Piton de la Fournaise :

L'éruption est finie, pas le spectacle


Publié / Actualisé
L'éruption du Piton de la Fournaise est terminée depuis le samedi 26 février 2005. Le spectacle ne l'est pas. Le feu liquide s'est transformé en une impressionnante coulée d'un noir figé allant des grandes pentes à la mer. Mais preuve que le feu continue de brûler sous la surface, une chaleur importante et des fumées se dégagent de la surface ce mardi 1er mars. Images
L'éruption du Piton de la Fournaise est terminée depuis le samedi 26 février 2005. Le spectacle ne l'est pas. Le feu liquide s'est transformé en une impressionnante coulée d'un noir figé allant des grandes pentes à la mer. Mais preuve que le feu continue de brûler sous la surface, une chaleur importante et des fumées se dégagent de la surface ce mardi 1er mars. Images
À condition de marcher un kilomètre sur la RN 2- la circulation automobile est interdite à partir du sentier de la Cage aux Lions (Sainte-Rose - Est)-, les admirateurs de la Fournaise peuvent se rendre au pied de la coulée en cours de refroidissement. Ils ont d'ailleurs été nombreux à le faire tout au long de la journée de mardi.
Sur place, l'atmosphère est étrangement silencieuse, peine troublée par des rares chants d'oiseaux. Allant du rempart à la mer et large de plusieurs centaines de mètres, la coulée de lave désormais noire -a épargné quelques îlots de verdure. Le reste, elle l'a avalé. Une bonne portion de la RN 2 reliant l'Est au Sud et Le site de la vierge au Parasol, le symbole religieux de la commune de Sainte-Rose, ont été emportés eux aussi. La statue religieuse avait été retirée de son socle peu avant le passage du feu liquide.
Le littoral sainte-rosien, qui a de nouveau gagné sur l'eau, fume encore. La lave qui s'est jetée dans l'océan n'est pas encore refroidie.
Le spectacle est impressionnant et force littéralement le respect. La nature a, une fois de plus, laissé libre cours à son talent.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !