Un généreux donateur vient en aide à la famille réunionnaise en détresse (actualisé à 16h38) :

Jean-Hugues Ratenon cesse sa grève de la faim


Publié / Actualisé
Grâce à un généreux donateur, ému par la situation, la famille réunionnaise en détresse installée en région parisienne, pourra bientôt revenir à La Réunion. En effet, les 2 300 euros nécessaires pour payer les billets d'avion des membres de la famille ont été récoltés. Jean-Hugues Ratenon, président de l'ARCP (alliance des Réunionnais contre la pauvreté) a donc cessé sa grève de la faim, entamée en matinée ce lundi 19 novembre 2012, en ce début d'après-midi. Dans un communiqué transmis à 16h30 ce lundi, le conseil général informe, de son côté, que "Ladom (l'agence de l'Outre-mer pour la mobilité) prendra en charge intégralement le billet retour du père de famille", et que le Département "assurera conformément à ses missions, l'accompagnement social des parents et de leurs enfants afin de faciliter leur installation".
Grâce à un généreux donateur, ému par la situation, la famille réunionnaise en détresse installée en région parisienne, pourra bientôt revenir à La Réunion. En effet, les 2 300 euros nécessaires pour payer les billets d'avion des membres de la famille ont été récoltés. Jean-Hugues Ratenon, président de l'ARCP (alliance des Réunionnais contre la pauvreté) a donc cessé sa grève de la faim, entamée en matinée ce lundi 19 novembre 2012, en ce début d'après-midi. Dans un communiqué transmis à 16h30 ce lundi, le conseil général informe, de son côté, que "Ladom (l'agence de l'Outre-mer pour la mobilité) prendra en charge intégralement le billet retour du père de famille", et que le Département "assurera conformément à ses missions, l'accompagnement social des parents et de leurs enfants afin de faciliter leur installation".

Outre le chèque de 2 300 euros, Jean-Hugues Ratenon a indiqué avoir reçu des promesses de dons pour un montant de 1 070 euros. Considérant que sa "mission est terminée", il propose toutefois aux donateurs, s’ils désirent toujours venir en aide à la famille, de prendre contact avec cette dernière lorsqu’elle sera de retour à La Réunion.

"Je me félicite de cet élan de solidarité", a déclaré le président de l’ARCP. "Ce qui s’est passé aujourd’hui prouve que, malgré la situation difficile dans laquelle beaucoup se trouvent, les Réunionnais peuvent encore être solidaires", a-t-il ajouté. Il salue notamment le geste d’un citoyen, qui, même s’il ne gagne pas beaucoup d’argent, était prêt à donner 20 euros.

A noter qu’à leur retour de métropole, la famille réunionnaise installée en région parisienne sera logée chez des proches pour le moment. Jean-Hugues Ratenon précise qu’il demandera au conseil général de faire en sorte de les accompagner à leur arrivée. Il lance également un appel aux employeurs afin que l’homme retrouve rapidement un travail.

Enfin, Jean-Hugues Ratenon a rappelé qu’il ne s’agissait pas d’un dossier isolé, et demande aux parlementaires de régler la situation de ces Réunionnais qui souffrent en métropole.

Dans un communiqué transmis ce lundi après-midi, le conseil général indique avoir reçu "une délégation de l'ARCP, concernant une demande d’aide au retour sur l’île d’une famille réunionnaise vivant actuellement en Métropole". "Alertés sur cette situation vendredi 16 novembre 2012, les services de la collectivité se sont immédiatement rapprochés des services sociaux de la Métropole et de LADOM afin de trouver une solution pour cette famille", note le Département.

"Le conseil général a confirmé lors de l'entretien de ce lundi que, suite à cette intervention, LADOM prendra en charge intégralement le billet retour du père de famille, M. Faustin. Dès leur arrivée à La Réunion, la collectivité assurera, conformément à ses missions, l’accompagnement social des parents et de leurs enfants afin de faciliter leur installation", affirme le conseil général.

Pour rappel, Jean-Hugues Ratenon avait entamé ce lundi 19 novembre 2012 une grève de la faim devant le conseil général à Saint-Denis. En cause : la situation difficile que traverse actuellement une famille réunionnaise installée à Paris.

C’est par courrier que le président de l’ARCP avait été informé de la situation dans laquelle se retrouve les cinq membres de cette famille réunionnaise. "J’ai été très frappé par ce courrier. C’est un véritable drame humain. Cette situation dure déjà depuis un an et demi", explique Jean-Hugues Ratenon.

"Ce jeune Réunionnais a passé son concours dans la police nationale. Il a été affecté en région parisienne comme adjoint de sécurité, avec la promesse d’être hébergé en compagnie de sa famille", ajoute-t-il. "Sa femme et ses deux enfants l’ont rejoint. Un troisième enfant a vu le jour il y a quatre mois, et la situation de cette famille ne s’arrange pas. Ils vivent dans un appartement insalubre. La situation est invivable pour cette famille, d’autant plus que la petite dernière est malade", poursuit Jean-Hugues Ratenon.

"Ils ont effectué des démarches auprès du conseil général et du conseil régional, mais n’ont pas eu de réponses. Ce que veut cette famille, c’est retourner à La Réunion. Mais ils sont confrontés à des difficultés financières. Il faudrait 2 300 euros pour faire revenir tout le monde", indiquait le président de l’ARCP ce lundi matin. Il lançait alors un appel à la solidarité pour leur venir en aide.

Un appel qui a été entendu. Un généreux donateur, ému par la situation, a en effet fait don des 2 300 euros nécessaires pour le retour de cette famille dans le département.

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    6 Commentaire(s)

    Respect, Posté
    J'ai du respect pour Monsieur Ratenon : en quelques heures il est arrivé à rassembler le montant des billets d'avion pour une famille en détresse (quelles que soient la raison et les causes de cette détresse). Il a mobilisé la générosité des Réunionnais, ce qui n'est pas aisé en ces temps de crise, et il est même arrivé à faire bouger le conseil régional en un temps record... Respect le frère
    Pseudo, depuis son mobile, Posté
    Au moins il fait avancer le zafer on l'aime ou on l'aime pas le boug f avancer lo zafer
    Rio, Posté
    Je vous trouve très dur(e) avec cette famille. Votre côté optimiste vous a permis de réussir vos expériences professionnelles à l'étranger et c'est tant mieux. C'est mon cas également. Mais on ne peut pas généraliser. Vous dites que les réunionnais "sont gâtés par la famille qui les couvent tout le temps". Je pense que si cette solidarité familiale s'appliquait un peu plus sur le territoire métropolitain, il y aurait peut-être moins de misère sociale aujourd'hui. Je pense par ailleurs (ce qu'à fait cette famille) que demander de l'aide n'est pas chose facile. Il a fallu à cette famille beaucoup courage certainement pour le faire. Je dis bravo à cet élan de solidarité.
    Qui cause, depuis son mobile, Posté
    Qui fasse la greve il va maigrir le parti la nourri
    Citoyens, Posté
    Quoi, ce Ratenon n'a pas de quoi financer leur retour avec ces subventions colossales qu'il touche??!! Il nous prend pour des gogols?? Ben qu'il fasse une longue grève de la faim! grand bien cela lui fera!
    La houle, Posté
    Un concours national est prévu avec une nomination sur le territoire national qui inclut tous les départements. Lorsque ce monsieur s'est présenté à ce concours, il savait très bien qu'il aurait pu être nommé ailleurs qu'à la Réunion! Mais il a bloqué un poste et maintenant au lieu de s'adapter et trouver des solutions, il se lamente. Il a un travail, combien sont au chômage? Il faut que le réunionnais arrête de pleurer misère pour un oui, pou un non, qu'il se prenne en main. La vie est dure pour tout le monde. La France n'est pas le goulag! combien d'étrangers rêvent de venir travailler en France? Ici, ils sont trop gâtés, la famille les couvent tout le temps. J'ai travaillé à l'étranger, je ne parlais pas la langue mais je me suis adaptée. J'ai toujours été optimiste et j'ai vécu comme les gens du pays et le plaisir est 2 fois plus fort lorsqu'on revient en vacances à la Réunion! Mr Ratenon n'aide pas nos jeunes à partir et à trouver du travail, c'est tellement bénéfique de faire des expériences ailleurs. Il faut arrêter de se regarder le nombril! Je suis sûre que cette famille, 1 fois à la Réunion, leur désir serait de repartir en vacances en France! Je souhaite qu'il s'adapte au plus vite !