Étude statistique :

La famille réunionnaise à la loupe


Publié / Actualisé
Le nombre des ménages augmente, un quart des familles sont monoparentales, un foyer fiscal sur cinq paie des impôts et les revenus issus de transferts sociaux constituent la principale ressource d'un tiers des ménages. C'est ce qu'indique l'étude "Familles de La Réunion", coordonné par le groupe "Démographie, famille, conditions de vie" du Comité Régional pour l'Information Economique et Sociale de La Réunion (CRIESR)
Le nombre des ménages augmente, un quart des familles sont monoparentales, un foyer fiscal sur cinq paie des impôts et les revenus issus de transferts sociaux constituent la principale ressource d'un tiers des ménages. C'est ce qu'indique l'étude "Familles de La Réunion", coordonné par le groupe "Démographie, famille, conditions de vie" du Comité Régional pour l'Information Economique et Sociale de La Réunion (CRIESR)
Éditée en livret, cette étude a été présentée ce mercredi 29 juin 2005 par le CRIESR, qui assure la coordination des travaux des différents producteurs d'information économique et sociale. Le livret se décline en six chapitres et fait le point sur les structures familiales, l'emploi et le chômage dans les familles, la santé, les conditions de vie, l'enfance et la jeunesse et les personnes âgées. Une véritable mine d'informations.
Ce document s'intéresse ainsi au nombre de ménages qui s'est considérablement accru, passant de 158 000 en 1990 à 215 000 en 1999. Les prévisions laissent envisager qu'en 2030, La Réunion comptera plus de 400 000 ménages, comportant en moyenne 2,5 personnes.
"Familles de La Réunion", met aussi l'accent sur le fait que l'individualisation des modes de vie se développe de plus en plus à La Réunion. Ainsi, la part des ménages constitués d'une seule personne a fortement augmenté (de 13% à 17%, entre 1990 et 1999). Quant au vieillissement général de la population entraîne une augmentation du nombre de couples âgés dont les enfants ont quitté le domicile familial.

Un quart des familles sont monoparentales

Autre constat : près d'un quart des familles réunionnaises sont monoparentales (dans 9 cas sur 10, elles sont dirigées par des femmes). Sur les 312 000 familles réunionnaises, près de 84 000 déclarent vivre avec un seul parent. Cette transition familiale - passage d'un modèle de famille traditionnelle à un modèle de famille moderne -, devrait se poursuivre dans les prochaines années.
Dans ces familles monoparentales, deux parents sur trois sont inactifs ou au chômage. Un foyer fiscal sur 5 paie des impôts. Les revenus issus de transferts sociaux constituent en fait la principale ressource d'un tiers des ménages à La Réunion. En 2003, le montant total des prestations sociales versées s'élève à trois milliards d'euros.

230 000 personnes âgées en 2030

Le livret souligne par ailleurs que les personnes âgées d'au moins 60 ans (70 000 actuellement) vont tripler leur effectif (soit 230 000) d'ici 2030. Si aujourd'hui, la tradition familliale réunionnaise existe toujors (45% des personnes âgées vivant encore avec l'un de leurs enfants), cette solidarité tend à s'étioler et l'accueil des personnes âgées en structure spécialisée deviendra une préoccupation majeure.
Ce livret, financé par La Région, la CAF (caisse d'allocations familiales), le conseil général et la préfecture, a été réalisé avec les moyens matériels de l'INSEE. Il actualise le premier ouvrage sur les familles de La Réunion, publié en 1994. Il sera à son tour actualisé par l'INSEE dans 4 ans. "Familles de La Réunion" a été tiré à 5000 exemplaires. Il est consultable et téléchargeable sur les sites www.insee.fr/reunion / et www. codess-reunion.org.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !