation. L'activité sismique avait commencé depuis le 4 février 2005. Les séismes, de faible intensité, variaient alors entre 10 et 50 séismes par jour et étaient accompagnés de déformations, provoquant le gonflement du volcan. Ce jeudi 15 février 2005, la préfecture a ainsi lancé la pré-alerte vers 11h30 et l'alerte 1 à 15h30.
La crise sismique, débouchant sur l'éruption, a démarré à 17h38 dans l'enclos. L'observatoire de la Plaine des Cafres a enregistré une centaine de séismes (dont le plus élevé de magnitude 1,6 sur l'échelle de Richter ) au nord du sommet du cratère Dolomieu. Et c'est trois heures plus tard que le volcan s'est manifesté. La préfecture devait alors lancer l'alerte 2.
Selon l'observatoire volcanologique, l'activité du volcan était très soutenue. La lave est rapidement descendue en direction de l'océan. Aux alentours de 0 h 45 ce 18 février, la coulée avait atteint la pente dominant le Grand-Brûlé. Dans l'après-midi, la coulée de lave se situait à un kilomètre de la Route Nationale 2.
L'accès à l'enclos est interdit aux randonneurs comme aux hélicoptères.

Des navettes ce dimanche

Quelques heures après l'éruption, les spectateurs ont été nombreux à se masser au Grand Brûlé pour admirer les coulées de lave. Celles-ci ne sont toutefois pas visibles depuis le Pas-de-Bellecombe. La préfecture déconseille au public de se rendre au Grand Brûlé en raison des conditions météorologiques. L'accès en voiture sur le site du Grand Brûlé sera interdit ce samedi à ceux qui viennent de l'Est. L'accès routier par Saint-Pierre est conseillé. Un système de navettes sera mis en place par le Cirest (le syndicat des communes de l'Est) ce dimanche 20 février à partir de 8 heures.
La précédente éruption de la Fournaise remonte au 13 août 2004. Les coulées de laves avaient alors rejoint la mer. Ce n'est que deux mois plus tard qu'il s'était rendormi. Le phénomène avait attiré des milliers de visiteurs.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !