Inscriptions sur les listes électorales :

C'est le rush


Publié / Actualisé
Avis aux retardataires. Il ne reste plus qu'un jour pour s'inscrire sur les listes électorales des mairies. Et à l'approche de la clôture des inscriptions, que ce soit dans le Sud ou l'Ouest, le même constat demeure dans l'ensemble des mairies de l'île : c'est le grand "rush". Échéances électorales obligent, à savoir les présidentielles de 2012, nombreux sont les Réunionnais à se ruer vers les bureaux électoraux.
Avis aux retardataires. Il ne reste plus qu'un jour pour s'inscrire sur les listes électorales des mairies. Et à l'approche de la clôture des inscriptions, que ce soit dans le Sud ou l'Ouest, le même constat demeure dans l'ensemble des mairies de l'île : c'est le grand "rush". Échéances électorales obligent, à savoir les présidentielles de 2012, nombreux sont les Réunionnais à se ruer vers les bureaux électoraux.
"C'est la foule, une vraie pagaille depuis la semaine dernière", murmurait-on, à la mairie de Saint-Pierre, ce mercredi 28 décembre 2011. Il faut dire qu'à quelques jours de la clôture des inscriptions sur les listes électorales, c'est le branle-bas de combat dans l'ensemble des bureaux électoraux de l'île. "À ce jour, nous avons 3 510 nouveaux inscrits. Un chiffre qui double, voire triple, par rapport à l'année précédente", note Isnelle Mouniama Coupen, adjointe administrative au bureau électoral de la mairie de Saint-Pierre.

À Saint-Leu et Saint-Paul, le constat est le même. Les services des bureaux d'élections affirment "enregistrer entre 100 et 150 demandes d'inscriptions par jour" depuis quelques semaines. "Ces deux derniers jours, il y a foule, à tel point que nous n'avons pas le temps de manger", plaisante-t-on à Saint-Paul.

Outre les éternels retardataires, les élections présidentielles de 2012 semblent bien y être pour quelque chose. "À chaque fois qu'une élection importante approche, que ce soient les municipales ou présidentielles, les personnes se manifestent beaucoup, surtout ceux qui ne sont pas intéressés d'habitude", commente l'adjointe administrative de Saint-Pierre.

À Saint-Denis, le bureau des élections note que "les présidentielles ont eu une conséquence assez importante sur le nombre d'inscrits" puisque 6 375 inscriptions ont été recensées au 28 décembre contre 3 453 à la même époque l'an dernier. "C'était la même chose pour les élections de 2006", ajoute-t-il.

Quid de Sainte-Suzanne où des élections municipales anticipées se tiendront le 29 janvier 2012 ? S'il observe une "forte mobilisation", l'agent des services électoraux note tout de même : "Malheureusement, les personnes qui viennent actuellement s'inscrire ne pourront pas voter pour les municipales puisque la liste électorale a été arrêtée au 28 février 2011".

Mais que les retardataires se rassurent. Des permanences seront assurées ce samedi 31 décembre 2011 dans certaines communes de l'île. C'est le cas pour la ville de Saint-Pierre, de Saint-Denis (à la mairie, entrée rue Pasteur) et à Saint-Leu (en mairie centrale). "Plus la date de clôture approche, plus les gens s'affolent", prévient-on d'ailleurs du côté de Saint-Leu.

Pour s'inscrire sur les listes électorales, il suffit de se munir de sa carte nationale d'identité valide ou de son passeport valide ou de son permis de conduire (cette pièce doit être accompagné d'un justificatif de nationalité) et d'un justificatif de domicile, daté de moins de 3 mois.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !