Saison cyclonique 2006 :

Cyclone virtuel


Publié / Actualisé
Le cyclone tropical Beldan s'éloigne de La Réunion après l'avoir frappé de plein fouet. De nombreuses victimes sont à déplorer. Les dégâts sont importants. Un bateau est en perdition au large du Port. La préfecture a levé l'alerte rouge et a placé l'île en phase de prudence. En raison d'une forte dégradation du réseau routier, la circulation interdite sur l'ensemble des routes jusqu'à nouvel ordre. Que l'on se rassure, il ne s'agissait que d'un exercice
Le cyclone tropical Beldan s'éloigne de La Réunion après l'avoir frappé de plein fouet. De nombreuses victimes sont à déplorer. Les dégâts sont importants. Un bateau est en perdition au large du Port. La préfecture a levé l'alerte rouge et a placé l'île en phase de prudence. En raison d'une forte dégradation du réseau routier, la circulation interdite sur l'ensemble des routes jusqu'à nouvel ordre. Que l'on se rassure, il ne s'agissait que d'un exercice
Ce jeudi matin 8 décembre 2005, le soleil brillait partout sur Saint-Denis. Pourtant à la préfecture, au-dessus de la Salle jaune plus précisément, des pluies diluviennes se sont abattues et des vents violents ont soufflé... virtuellement. La préfecture a en effet organisé un "exercice cyclone" destiné à tester l'efficacité et la réactivité du dispositif d'aide, d'intervention et de secours. "Il s'agissait aussi d'identifier les éventuelles faiblesses du dispositif" explique le préfet, Laurent Cayrel.
Météo France, les pompiers, l'armée, le SAMU, les gendarmes, les policiers, la DDE (direction départementale de l'Équipement), la DRASS (direction régionale de l'action sanitaire et sociale)... tous les services de secours et de l'État intervenant lors du passage d'un cyclone se sont donc installés en Salle jaune à la préfecture. C'est là que sera désormais implanté le centre opérationnel "et il s'agit vraisemblablement de l'un des centres les plus équipés de France" note le commandant Patrick Delforge de l'état-major de la Protection civile.
Ordinateurs en réseau, réactualisation permanente sur écran de la carte météo et de l'état du réseau routier, mise en mémoire régulière de toutes les informations concernant les victimes et les dégâts, tout est information pour permettre une gestion plus efficace des situations des situations de crise. Un groupe électrogène a évidemment été prévu pour prendre le relais en cas de panne de courant. L'extrême a même été pris en compte. Des radio amateurs bénévoles sont intégrés au dispositif. Si le réseau de satellite ne répond, ce sont eux qui prendront la relève, y compris en se servant de l'alphabet morse
À noter également la mise en place d'une cellule d'écoute chargés de répondre - en Créole, en Français et même en Anglais -, aux appels de détresse de la population. Un médecin psychologue est intégré à l'équipe pour une éventuelle prise en charge psychologique des victimes et de leurs proches.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !