Abandonnés avant les vacances :

Le triste Noël des animaux


Publié / Actualisé
Décembre : les fêtes de fin d'année et les vacances scolaires... La saison la plus redoutée par encore trop d'animaux domestiques des pays occidentaux. A La Réunion aussi. Pendant que leurs maîtres sont en vacances, beaucoup d'animaux sont abandonnés au bord de la route ou déposés à la SPA pour être euthanasiés plutôt que gardés par les voisins. Certains auront peut-être la chance d'être trouvés par des gens comme Dominique Janin-Coste qui nourrit 4 chiens abandonnés qui vivent dans les rues de Sainte-Clotilde. Elle aussi quitte le territoire pour des vacances le 23 décembre 2011 et s'inquiète du bien-être de ces chiens qui dépendent entièrement d'elle.
Décembre : les fêtes de fin d'année et les vacances scolaires... La saison la plus redoutée par encore trop d'animaux domestiques des pays occidentaux. A La Réunion aussi. Pendant que leurs maîtres sont en vacances, beaucoup d'animaux sont abandonnés au bord de la route ou déposés à la SPA pour être euthanasiés plutôt que gardés par les voisins. Certains auront peut-être la chance d'être trouvés par des gens comme Dominique Janin-Coste qui nourrit 4 chiens abandonnés qui vivent dans les rues de Sainte-Clotilde. Elle aussi quitte le territoire pour des vacances le 23 décembre 2011 et s'inquiète du bien-être de ces chiens qui dépendent entièrement d'elle.
Dominique Janin-Coste, CPE au collège Bois de Nèfles à Saint-Clotilde, qui est déjà propriétaire de 3 chiens, nourrit 4 chiens abandonnés deux fois par jour dans sa rue à Sainte-Clotilde. "Je les ai trouvé il y a quelques mois et personne ne s'occupait d'eux donc j'ai commencé à les nourrir" raconte-t-elle. "Ils sont beaux et gentils ; j'aimerais tellement leur trouver un refuge, surtout parce que ça me coûte 150 euros par mois de les nourrir" ajoute-t-elle. Le plus inquiétant est le fait que la femelle a récemment mis bas 4 chiots. Dominique se demande ce qui leur arrivera lorsqu'elle sera en métropole pendant plus d'un mois à partir du 23 décembre.

"Avant de partir en vacances, les propriétaires viennent déposer des centaines de chiens et chats dans le but de s'en débarrasser" commente Denise Sula, présidente de la SPA à La Réunion, "et je ne parle même pas de ceux qui sont abandonnés dans la rue". Elle ajoute avec colère : "ce n'est pas facile mais que voulez-vous que je dise à quelqu'un qui a déjà décidé de faire tuer son animal ?". Car la SPA est obligée d'euthanasier les animaux par manque de place et de ressources. En 2009, près de 11 000 chiens ont été euthanasiés et plus de 20 000 chiens ont été retrouvés écrasés sur la route. "L'année 2011 est pire que les autres", affirme la présidente d'association. Elle explique néanmoins que " la SPA n'organise pas de journées portes ouvertes et n'incite pas à l'adoption pendant cette période de l'année parce qu'un animal n'est pas une idée de cadeau de Noël ; si c'est le cas il sera de nouveau abandonné ".

Les chiens et chats ne sont pas les seules "idées de cadeau". Djounaid Mangolia, propriétaire de l'animalerie Pet Shop Island confirme : "les oiseaux en petite cage sont les cadeaux de préférence puis viennent les hamsters et les poissons". Il ajoute "pour ce qui est des hamsters, on en vend plusieurs à la fois et souvent il y a des males et des femelles dans une même cage. Parfois on nous ramène des petits et cela ne me dérange pas de les reprendre".

Anaelle Rodier, ancienne propriétaire de hamsters raconte : "Notre hamster était tout seul donc on lui a acheté une femelle. Quelques mois plus tard nous avions plus de 20 hamsters". Elle explique : "on a installer 4 cages afin de séparer les males des femelles parmi lesquels il y avait des hamsters dominant qui tuaient les autres ; bref c'était un peu un cauchemar, mais on les à tous garder. On ne se débarrasse pas d'un animal lorsque l'on a pris la responsabilité de l'adopter". De fait, tous ses hamsters sont morts de mort naturelle, "ils ont une durée vie très courte, à peine un ou deux ans" précise Anaelle Rodier

Pour Dominique aussi, hors de question de délaisser ses animaux. " Pendant les vacances, l'un de mes chiens restera au refuge d'où je l'ai pris il y a quelques années, le deuxième me coûtera 350 euros pour rester chez un particulier et j'ai payé 160 euros pour que le troisième vienne avec moi en métropole" explique Dominique, "mais je le fais volontiers car c'est ce qu'on fait quand on a des animaux qui dépendent de nous ".

Angelique Teston , propriétaire d'un refuge à Saint-Pierre où elle abrite 35 chiens et 48 chats, s'indigne : "hier une dame m'a laissée son chien et cela faisait 8 ans qu'elle l'avait. Tous les ans c'est la même histoire" affirme-t-elle, révoltée.

Chiens, chats, hamsters : pour beaucoup ça ne sera pas un joyeux noël. "Il faut bien réfléchir avant d'offrir un animal. Pour des cadeaux dont on peut se lasser sans conséquence, il y a les jeux vidéo ou les bijoux" commente Anaelle Rodier.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !