Lutte contre le chikungunya :

300 militaires en renfort


Publié / Actualisé
En provenance de métropole, 300 militaires (180 de l'armée de terre, 70 de l'armée de l'air et 50 de la Marine nationale) sont arrivés à La Réunion ce mardi 21 février 2006 à bord d'un avion d'Air Austral spécialement affrété. Ils viennent en renfort des 1 000 militaires qui, basés localement, sont déjà affectés aux opérations de démoustication dans les jardins des particuliers
En provenance de métropole, 300 militaires (180 de l'armée de terre, 70 de l'armée de l'air et 50 de la Marine nationale) sont arrivés à La Réunion ce mardi 21 février 2006 à bord d'un avion d'Air Austral spécialement affrété. Ils viennent en renfort des 1 000 militaires qui, basés localement, sont déjà affectés aux opérations de démoustication dans les jardins des particuliers
La démoustication est le moyen essentiel de lutter contre l'aedes albopictus, le moustique vecteur du chikungunya. La maladie a déjà contaminé 110 000 personnes en un an. Depuis janvier, les opérations de pulvérisations d'insecticides ont été confiées à l'armée.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !