Côtes Sud et Ouest :

Houle ravageuse


Publié / Actualisé
Les deux pêcheurs disparus en mer depuis samedi 12 mai 2007 en fin de journée n'ont toujours pas été retrouvés. Leur embarcation a été emportée par les vagues à l'entrée du port de Saint-Pierre. Ce dimanche matin, la houle générée par une tempête au large de Tromelin continue de déferler sur les côtes Ouest et Sud. Souvent hautes de 10 mètres, les vagues ont envahi des habitations et des commerces situés en bord de mer. Plusieurs bateaux ont coulé dans les ports de l'Etang-Salé et de Saint-Gilles
Les deux pêcheurs disparus en mer depuis samedi 12 mai 2007 en fin de journée n'ont toujours pas été retrouvés. Leur embarcation a été emportée par les vagues à l'entrée du port de Saint-Pierre. Ce dimanche matin, la houle générée par une tempête au large de Tromelin continue de déferler sur les côtes Ouest et Sud. Souvent hautes de 10 mètres, les vagues ont envahi des habitations et des commerces situés en bord de mer. Plusieurs bateaux ont coulé dans les ports de l'Etang-Salé et de Saint-Gilles
Ce n'est pas un cyclone, ni un tsunami, mais le résultat est proche de celui générée par ces catastrophes naturelles. Conséquence d'une tempête maritime qui a frappé la région du Mozambique, une houle importe déferle sur les côtes Ouest et Sud depuis la nuit du samedi 12 au dimanche 13 mai 2007.
Samedi en fin d'après-midi à Saint-Pierre, deux pêcheurs n'ont pu regagner le port. Dimanche en milieu d'après-midi, ils étaient toujours portés disparus.
Tout au long de la soirée de samedi, des vagues de 8 à &0 mètres ont déferlé sur le quartier saibt-pierrois de Terre-Sainte. Plusieurs habitations ont été inondées. Cassant tout sur leur passage, les eaux en furie ont charrié d'énormes galets et des quantités importantes de sable dans les rues et les habitations. Plusieurs familles ont dû être évacuées dans la nuit.
Un peu plus loin sur le front de mer, les vagues ont frappé de plein fouet des restaurants et des camions bars.
Même spectacle de désolation le long du littoral ouest. Les terrasses de tous les restaurants situés au bord du lagon à l'Hermitage ont été dévastés par la mer déchaînée. L'eau est également entrée dans des maisons de Grand Fond Saint-Gilles.
Les ports n'ont pas été épargnés. A l'Etang-Salé, à Saint-Leu et à Saint-Gilles, plusieurs barques de pêche et de petits bateaux ont coulé. Une partout une véritable chaîne de solidarité s'est mise en place entre les riverains et les pêcheur pour renflouer les embarcations.
Depuis ce dimanche matin alors que la houle est toujours très forte, les habitants touchés par les inondations et les services communaux sont à pied d'?uvre pour nettoyer et réparer ce qui peut l'être.
En attendant les prochaines grosses vagues. Météo France prévoit en effet, un nouveau déferlement de très forte houle lundi en fin d'après-midi.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !