Politique :

Jean-Luc Melenchon vante la politique énergétique locale


Publié / Actualisé
Jean-Luc Mélenchon, député européen et co-président du Parti de Gauche ne tarit par d'éloge pour la politique énergétique locale. Lors d'une visite organisée au Port ce lundi 18 avril 2011, le candidat à la présidentielle de 2012 a vanté les politiques mises en ?uvre en matière d'énergie. Il fait de La Réunion "un modèle" dans ce domaine. Modèle qu'il souhaite reprendre et présenter au niveau national lors de la campagne pour l'élection présidentielle.
Jean-Luc Mélenchon, député européen et co-président du Parti de Gauche ne tarit par d'éloge pour la politique énergétique locale. Lors d'une visite organisée au Port ce lundi 18 avril 2011, le candidat à la présidentielle de 2012 a vanté les politiques mises en ?uvre en matière d'énergie. Il fait de La Réunion "un modèle" dans ce domaine. Modèle qu'il souhaite reprendre et présenter au niveau national lors de la campagne pour l'élection présidentielle.
A l'invitation de la CGTR ports et docks, le leader du Parti de Gauche a accepté de venir rencontrer les dockers ce lundi matin. "Je ne sais pas ce que je peux faire pour vous mais ce que je peux vous dire, c'est que je respecte votre travail", a-t-il lancé lors de son discours.

L'homme politique a ensuite évoqué la politique énergétique locale. Une politique qui "a pris tout son sens avec l'impulsion de Paul Vergès", selon lui. Qualifiant l'ancien président de Région de "visionnaire", Jean-Luc Mélenchon a encensé l'objectif fixé d'atteindre l'autonomie énergétique à l'horizon 2030. "La France a besoin de vous", a-t-il expliqué. "Vous êtes à la pointe du progrès en matière de politique énergétique", n'a cessé de marteler Jean-Luc Melenchon.

"Vous êtes les témoins de ce qui peut se faire dans l'avenir en matière de politique énergétique. Lorsque je retournerai en Métropole, je pourrai dire ce que vous faites et je pourrai affirmer que j'ai vu de mes propres yeux ce que La Réunion sait faire", commente l'ancien militant socialiste. Installation de panneaux solaires et photovoltaïques sur les toits, énergie thermique des mers ou encore énergie de la houle, autant d'exemples que retient le candidat à la présidentielle et qui seront présentés au niveau national.

Après sa rencontre avec les dockers, Jean-Luc Melenchon, accompagné de Michel Séraphine, adjoint au maire et secrétaire général à la CGTR ports et docks, et de Jean-Hugues Savigny, représentant local du Parti de Gauche, ont visité les infrastructures portuaires de la commune. Ils se sont ensuite rendus dans la cité de la Ravine à Marquet pour prendre connaissance du projet "Le Port, Ville solaire". Ce projet vise à mettre en place une aide de la commune et du TCO pour aider les familles portoises les plus défavorisées à s'équiper en panneaux solaires.

Jean-Luc Mélenchon a ensuite rencontré Roland Robert, président de l'association des maires de La Réunion, pour évoquer la question de l'octroi de mer. L'après-midi a été consacrée à une rencontre avec Paul Vergès, en tant que président de l'Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique. "Je viens voir Paul Vergès comme on vient voir un maître à penser", a-t-il déclaré au début de l'entrevue. Le député européen en est à sa 3ème visite sur l'île. "A chaque fois, j'ai rencontré Paul Vergès", a-t-il précisé.

La visite se poursuivra mardi matin dans le Sud avec la visite d'une exploitation de canne et une rencontre avec les organisations étudiantes et lycéennes. Mardi après-midi, le co-président du Parti de Gauche se rendra au port de Saint-Pierre pour découvrir la projet d'énergie marine et de protection de la barrière de corail. Enfin, il participera mardi soir à un meeting sur la "révolution citoyenne" au gymnase Gaston Dumesgnil de la Possession et rencontrera les organisation du mouvement social réunionnais.

Jean-Luc Mélenchon restera sur l'île jusqu'à la fin de la semaine pour une visite "privée". Dans ce cadre, il devrait notamment rencontrer Jean-Paul Panechou, porte-parole du Front de Gauche, qui ne participe pas à la visite officielle du leader du Parti de Gauche. Et pour cause, "je ne cautionne pas une visite organisée par un parti (ndlr - il fait référence au PCR) qui s'allie avec la droite (ndlr- il fait référence à Nassimah Dindar au conseil général)", justifie-t-il. En revanche, aucune rencontre avec le PS local n'est prévu: "Je n'ai eu aucun contact avec les socialistes. Je ne sais pas leur positionnement à mon égard", a simplement indiqué Jean-Luc Mélenchon.

Mounice Najafaly pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !