Fête de la Lumière 2012 :

Saint-André à l'heure du Dipavali


Publié / Actualisé
La fête des Lumières approche à grands pas. Et pour la 23ème année consécutive, la ville de Saint-André sera aux couleurs du Dipavali. La municipalité a, en effet, présenté son programme ce lundi 5 novembre 2012. Les festivités, qui se dérouleront du vendredi 9 au dimanche 18 novembre, seront placées sous le thème "du temple à la scène, danses contemporaines". Au menu : de nombreux spectacles. La médiathèque Auguste Lacaussade et la bibliothèque de Champ Borne ouvriront également leurs portes pour des ateliers, des conférences et des contes. Le Parc du Colosse accueillera comme tous les ans le traditionnel défilé le samedi 17 novembre 2012.
La fête des Lumières approche à grands pas. Et pour la 23ème année consécutive, la ville de Saint-André sera aux couleurs du Dipavali. La municipalité a, en effet, présenté son programme ce lundi 5 novembre 2012. Les festivités, qui se dérouleront du vendredi 9 au dimanche 18 novembre, seront placées sous le thème "du temple à la scène, danses contemporaines". Au menu : de nombreux spectacles. La médiathèque Auguste Lacaussade et la bibliothèque de Champ Borne ouvriront également leurs portes pour des ateliers, des conférences et des contes. Le Parc du Colosse accueillera comme tous les ans le traditionnel défilé le samedi 17 novembre 2012.

L'inauguration des festivités se déroulera sur la place de la mairie de Saint-André le vendredi 9 novembre à 19 heures. Au programme : spectacle de danse indienne, tambouriers.

Pendant les dix jours de fête, le Parc du Colosse accueillera la méla, village traditionnel où le grand public est invité à découvrir ou redécouvrir toutes les facettes de la culture indienne : artisanat, bijouterie, statues, gastronomie, épices, henné...

Le point d'orgue des festivités sera assurément le défilé du samedi 18 novembre 2012. Une vingtaine de chars partira à la tombée de la nuit depuis la voie royale pour rejoindre le Parc du Colosse. En clôture du défilé, le spectacle "Du temple à la scène" du chorégraphe indien Raghunhat Manet présentera 8 à 9 tableaux différents de la danse indienne mêlant tradition et modernité, avec une touche contemporaine. Petite précision : le samedi 17 novembre, le site du Colosse ne sera plus accessible en voiture de 12h jusqu'à 23h.

Enfin, le dimanche 18 novembre, la holî, fête hindoue, connue aussi sous le nom de fête des couleurs, sera célébrée. Il s'agit d'un grand moment de partage où les gens viennent habillés en blanc et se parent de couleurs en se lançant des pigments : vert pour l'harmonie, orange pour l'optimisme, bleu pour la vitalité, et rouge pour la joie et l'amour.

À noter que Dipavali ou Diwali signifie "rangée de lampes". Dans le Nord de l'Inde, Dipavali commémore le retour triomphant, au bout de quatorze ans d'exil, du roi Râma dans sa ville d'Ayodhyâ. Il venait de battre le démon Râvana qui régnait sur l'île de Lanka. Les habitants d'Ayodhyâ auraient accueilli le héros, incarnation du dieu Vishnu, son épouse Sîtâ et son frère Lakshmana, en illuminant leurs maisons de lampes à huile.

Dans le Sud de l'Inde, Dipavali marque la victoire du Bien sur le Mal. Narakasura un démon de l'enfer lança un défi au Seigneur Krishna. Après deux jours de combat le démon fut tué à l'aube.

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !