Chute de pierres sur la route du littoral (actualisé à 19h36) :

La catastrophe évitée de peu


Publié / Actualisé
Ce mardi 24 janvier 2012, des chutes de pierres se sont produites sur la route du littoral au PR4 850. La direction régionale des routes (DRR) a été prévenue aux alentours de 18 heures. Une branche d'arbre en tombant, a ramené dans son sillage des petits rochers, précise la DRR. Le pare-brise d'une voiture a été endommagé. Après inspection de la falaise, la DRR indique qu'il n'y a plus de dangers pour les usagers de la route.
Ce mardi 24 janvier 2012, des chutes de pierres se sont produites sur la route du littoral au PR4 850. La direction régionale des routes (DRR) a été prévenue aux alentours de 18 heures. Une branche d'arbre en tombant, a ramené dans son sillage des petits rochers, précise la DRR. Le pare-brise d'une voiture a été endommagé. Après inspection de la falaise, la DRR indique qu'il n'y a plus de dangers pour les usagers de la route.
La catastrophe a été évitée de peu ce mardi 24 janvier 2012 sur la route du littoral. Vers 18 heures, des chutes de pierres se sont produites sur les voies côté montagne entre les potences et le tunnel. Entendue sur une radio locale, une femme, témoin de la scène, raconte : "Ça s'est passé devant moi, il y a eu un gros nuage de poussière. J'ai eu très peur, je ne savais plus s'il fallait avancer ou non". Un autre se demandait déjà s'il fallait aller travailler dans l'Ouest ou non ce mercredi.

Informée vers 18 heures, la direction régionale des routes confirme que des pierres sont bien tombées, suite à la chute d'une branche. A 19 heures, une équipe était sur place pour inspecter la falaise et nettoyer la chaussée. Toutefois, la DRR indique qu'il n'y a aucun risque pour les usagers de la route au cours des prochaines heures.

Il n'y a pas de victime, mais un pare-brise endommagé. Plus de peur que de mal pour les automobilistes, qui gardent en mémoire le gros éboulis de mars 2006. Pour rappel, il y a six ans, le 24 mars 2006 plus précisément, 30 000 tonnes de rochers étaient tombées sur la route du littoral, causant la mort d'une ambulancière de 39 ans et de l'un de ses collègues âgé de 28 ans, écrasés par d'énormes blocs de pierre.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !