Respect de l'environnement :

Déchets : ça déborde


Publié / Actualisé
La 4e édition de la Semaine de Réduction des Déchets se tiendra du 21 au 29 novembre 2009 sur toute l'île et dans une vingtaine de pays européens. Dans le cadre d'une nouvelle campagne de prévention et de sensibilisation sur la réduction de déchets lancée le 15 octobre 2009, 64 événements seront déployés dans les communes. L'objectif de la campagne est à la fois de sensibiliser sur l'urgence de la situation et sur la responsabilité et la capacité de chacun à agir : entreprises, collectivités et grand public.
La 4e édition de la Semaine de Réduction des Déchets se tiendra du 21 au 29 novembre 2009 sur toute l'île et dans une vingtaine de pays européens. Dans le cadre d'une nouvelle campagne de prévention et de sensibilisation sur la réduction de déchets lancée le 15 octobre 2009, 64 événements seront déployés dans les communes. L'objectif de la campagne est à la fois de sensibiliser sur l'urgence de la situation et sur la responsabilité et la capacité de chacun à agir : entreprises, collectivités et grand public.
La Semaine de la Réduction des Déchets, qui existe depuis 4 ans, s'ouvre pour la première fois à la dimension de l'Europe. Elle va ainsi se déployer de façon simultanée, dans une vingtaine de territoires au sein de l'union européenne, dans le cadre d'un projet communautaire intitulé LIFE+. Cet instrument financier consacré exclusivement à la protection de l'environnement comprend trois segments : Nature et biodiversité, Politique environnementale et gouvernance et Informations et Communication.

Pas moins de 382 000 tonnes de déchets ont été enfouies en décharges en 2008 à La Réunion. Or les centres d'enfouissement de la Rivière Saint-Etienne et de Sainte-Suzanne risquent d'être saturés dans quelques années, même avec les extensions prévues. Il est donc impératif de limiter l'enfouissement des déchets. Pour y parvenir, il faut réduire la production de déchets à la source.

Aujourd'hui, chaque Français produit 590 kg de déchets par an et par habitant dont: 390 kg dans nos poubelles et les conteneurs de tri et 200 kg en déchetteries.

Le Grenelle de l'Environnement a fait de la réduction des productions d'ordures ménagères une priorité en se fixant pour objectif d'en assimiler 7 % par habitant pendant 5 ans, soit une diminution de plus de 5 kg par an et par habitant.

Les déchets ménagers provoquent le gaspillage de matières premières nécessaires à la fabrication des objets et l'épuisement des ressources naturelles dû à leur transport. La production et la gestion des déchets posent des questions de sécurité sanitaire et de santé publique tandis que leur élimination contribue à la pollution des sols, des eaux et de l'air et nécessite des installations de traitement toujours plus importantes, dont le coût financier est répercuté dans le prix des produits et dans les impôts et les taxes.

Abondé de 411 millions d'euros de 2009 à 2011, le plan de soutien à la politique des déchets issu du Grenelle de l'Environnement est porté par l'ADEME. En conséquence, le budget de l'Agence consacré aux déchets sera porté de 55 millions d'euros en 2008 à 259 millions d'euros en 2011, soit une multiplication par 5. Ce budget permettra à l'ADEME d'aider financièrement la mise ?uvre des opérations les plus pertinentes sur le terrain.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !