Chambre d'agriculture :

Une ferme à Saint-Denis


Publié / Actualisé
La chambre d'agriculture de La Réunion a un siècle et demi d'existence. Pour célébrer cet anniversaire, la vieille dame "toujours verte", s'est parée de ses plus beaux atours et s'est installée ce vendredi 9 juin 2006 au parc de la Trinité à Saint-Denis. Jusqu'à dimanche, elle présentera au public les évolutions et les multiples facettes de l'agriculture locale. Plusieurs animations et dégustations de produits sont programmées
La chambre d'agriculture de La Réunion a un siècle et demi d'existence. Pour célébrer cet anniversaire, la vieille dame "toujours verte", s'est parée de ses plus beaux atours et s'est installée ce vendredi 9 juin 2006 au parc de la Trinité à Saint-Denis. Jusqu'à dimanche, elle présentera au public les évolutions et les multiples facettes de l'agriculture locale. Plusieurs animations et dégustations de produits sont programmées
En fait, c'est avec deux ans de retard que la chambre consulaire fête son siècle et demi. En effet, à l'initiative du gouverneur Hubert Delisle, elle voit le jour en 1854. "Nous aurions donc dû fêter cet anniversaire en 2004, mais le contexte ne s'y prêtait pas. Le plan de redressement financier imposait alors des restrictions drastiques dans tous les domaines pour assainir notre situation financière" note Guy Derand, président de la chambre d'agriculture.
La vieille dame a donc repoussé sa fête. Ce qui lui a laissé le temps de mettre les petits plats dans les grands et d'installer une ferme miniature sur le site à Saint-Denis.

Évolutions

Veaux, vaches, cochons et lapins ont ainsi fait le voyage de leurs étables et clapiers jusqu'au parc de la Trinité. Bien à l'abri sous leurs serres, salades, tomates, fraises, concombres et fleurs cultivés hors sol se laissent admirer sans complexe. Des producteurs font goûter leurs produits à un public visiblement ravi de l'aubaine. Un peu plus loin, une exposition photos retracent en quelques panneaux tous les progrès accomplis par l'agriculture locale. Montrer les évolutions des différentes filières agricoles est d'ailleurs l'un des principaux objectifs des trois journées d'animation.
Le côté historique n'est pas oublié. "Lorsqu'elle est créée en 1854 l'institution est plutôt un club, une société savante regroupant de gros propriétaires terriens nommés par le gouvernement " souligne Alain Tardy, directeur de la chambre consulaire. "S'ils font preuve d'un conservatisme social certain, les membres de l'institution font aussi un travail important en matière d'amélioration des rendements, des techniques et de lutte contre les parasites. En fait, ils font ce que font actuellement les différents instituts de recherche et ils financent ces travaux sur leurs fonds propres" poursuit Alain Tardy.

En latin

Il cite à ce propos "les ouvrages de grande qualité publiés avant 1900" ou encore les correspondances échangées entre un propriétaire terrien de La Réunion et l'un de ses homologues de Java sur les différents problèmes de l'agriculture en milieu tropical. "Le Réunionnais ne parlant pas anglais, les lettres étaient rédigées en latin" remarque Alain Tardy.
La chambre consulaire a gardé sa vocation de contribution au développement agricole et au fil des années, elle s'est donnée d'autres missions. Notamment celles d'accompagner les agriculteurs en vulgarisant les techniques de culture et l'utilisation des nouvelles technologies ou encore en les aidant dans leurs projets de diversification.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...