Exercice de simulation grandeur nature :

Sainte-Marie : un avion s'écrase en mer


Publié / Actualisé
Un aéronef s'est crashé au large du port de Sainte-Marie ce mardi 18 octobre 2011. À son bord, 45 personnes. Seuls 9 passagers ont pu être pris en charge, les autres étant pour l'heure disparus. Pas de panique, l'accident s'est produit dans le cadre d'un exercice de sécurité civile, organisé par la préfecture.
Un aéronef s'est crashé au large du port de Sainte-Marie ce mardi 18 octobre 2011. À son bord, 45 personnes. Seuls 9 passagers ont pu être pris en charge, les autres étant pour l'heure disparus. Pas de panique, l'accident s'est produit dans le cadre d'un exercice de sécurité civile, organisé par la préfecture.
Le drame s'est produit ce mardi après-midi à 14 heures. Le vol Air Austral UU FOCD à destination de l'Ile Maurice a chuté en mer juste après son décollage de l'aéroport Roland Garros de La Réunion. "Il y avait à bord 45 personnes, dont 40 passagers et 5 membres d'équipage. Suite à un problème technique, l'avion s'est abîmé en mer au large de la commune de Sainte-Marie", indique Marc Feigneux, officier en charge de l'opération civile. L'épave se situe à 6 nautiques des côtes, soit 10 km environ.

Suite à l'accident, le plan ORSEC (organisation de la réponse de sécurité civile) spécifique a été activé par le préfet de la Réunion. Un centre opérationnel départemental ainsi que le poste de commandement opérationnel ont également été mis en place à l'aéroport Roland Garros.

Sur le terrain, au port de Sainte-Marie les équipes du SDIS, du SAMU, de la gendarmerie, de la police, de la PAF (police aux frontières), de l'aviation civile, du CROSS mais aussi de l'aéroport Roland Garros sont en alerte. Les recherches sur zone débutent. Un bateau de la SNSM est alors envoyé d'urgence sur place pour secourir et rapatrier les blessés.

Vers 15 heures, seuls 9 passagers, dont 6 blessés graves, 2 blessés légers et une personne indemne mais choquée, ont été pris en charge par le poste médical avancé, installé sur les berges du port de Sainte-Marie. Les bars du coin se transformant à l'occasion en poste de soins. Les blessés seront ensuite évacués vers les différents centres hospitaliers de l'île en fonction de leur pathologie et des disponibilités.

Pour l'heure, la préfecture indique que les 38 autres passagers étaient encore portés disparus.

Pourtant, s'il semble bien réel, cet accident s'est tenu dans le cadre d'un exercice de sécurité civile. "Le but de cette opération était d'entraîner l'ensemble des différents services de sauvetage et de la sécurité civile", commente Marc Feigneux. En référence aux différents crashs d'avions qui se sont produit en 2009, dont celui de l'Airbus A310 de la compagnie Yemenia, au large de Moroni, l'officier précise que tous les moyens doivent être prêts afin de face à ce type de situation.

Chaque année, trois à quatre exercices de sécurité civile sont organisés. Ce mardi, il s'agissait du premier sur la thématique d'un crash d'aéronef sur ou à proximité d'un aéroport. L'occasion, pour la préfecture, de tester la coordination des moyens en mer et des différents centres opérationnels.

Environ 150 personnes ont été mobilisées pour cet exercice.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !