Réouverture la RN2 entre Saint-Philippe et Sainte-Rose :

On roule sur la lave


Publié / Actualisé
Depuis ce mercredi après-midi 7 novembre 2007, la circulation est de nouveau possible sur la route nationale 2 entre Saint-Philippe (Sud) et Sainte-Rose (Est). Cela faisait 7 mois que les automobilistes attendaient la réouverture de ce tronçon routier détruit lors de la dernière éruption volcanique
Depuis ce mercredi après-midi 7 novembre 2007, la circulation est de nouveau possible sur la route nationale 2 entre Saint-Philippe (Sud) et Sainte-Rose (Est). Cela faisait 7 mois que les automobilistes attendaient la réouverture de ce tronçon routier détruit lors de la dernière éruption volcanique
Expulsée par le piton de la Fournaise, la lave avait en effet coupé la voie de circulation le lundi 2 avril en se frayant un chemin vers la mer. Entre cette date et la fin de l'éruption le 1er mai, 140 millions de m3 de lave avaient déferlé du volcan. Le magma avait recouvert la RN2 sur une largeur de 1,6 km et une hauteur de plus de 50 mètres du côte du Tremblet Saint-Philippe
Pour déblayer et reconstruire une nouvelle route il a fallu attendre le 12 juillet. Le temps que le magma refroidisse, sa température était haute de plusieurs centaines de degrés.
La présence de nombreux tunnels sous la carapace de magma avait encore un peu plus compliqué la tâche des engins de terrassements
Le chantier aura finalement duré 4 mois. L'aménagement des 1 600 mètres de nouvelle route a coûté à l'É tat 1,4 million d'euros.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !