Elections législatives - 1ère circonscription (actualisé à 20h20) :

Nassimah Dindar officiellement candidate


Publié / Actualisé
Devant près de 800 personnes, la présidente du conseil général Nassimah Dindar a annoncé officiellement sa candidature aux élections législatives dans la première circonscription, ce jeudi 8 mars 2012. "Je suis candidate au poste de députée de La Réunion parce que je veux aller à l'assemblée nationale pour porter vos souhaits, vos attentes, vos besoins", a-t-elle annoncé à la foule. Parmi les personnes présentes, certains élus du conseil général à l'image d'Ibrahim Dindar, Joseph Sinimalé ou Jacqueline Silotia, mais aussi Thérèse Baillif, présidente du Cevif (collectif pour l'élimination des violences intrafamiliales) et Aude Palant-Vergoz, présidente de l'Ucor (union des consommateurs de La Réunion). En revanche, Michel Lagourgue, l'un des membres historiques du Modem réunionnais, était absent.
Devant près de 800 personnes, la présidente du conseil général Nassimah Dindar a annoncé officiellement sa candidature aux élections législatives dans la première circonscription, ce jeudi 8 mars 2012. "Je suis candidate au poste de députée de La Réunion parce que je veux aller à l'assemblée nationale pour porter vos souhaits, vos attentes, vos besoins", a-t-elle annoncé à la foule. Parmi les personnes présentes, certains élus du conseil général à l'image d'Ibrahim Dindar, Joseph Sinimalé ou Jacqueline Silotia, mais aussi Thérèse Baillif, présidente du Cevif (collectif pour l'élimination des violences intrafamiliales) et Aude Palant-Vergoz, présidente de l'Ucor (union des consommateurs de La Réunion). En revanche, Michel Lagourgue, l'un des membres historiques du Modem réunionnais, était absent.
"Je refuse l'affrontement des deux camps, la droite contre la gauche, je n'accepte pas cet affrontement systématique", a annoncé Nassimah Dindar lors de son discours. "Quelle tristesse de voir des élus godillots qui votent des mesures décidées par un gouvernement de leur sensibilité politique, même s'ils savent que ces mesures ne sont pas bonnes", a-t-elle déploré.

"C'est au sein de ma famille politique d'origine, celle du centre, que je me présente aux législatives", a poursuivi Nassimah Dindar. Pour rappel, la candidate brigue l'investiture du Modem, mais le parti n'a pas encore désigné ses candidats pour les législatives. Elle a aussi souligné qu'elle était "fière d'avoir rassemblé au conseil général une majorité d'hommes et de femmes issus de différents groupes politiques".

C'est d'ailleurs sur son bilan au conseil général qu'elle a lancé la présentation de son programme. "J'ai beaucoup travaillé, j'ai beaucoup fait, j'ai prouvé que j'étais capable de faire ce que je disais", a-t-elle déclaré, avant d'énumérer les mesures d'aide en faveur des personnes âgées, des familles et des plus démunis qui ont été prises sous ses mandatures au conseil général depuis 2004. "Je n'ai sans doute pas tout réussi", a-t-elle concédé, "je fais du mieux que je peux et c'est ce que je m'engage à faire si je suis élue députée", a ajouté la présidente du conseil général.

Nassimah Dindar a ensuite indiqué que son programme se basait selon trois axes, représentés par trois lettres : D, E et R. "D comme développement, défense des plus démunis et déminage d'un terrain social explosif", "E comme éducation et égalité", et "R comme responsabilisation, réussite, rassemblement et Réunion", a-t-elle expliqué. Elle souhaite également relancer les grands chantiers (logements sociaux, infrastructures...) et ?uvrer en faveur des entreprises et du déminage du terrain social. "La tension sociale est toujours très présente, et il est possible que la situation explose de nouveau tant que nous n'aurons pas montré la voie de l'espoir à nos jeunes", a souligné Nassimah Dindar.

Le meeting s'est terminé aux alentours de 19h30, dans une ambiance festive. Il avait commencé vers 18 heures dans la même ambiance, avec l'humoriste Maroni dans le rôle du chauffeur de salle, et des ségatiers sur scène. Des pancartes "Nassimah notre députée" avec la photo de la présidente du conseil général avaient été distribuées à l'entrée.

   

1 Commentaire(s)

Camarade, Posté
Camarade restons groupés mais ou est Michel Lagourgue ?