Bilan de la radioprotection réunionnaise :

Le nucléaire globalement sûr


Publié / Actualisé
L'autorité de sûreté nucléaire (ASN) termine le contrôle des installations nucléaires de l'île ce vendredi 13 novembre 2009. A l'issue des 10 jours d'enquête, le bilan se révèle "globalement satisfaisant", mais l'ASN rappelle toutefois que les établissements inspectés doivent continuer leurs efforts afin de répondre à la totalité des exigences de sécurité de la réglementation renforcée depuis 2006. Vingt inspections ont été réalisées en 2008 et 2009. Pour l'heure, six incidents sans aucune conséquence ont été signalés, dont cinq parmi les services médicaux de radiothérapie.
L'autorité de sûreté nucléaire (ASN) termine le contrôle des installations nucléaires de l'île ce vendredi 13 novembre 2009. A l'issue des 10 jours d'enquête, le bilan se révèle "globalement satisfaisant", mais l'ASN rappelle toutefois que les établissements inspectés doivent continuer leurs efforts afin de répondre à la totalité des exigences de sécurité de la réglementation renforcée depuis 2006. Vingt inspections ont été réalisées en 2008 et 2009. Pour l'heure, six incidents sans aucune conséquence ont été signalés, dont cinq parmi les services médicaux de radiothérapie.
Point positif de l'enquête de l'autorité de sûreté nucléaire : avec cinq Personnes Spécialisées en Radiophysique Médicale (PSRM) pour deux services de radiologie, la Réunion n'est pas concernée par la pénurie de PRSM contrairement à la métropole. Toutefois, ces deux services de radiologies de l'île (situés à Sud Réunion et Sainte-Clotilde) sont appelés à contacter l'ASN plus régulièrement en cas d'incidents, même relativement minimes, afin d'améliorer la sécurité des traitements. Par ailleurs, l'ASN considère qu'"il est nécessaire de renforcer les démarches d'optimisation des doses délivrées au patient dans le cadre des procédures diagnostiques et que les organisations de physique médicale (en dehors de la radiothérapie) doivent être consolidées".

En matière de radioprotection des travailleurs dans les sites nucléaires industriels, les études de risques doivent être actualisées mais les contrôles périodiques de radioprotection sont globalement effectués et satisfaisants.

Parmi les difficultés rencontrées sur l'île, la question du traitement des déchets devrait bientôt se poser. La reprise des déchets radioactifs nécessite une logistique particulière. Les déchets radioactifs à court terme ne posent pas problème, en revanche les déchets radioactifs à long terme exigent un stockage spécifique que ne possède pas l'île de la Réunion pour une raison simple, ces déchets n'existaient pas sur l'île jusqu'à la mise en activité du cyclotron, il y a près d'un an. Le moment venu, ces déchets devront être envoyés en métropole.

En 2006, deux incidents mortels dus à des erreurs humaines ont conduit au renforcement du contrôle des 180 services de radiologie français. Depuis, tous les services de radiothérapies sont inspectés une fois par an.

L'ASN est un organisme indépendant crée par la loi Transparence et Sécurité en matière de nucléaire du 13 juin 2006. Ses missions s'articule autour de quatre axes : la réglementation, le contrôle, l'information au public et l'assistance du gouvernement en cas de situation d'urgence radiologique.

Au cours de ces inspections, deux services de radiothérapie et deux autres de curiethérapie, un service de médecine nucléaire (le cyclotron) et le site associé de production radiopharmaceutique, 8 scanners, une dizaine d'équipements ou sources industriels et plus de 180 cabinets radiodiagnostiques médical ou dentaire ont été controlés.

Depuis juillet 2008, l'ASN a rendu obligatoire la mise en place d'un système de management de la qualité et de la sécurité en radiothérapie avant octobre 2011.

En 2010 une nouvelle campagne d'inspection sera organisée. Afin d'améliorer encore la sécurité et la transparence dans le domaine de la radiothérapie, les deux services de radiologie réunionnais seront à nouveau inspectés, notamment sur le thème de "la mise en place de la démarche d'assurance de la qualité"

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !