Elysée - Passation de pouvoirs :

François Hollande devient M. le Président de la République


Publié / Actualisé
C'est ce mardi 15 mai 2012 que François Hollande sera officiellement investi comme le nouveau président de la République, au terme de la cérémonie de passation de pouvoirs organisée à l'Elysée à partir de 10 heures (heure de Paris). Ce même jour, François Hollande fera connaître le nom du premier ministre. Jean-Marc Ayrault, maire de Nantes et chef du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, et Martine Aubry, maire de Lille et première secrétaire du PS, sont les noms les plus souvent cités pour ce poste. En fin de journée, le chef de l'Etat s'envolera pour Berlin pour aller à la rencontre de la chancelière allemande Angela Merkel. La question de la renégociation du traité budgétaire devrait notamment être abordée.
C'est ce mardi 15 mai 2012 que François Hollande sera officiellement investi comme le nouveau président de la République, au terme de la cérémonie de passation de pouvoirs organisée à l'Elysée à partir de 10 heures (heure de Paris). Ce même jour, François Hollande fera connaître le nom du premier ministre. Jean-Marc Ayrault, maire de Nantes et chef du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, et Martine Aubry, maire de Lille et première secrétaire du PS, sont les noms les plus souvent cités pour ce poste. En fin de journée, le chef de l'Etat s'envolera pour Berlin pour aller à la rencontre de la chancelière allemande Angela Merkel. La question de la renégociation du traité budgétaire devrait notamment être abordée.
Une passation de pouvoirs solennelle réunissant les corps constitués mais sans dimension privée, tel est le tableau dressé par l'entourage de François Hollande de la cérémonie qui installera le nouveau président ce mardi à l'Elysée. Les enfants du chef de l'Etat seront absents, et les invités personnels en nombre réduit. Ils seront une trentaine selon son entourage, une liste très restreinte par rapport aux 500 invités de François Mitterrand en 1981. Il y aura, entre autres, les anciens premiers ministres socialistes et une délégation restreinte de parlementaires corréziens. François Hollande remontera ensuite les Champs-Élysées à bord d'une Citroën DS5, puis rendra hommage au soldat inconnu à l'Arc de triomphe.

La cérémonie d'investiture se déroulera elle selon les rites protocolaires. Un protocole qui prévoit une arrivée du président élu par la cour d'honneur et la passation des pouvoirs dans le bureau du président sortant, où seront transmis les codes nucléaires et le contenu des dossiers délicats.

Après la cérémonie, un déjeuner sera organisé avec les anciens premiers ministres de gauche : Michel Rocard, Laurent Fabius, Edith Cresson, Pierre Mauroy et Lionel Jospin.

Un discours du président est prévu à 13h45 (heure de Paris) aux Tuileries devant la statue de Jules Ferry, ancien ministre de l'Education de la IIIe République. François Hollande visitera ensuite l'institut Curie pour rendre hommage à Marie Curie, femme de sciences, Prix Nobel de physique en 1903 et de chimie en 1911. A travers ces deux gestes, le nouveau chef de l'Etat entend faire retentir les priorités de son quinquennat, à savoir la jeunesse, l'éducation et le respect de la laïcité.

En milieu d'après-midi, François Hollande dévoilera le nom de son premier ministre. Si Jean-Marc Ayrault est fortement pressenti, d'autres noms circulent, comme ceux de Martine Aubry ou de Manuel Valls.

En fin de journée, le chef de l'Etat se rendra ensuite en Allemagne pour un premier contact avec la chancelière allemande Angela Merkel. Si aucune décision ne devrait être prise, ce rendez-vous reste important puisqu'il pourrait déterminer la nature des relations entre les deux dirigeants, alors que la renégociation du traité budgétaire apparaît déjà comme un sujet de divergence. Toutefois, au vu de la défaite subie aux élections régionales en Allemagne, Angela Merkel se trouve affaiblie et François Hollande pourrait avoir une carte à jouer.

Après cette journée bien remplie, la semaine du nouveau président s'annonce encore bien chargée. Mercredi 16 mai, le nouveau gouvernement socialiste devrait être connu. Si les rumeurs vont bon train (Michel Sapin à l'économie, Pierre Moscovici ou Laurent Fabius aux affaires étrangères, Vincent Peillon à l'éducation, Aurélie Filipetti à la culture...), rien n'a pour l'instant réellement filtré sur le futur organigramme. Le rôle accordé aux femmes dans ce gouvernement sera tout de même suivi avec attention puisque pour la première fois, la stricte parité devrait être appliquée.

Il est probable que le premier conseil des ministres du gouvernement Hollande se tienne le jeudi 17 mai. Au cours de cette réunion, devrait être annoncée la baisse de 30% du salaire des ministres et du président.

Pas le temps de souffler pour le nouveau chef de l'Etat. Le vendredi 18 mai, François Hollande s'envolera pour les Etats-Unis et rencontrera le président américain Barack Obama, dans la matinée à la Maison Blanche. La question de l'Afghanistan devrait notamment être abordée. Un possible sujet de tension, puisque François Hollande souhaite retirer les soldats français d'Afghanistan avant la fin de l'année, tandis que pour Barack Obama, il est hors de question de revenir sur l'agenda prévu.

Suite à cet entretien, François Hollande participera au sommet du G8 à Camp David les 18 et 19 mai, puis au sommet de l'Otan, à Chicago les 20 et 21 mai.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !