Fête de l'Humanité :

Trois jours pour faire le monde


Publié / Actualisé
La fête de l'Humanité a ouvert ses portes ce vendredi 9 septembre 2005 en milieu d'après-midi au parc de la Courneuve (région parisienne). Plus de 500 000 personnes sont attendues par les organisateurs jusqu'au dimanche 11 septembre. Cette année c'est La Réunion qui est l'invitée d'honneur de cet événement politique et culturel placé sous le thème "trois jours pour faire le monde ensemble"
La fête de l'Humanité a ouvert ses portes ce vendredi 9 septembre 2005 en milieu d'après-midi au parc de la Courneuve (région parisienne). Plus de 500 000 personnes sont attendues par les organisateurs jusqu'au dimanche 11 septembre. Cette année c'est La Réunion qui est l'invitée d'honneur de cet événement politique et culturel placé sous le thème "trois jours pour faire le monde ensemble"
L'espace est immense, il occupe plus de 17 hectares de terrain. En cette fin de matinée de vendredi la fête n'a pas tout à fait commencé, mais des milliers de personnes sont déjà présentes sur le site. Histoire de rien manquer de ces trois jours de rendez-vous politique et culturels. "Que l'on soit communiste ou non, la fête de l'Huma constitue toujours un événement" note François. Petite tente canadienne fixée en équilibre sur le haut d'un sac à dos plein craquer, ce jeune Réunionnais originaire de Sainte-Suzanne et étudiant à Marseille depuis deux ans, est venu de la cité phoncénne avec un groupe d'amis. Ils vont dormir sur place tout le week-end. "Comme ça on est sûr de ne pas rater le concert de Tiken Jah Fakoly (vendredi soir - ndlr) et surtout de The Offspring, c'est le seul spectacle que ce groupe américain va donner en France" se réjouit à l'avance François

"Rêver devant les photos"

Grâce lui, ses copains savant déjà beaucoup de choses sur La Réunion, mais aucun d'entre eux n'y est jamais venu. "le billet est trop cher pour mon portefeuille" regrette Martin, l'un des amis du jeune Réunionnais. Il ajoute "je vais ramasser toutes les brochures touristiques que je vais trouver sur le stand de La Réunion et je vais rêver devant les belles photos".
La Réunion est en effet l'invitée d'honneur de l'édition 2005 de la fête. Un événement de taille. Cela faisait plusieurs années que l'île n'était plus présente sur le site des festivités. Depuis 1988 et l'appel du parti communiste réunionnais (PCR) à voter dès le premier tour de la présidentielle pour François Mitterrand et non pas pour André Lajoinie, candidat du parti communiste français (PCF), les relations entre les deux partis s'étaient nettement refroidies.
Le temps a passé, les analyses politiques ont changé et les tensions politiques se sont apaisées. En visite à La Réunion, il y a quelques mois, Marie-Georges Buffet, secrétaire nationale du PCF et Élie Hoarau, premier secrétaire du PCR ont été d'accord pour dire que communion de pensée sur la nécessité d'arriver à un monde plus juste ne pouvait rimer qu'avec respect de l'identité et des points de vue de l'autre.

Échanges"

La porte était ouverte pour une "normalisation" des relations. L'invitation faite à La Réunion d'être l'invité d'honneur de la fête de l'Huma peut dès lors être considérée comme la concrétisation de ce retour à la normale.
L'île occupe un grand stand dans l'Espace tourisme qui sera officiellement inauguré ce samedi 10 septembre en milieu de journée par le directeur de l'Humanité et Paul Vergès, président du conseil régional.
En effet, considérant que l'affluence dont bénéficie tous les ans l'Espace tourisme, 50 000 visiteurs en moyenne, est un bon moyen d'assurer la promotion touristique de l'île, la collectivité régionale s'est fortement investie dans l'opération. À son initiative une importante délégation d'artistes et de socio-professionnels du tourisme est présente à la fête.
Témoignages également. Le stand du journal est implanté dans l'Espace Village du Monde entre ceux de l'Iran, du Pérou ou encore de l'Eire. "C'est vrai que Témoignages n'était plus venu à la fête de l'Huma depuis plusieurs années, mais les contacts entre les deux journaux n'ont jamais été rompus" précise Jedan-Max Hoarau, responsable politique de Témoignages. "Il y a toujours eu des échanges d'articles entre les deux supports. En toute logique puisque les deux organes de presse ont la même vision progressiste de l'information" ajoute-t-il.
La première série de concerts a commencé, sous la pluies, en tout début de soirée avec les spectacles d'Émir Kusturica and The no Smocking Orchestra, d'Asian Dub Foundation , d'Amadou et Mariam et de Tiken Jah Fakoly. Des nombreux débats sur les grandes questions d'actualités sont également programmés. Marie-Georges Buffet prononcera le discours de politique général de son parti dimanche soir.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !