La Réunion de nouveau en alerte orange :

Gamède est toujours là


Publié / Actualisé
Capricieuse et dévastatrice, Gamède n'en finit plus de s'éloigner de La Réunion. Après avoir stationnée dans le Nord -Ouest de l'île pendant presque 24 heures, il a commencé à piquer le Sud dans la nuit du lundi 26 février au mardi 27 février 2007. Le problème est que cette trajectoire le rapproche à nouveau de La Réunion. Il devrait passer à 250 km des côtes Ouest mardi en fin de journée. Sur le littoral de cette région les vents soufflent à 130 km/h. Les pluies sont importantes sur toute l'île. Aucune amélioration n'est attendue avant 48 heures. Le trafic routier est extrêmement difficile. L'île est en alerte orange depuis 7 heures
Capricieuse et dévastatrice, Gamède n'en finit plus de s'éloigner de La Réunion. Après avoir stationnée dans le Nord -Ouest de l'île pendant presque 24 heures, il a commencé à piquer le Sud dans la nuit du lundi 26 février au mardi 27 février 2007. Le problème est que cette trajectoire le rapproche à nouveau de La Réunion. Il devrait passer à 250 km des côtes Ouest mardi en fin de journée. Sur le littoral de cette région les vents soufflent à 130 km/h. Les pluies sont importantes sur toute l'île. Aucune amélioration n'est attendue avant 48 heures. Le trafic routier est extrêmement difficile. L'île est en alerte orange depuis 7 heures
A 7 heures ce mardi matin, le cyclone Gamède qui a perdu un peu d'intensité, était situé par les points 19.2 Sud et 53.0 Est à 310 km dans le Nord - Ouest de La Réunion. Il a augmenté sa vitesse de déplacement et s'est à 12 km/h qu'il a commencé sa descente vers le Sud.
Mais pour suivre cette trajectoire, il a amorcé une boucle qui le rapproche de La Réunion. Il continuera à le faire tout au long de la journée ce qui aggravera encore les conditions météorologiques. Des fortes pluies accompagnées de violentes rafales de vent s'abattront sur toute l'île et principalement sur Nord - Ouest et les Plaines.

Violentes rafales

Météo - France souligne que dans la zone de la Possession, le Port et Saint-Paul les vents atteindront les 140 km/h sur le littoral et les 180 km/h sur les hauteurs. Les hauts du Sud et de l'Est subiront les mêmes mauvaises conditions météorologiques. Une houle cyclonique importante continue de déferler notamment sur le littoral Nord - Ouest. Elle atteint une hauteur moyenne de 5 à 6 mètres avec des vagues atteignant 9 mètres. La baie de Saint Paul subit les assauts de la houle qui s'engouffre sur les plages. Météo France estime qu'il ne faut attendre aucune amélioration avant la journée de jeudi.

Dangereux

Ces conditions souvent dangereuses car totalement similaires, note Météo France, à celles que l'île a connu dimanche lors du premier passage au plus près de Gamède, beaucoup d'habitants se demandent pourquoi l'alerte rouge n'a pas été maintenue ou au moins décrétée à nouveau. Cela d'autant que le trafic routier relève souvent du parcours du combattant.
Et pour cause. Le pont de la rivière Saint-Etienne (Sud) s'est effondré. Une piste pourrait être tracé dans le lit de la rivière, mais elle ne sera prête que 3 semaines après la décrue. Le second pont devra être expertisé avant d'être éventuellement être remis en service. La route du Grand Brûlé est fermée. La route du littoral (Nord - Ouest) est fermée. Compte-tenu des éboulis qui s'y sont produits et de la forte houle cyclonique, aucune récouverture n'es envisagée avant jeudi. La route de la Montagne (Nord - Ouest) difficilement praticable en raison des éboulements, du vent et de la pluie sera fermée à prtir de 10 heures. La route des plaines (Sud - Est) est glissante et subit de fortes rafales de vent. Le pont en béton de la rivière des Galets est fermé. Dans l'Ouest tous les radiers sont submergés. Dans ces conditions exceptionnelles, la moyenne pour rallier Saint-Louis à Saint-Pierre en passant par l'Est, est de 5 voire 6 heures au lieu des 10 minutes habituellement nécessaire. Le trajet entre la Possession et Saint-Denis nécessite près de deux heures. Si tous les établissements scolaires, les centres de formation et les univesités sont fermés, la vie économique a repris avec la levée de l'alerte rouge. Du coup, de gros embouteillages engorgent souvent ces routes.

Réseaux rétablis

Par ailleurs, quelques milliers de foyers restent privés d'eau et d'électricité, mais les réseaux ont été en grande partie rétablis. Les liaisons de téléphonies mobile et fixes sont quasiment rétablies
A noter que le drame a été évité de justesse lundi après-midi sur le front de mer de Saint-Denis au niveau de l'ancienne gare routière. Un groupe de 4 jeunes venus assister au spectacle de la houle déferlante a été happé par une vague. Fort heureusement, les pompiers se trouvaient sur place en surveillance et ils ont rapidement pu intervenir. L'un des jeunes a été gravement blessé. Les trois autres ont été plus légèrement atteints.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !