Industrie sucrière :

Au c?ur du silo à sucre


Publié / Actualisé
La campagne sucrière vient de commencer. L'occasion pour Imaz Press Réunion de vous inviter à un voyage en images sur le site du silo à sucre du Port
La campagne sucrière vient de commencer. L'occasion pour Imaz Press Réunion de vous inviter à un voyage en images sur le site du silo à sucre du Port
Cette année encore, les responsables de la filière espérent passer le cap des 2 millions de cannes produites. Les deux usines de l'île, celle de Bois-Rouge à Saint-André et celle du Gol à Saint-Louis ont les capacités de les broyer

Préserver les terres agricoles

Plusieurs mesures ont été mises en ?uvre pour atteindre cet objectif. La préservation des terres agricoles en fait partie. Depuis 1997, les terres destinées à la culture de la canne reste stable avec 26 500 hectares. Pour bien faire, la filière aurait besoin d'espaces supplémentaires. Cela pourrait se faire en mettant en place une politique de valorisation des terres en friches.
Les efforts doivent être également être faits pour l'irrigation. C'est en effet un moyen d'augmenter les rendements à l'hectare. Sur des zones irriguées, on peut atteindre des rendements de l'ordre de 10 à 150 tonnes par hectare. La mécanisation permettra aussi de gagner productivité. Les prix relativement élevés de cette pratique incite à fédérer des regroupements de producteurs afin de partager les coûts d'utilisation des coupeuses.
Bonne coupe.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !