Nouveau centre pénitentiaire à Domenjod :

La prison inaugurée sans Dati


Publié / Actualisé
Le centre pénitentiaire de Domenjod sera inauguré mercredi 15 octobre 2008sans la garde des sceaux Radicha Dati, enceinte. Hubert Moreau, le nouveau directeur, recevra les clés de son établissement vers 15H30, heures locales, entouré pour l'occasion de Claude D'Harcourt, directeur de l'administration pénitentiaire et Jean-Pierre Weiss, directeur général de l'Agence publique pour l'immobilier de la Justice.
Le centre pénitentiaire de Domenjod sera inauguré mercredi 15 octobre 2008sans la garde des sceaux Radicha Dati, enceinte. Hubert Moreau, le nouveau directeur, recevra les clés de son établissement vers 15H30, heures locales, entouré pour l'occasion de Claude D'Harcourt, directeur de l'administration pénitentiaire et Jean-Pierre Weiss, directeur général de l'Agence publique pour l'immobilier de la Justice.
Après plus d'un an et demi de travaux, la nouvelle prison de Domenjod pourra accueillir 600 détenus avec plus de places pour les hommes que les femmes ou les mineurs.
Ce projet issu d'un programme national a coûté 70 millions d'euros. Un investissement justifié par des dispositifs de sécurité évolués. Tout a été conçu en effet pour éviter les évasions qu'on savait nombreuses à Dodu. Les cellules y sont aussi plus confortables. Pas plus de trois personnes y seront admises. Elles seront équipées d'un lit, d'un bureau, une télévision, une douche et des sanitaires.
Les 300 détenus de la maison d'arrêt de Saint-Denis située rue Juliette Dodu seront transférés entre le 1er et le 15 décembre à Domenjod. Ceux du Port, également mais dans un deuxième temps. Vingt fonctionnaires sont déjà en poste à Domenjod.
En mars 2007, la députée communiste Huguette Bello avait demandé à la ministre de la Justice la possibilité de privilégier les fonctionnaires d'origine réunionnaise dans les campagnes de recrutement sur Domenjod. Mais, la garde des sceaux avait attiré son attention sur le fait que " le statut général des fonctionnaires " ne prévoyait pas " de priorité de mutation pour les fonctionnaires originaires des départements d'Outre-mer. " En revanche, " les fonctionnaires actuellement en poste à la maison d'arrêt de Saint-Denis, qui est appelée à fermer, seront affectés prioritairement sur le site " avait déclaré Rachida Dati. Ces derniers auront d'ailleurs rejoint la prison de Domenjod avant Noël.
Le centre pénitentiaire du Port deviendra une maison centrale, dédiée aux longues peines, au moins supérieures à 5 ans d'emprisonnement
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !