Santé publique :

Deux somnifères retirés du marché


Publié / Actualisé
L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a confirmé le retrait du marché de deux somnifères, Noctran et Mépronizine. Le premier sera interdit à partir du 27 octobre 2011 et le second à partir 10 janvier 2012. Ces deux médicaments, prescrits contre l'insomnie chez l'adulte "présentent des risques en raison d'effets indésirables résultant de l'association des substances actives qui les composent" indique l'agence de presse Reuters.
L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a confirmé le retrait du marché de deux somnifères, Noctran et Mépronizine. Le premier sera interdit à partir du 27 octobre 2011 et le second à partir 10 janvier 2012. Ces deux médicaments, prescrits contre l'insomnie chez l'adulte "présentent des risques en raison d'effets indésirables résultant de l'association des substances actives qui les composent" indique l'agence de presse Reuters.
L'Afssaps note que l'association des substances composant les médicaments peut entrainer "un cumul des risques d'effets indésirables graves tels que coma, chute, état confusionnel et dyskinésies, et à un risque de décès en cas de surdosage". Elle demande donc aux médecins de ne plus de prescrire Noctran et Mépronizine et invite les patients à consulter leur médecin traitant afin d'organiser l'arrêt progressif de leur traitement.

Come tous les somnifères, ces médicaments exposent à leurs utilisateurs - notamment ceux qui les prennent depuis longtemps -, à des effets indésirables en cas d'arrêt brutal des prises. "Le rythme de réduction de la posologie doit être adapté à la situation de chaque patient", termine L'Afssaps.

Noctran et Mépronizine étaient sous "surveillance renforcée" de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé depuis plusieurs mois.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !