Le basculement et les travaux se poursuivent sur le littoral :

Embouteillages monstres à prévoir


Publié / Actualisé
Conjugaison des fortes pluies et de travaux urgents de sécurisation sur le pont de la Grande ravine, la circulation sur la route du littoral sera encore basculée ce mercredi 15 juin 2011 sur une voie de la Possession à Saint-Denis ainsi qu'en partie dans le sens inverse, annonce ce mardi après-midi le conseil régional. Les énormes embouteillages de ce mardi matin devraient donc recommencer à se former tôt dans la matinée de mercredi. . Le retour en deux fois deux voies devrait se faire jeudi sauf en cas de nouvelles pluies.
Conjugaison des fortes pluies et de travaux urgents de sécurisation sur le pont de la Grande ravine, la circulation sur la route du littoral sera encore basculée ce mercredi 15 juin 2011 sur une voie de la Possession à Saint-Denis ainsi qu'en partie dans le sens inverse, annonce ce mardi après-midi le conseil régional. Les énormes embouteillages de ce mardi matin devraient donc recommencer à se former tôt dans la matinée de mercredi. . Le retour en deux fois deux voies devrait se faire jeudi sauf en cas de nouvelles pluies.
Les derniers épisodes pluvieux ont entraîné le basculement de la circulation sur la route du littoral, sur deux voies en direction de l'Ouest et sur une voie dans le sens inverse. Des travaux de sécurisation sur l'ouvrage d'art de la Grande ravine, nécessitent quant à eux une circulation sur une seule voie dans les deux sens, entre les potences et la Pointe du Gouffre. La conjugaison de ces deux éléments a été à l'origine de gros embouteillages ce mardi matin. En milieu de matinée la file l'attente à l'entrée Ouest de la route dépassait en effet, les 15 km.

Dominique Fournel, vice-président de la Région a réagi ce mardi et à expliquer la nécessité des travaux à la Grande ravine. "L'une des poutres du pont de la Grande Ravine est très endommagée. Les travaux de réparation nécessitent la neutralisation de la bande d'arrêt d'urgence de cette portion de route. C'est ce qui a rendu les embouteillages d'autant plus importants", signale Dominique Fournel. Les travaux avaient été programmés hors saison de fortes pluies, mais les épisodes pluvieux de ces derniers jours ont causé des soucis et les automobilistes ont dû subir les affres des embouteillages ce mardi matin. "On s'est concerté pour trouver des solutions afin de réduire la gêne auprès des automobilistes lors des événements pluvieux. Mais on ne fera pas de miracles", prévient Dominique Fournel.

"Nous n'avons pas d'autres alternatives que de neutraliser la bande d'arrêt d'urgence. Autoriser la circulation à ce niveau, ce serait risquer la chute de la poutre. Nous ne pouvons pas prendre le risque de faire circuler les gens sur une partie d'ouvrage qui risque de s'effondrer, même si cela implique des embouteillages", explique le vice-président chargé de la route du littoral. Ce qui est prévu à l'heure actuelle, c'est un "étaiement provisoire de la poutre, qui devrait se faire sur deux mois", indique Jean-Louis Cariou, directeur d'exploitation de l'entretien des routes pour le conseil régional.

Les travaux vont avoir lieu le plus rapidement possible, mais en cas de fortes pluies, les automobilistes connaîtront les mêmes désagréments que ce mardi matin. Dominique Fournel le regrette : "C'est une situation difficile mais nous n'avons pas le choix. Nous pouvons juste demander à ceux qui n'ont pas d'impératifs d'aller à Saint-Denis de reporter leur voyage ou si c'est impossible, d'éviter les heures de pointe". Il préconise également le co-voiturage et les transports en commun. Quant à ceux qui viennent du Sud, la solution la plus simple serait de passer par la route des Plaines.

Pour rappel, le basculement en 2x1 voies s'effectue sur 24 heures dès que le seuil des 30 mm de pluie est dépassé. Il se fait sur 48 heures quand le seuil dépasse les 50 mm, comme ce fut le cas ces dernières heures. La circulation devrait revenir à la normale sur les quatre voies le jeudi 16 juin, sauf en cas de nouvelles pluies. En attendant, la patience et la prudence sont de mise.

Samia Omarjee pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !