Piton de la Fournaise :

La colère baisse d'intensité


Publié / Actualisé
Entré en éruption ce jeudi 20 juillet 2006 à 4 heures 10, le piton de la Fournaise semble vouloir se calmer. L'une des deux fissures éruptives s'est éteinte et la seconde a baissé d'intensité. La sismicité tend également à diminuer. Les randonneurs que l'on recherchait ont été retrouvés dans l'après-midi. Un point d'observation a été aménagé au piton de Bert en bordure d'enclos (photo Hervé Douris réalisée à 9 heures 45 ce jeudi 20 juillet alors que le volcan était noyé dans les nuages)
Entré en éruption ce jeudi 20 juillet 2006 à 4 heures 10, le piton de la Fournaise semble vouloir se calmer. L'une des deux fissures éruptives s'est éteinte et la seconde a baissé d'intensité. La sismicité tend également à diminuer. Les randonneurs que l'on recherchait ont été retrouvés dans l'après-midi. Un point d'observation a été aménagé au piton de Bert en bordure d'enclos (photo Hervé Douris réalisée à 9 heures 45 ce jeudi 20 juillet alors que le volcan était noyé dans les nuages)
Un poste de sécurité et de secours sera présent sur place jusqu'à 23 heures. 5 heures à partir de la plainte des Sables sont nécessaire pour atteindre ce point de vue. À la distance s'ajoute des conditions climatiques assez rudes. En début de soirée ce jeudi, la température était de 4 degrés sur la région du volcan.
Le point d'observation sera à nouveau sécurisé vendredi matin à condition, bien sûr que l'éruption se poursuive. En effet, la reconnaissance menée dans l'après-midi par les volcanologues a établi que la fissure au niveau du cratère Rivals, s'est éteinte. L'activité de la seconde bouche éruptive, située à 600 mètres de la première, a baissé d'intensité. La sismicité est faible.
Par ailleurs, il n'y a plus d'inquiétude sur le sort des randonneurs dont les toiles de tentes avaient été repérées dans l'enclos. Il s'agit de scientifiques travaillant en liaison avec l'observatoire. Ils sont tous sains et saufs.
Rappelons que le phénomène n'est visible ni du Pas de Bellecombe, ni le long de la nationale 2. Par mesure de sécurité, la préfecture a décidé de fermer au public l'accès à l'enclos et d'interdire tout poser d'hélicoptères.
Le piton de la Fournaise avait donné ses premiers signes d'agitation le dimanche 2 juillet. Ce jour-là plus de 80 séismes avaient été enregistrés par les appareils de l'observatoire volcanologique. Depuis le volcan ne s'était plus calmé.
La dernière éruption a eu lieu du 26 décembre 2005 au 19 janvier 2006.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !