Pénurie d'eau :

Saint-Pierre à sec


Publié / Actualisé
La capitale du sud vit au rythme des coupures d'eau depuis près d'un mois. L'état de catastrophe naturelle a été demandé au préfet par le maire de Saint-Pierre. Les établissements scolaires de Saint-Pierre et de l'Entre-Deux devraient garder portes closes jusqu'à mercredi 7 février 2007au moins.
La capitale du sud vit au rythme des coupures d'eau depuis près d'un mois. L'état de catastrophe naturelle a été demandé au préfet par le maire de Saint-Pierre. Les établissements scolaires de Saint-Pierre et de l'Entre-Deux devraient garder portes closes jusqu'à mercredi 7 février 2007au moins.
La crise est grave sans que l'on ne sache vraiment comment réagir. Saint-Pierre et l'Entre-Deux ont décidé de fermer leurs établissements scolaires ce lundi 5 février 2007 en raison des coupures d'eau potable qui deviennent de plus en plus inquiétantes et risquent de poser des problèmes sanitaires. Les 20 000 élèves de la zone n'iront donc pas à l'école aujourd'hui non plus tandis qu'une reprise est prévue mercredi pour les établissements du secondaire et jeudi pour ceux du primaire. Pendant ces deux jours, les écoles vont s'organiser pour faire face. La distribution de bouteilles d'eau et l'installation de citernes équipées sont prévues.

60 citernes

Depuis un mois déjà, le sud de l'île est en proie à une importante pénurie d'eau qui occasionne de fréquentes coupures. En fin de semaine dernière, la rupture d'une pompe de forage vers Saint-Joseph a privé Saint-Pierre du tiers de l'approvisionnement de cette source. De quoi aggraver une crise déjà bien engagée. Au mois d'octobre, un éboulis au pied du Dimitile avait rendu hors d'usage le captage du Bras de la Plaine qui approvisionne 50% des foyers de la commune.

2 000 agriculteurs touchés

Une soixantaine de citernes ont été mises à disposition des habitants et sont ravitaillées régulièrement par le personnel de la mairie. Par ailleurs, la consommation d'eau a été restreinte par arrêté préfectoral. Dans les communes des Avirons, Etang Salé, Saint-Leu, Saint-Louis, l'Entre-Deux, Saint-Pierre et Petite Ile, il est désormais interdit de laver sa voiture (hors station) et d'arroser les jardins (même publics). Les conséquences économiques ne devraient pas tarder à se faire sentir. Déjà, les agriculteurs et les canniers craignent pour leur récolte tandis que le maire de Saint-Pierre a demandé que soit déclaré l'état de catastrophe naturelle. 2 000 agriculteurs entre Saint-Pierre et Petite-Ile ne reçoivent plus d'eau.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...