Dispositif emplois verts - Prix de la bonbonne de gaz (actualisé à 20h05) :

L'ARCP n'obtient rien de la Région


Publié / Actualisé
Les discussions entre la Région et une délégation de membres de l'Alliance des Réunionnais contre la pauvreté (ARCP) n'ont rien donné ce jeudi 6 décembre 2012. Elles se sont achevées peu avant 19 heures 50. Alors qu'elle réclamait le maintien du prix de la bonbonne de gaz, et souhaitait aborder la question du dispositif emplois verts, l'ARCP n'a rien obtenu. À l'issue de cette réunion, Jean-Hugues Ratenon, président de l'ARCP, a indiqué mettre fin à son action ce jeudi soir "pour la sécurité" des personnes qui l'ont accompagné. Il a toutefois souligné qu'il "reste mobilisé".
Les discussions entre la Région et une délégation de membres de l'Alliance des Réunionnais contre la pauvreté (ARCP) n'ont rien donné ce jeudi 6 décembre 2012. Elles se sont achevées peu avant 19 heures 50. Alors qu'elle réclamait le maintien du prix de la bonbonne de gaz, et souhaitait aborder la question du dispositif emplois verts, l'ARCP n'a rien obtenu. À l'issue de cette réunion, Jean-Hugues Ratenon, président de l'ARCP, a indiqué mettre fin à son action ce jeudi soir "pour la sécurité" des personnes qui l'ont accompagné. Il a toutefois souligné qu'il "reste mobilisé".

Pour rappel, dès 9h30 ce jeudi 6 décembre 2012, à l'appel de l'ARCP (alliance des Réunionnais contre la pauvreté), une cinquantaine de personnes se sont rassemblées devant les grilles du conseil régional à Saint-Denis, dont les entrées ont été bloquées par des bonbonnes de gaz.

Selon Jean-Hugues Ratenon, président de l’ARCP, il est "urgent de recadrer les choses". Il rappelle que dans le cadre du dispositif emplois verts, "l’Etat alloue un quota aux collectivités". "Or, la Région Réunion a épuisé son quota en début d’année, pour la présidentielle et les législatives", explique Jean-Hugues Ratenon. "Le fonctionnement normal de ce dispositif a été perturbé par la commission de la Région, il est essentiel aujourd’hui de poser ces problèmes", estime-t-il.

Par ailleurs, l’ARCP réclame le maintien du prix de la bonbonne de gaz à 15 euros. Pour rappel, suite à une convention signée entre le conseil régional et le conseil général, la bouteille de gaz est maintenue à un prix plancher de 15 euros jusqu’au 31 décembre 2012. L'ARCP demande à ce que ce dispositif soit maintenu. "Dans le contexte réunionnais actuel, la population est étranglée, il ne faut pas impacter encore plus le pouvoir d'achat", explique Jean-Hugues Ratenon.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !