En marge de l'action du collectif des emplois verts en danger devant la Région (actualisé à 20h) :

Interpellation musclée d'un manifestant


Publié / Actualisé
Après avoir bloqué brièvement la circulation dans le rond-point à proximité de la Région ce mercredi 13 février 2013, les manifestants du collectif des emplois verts en danger se sont dispersés. En remontant l'avenue Georges Brassens, un groupe de jeunes qui faisait partie des protestataires ont été suivis par des policiers de la BAC (brigade anti-criminalité) et l'un d'entre eux a fait l'objet d'une interpellation musclée, ce qui a choqué et indigné les témoins de la scène. Selon la police, le jeune homme a été interpellé car il a refusé de se soumettre à un contrôle d'identité. Le jeune a été conduit au commissariat Malartic. Vers 19 heures 30, à l'issue de son audition, il a finalement été remis en liberté.
Après avoir bloqué brièvement la circulation dans le rond-point à proximité de la Région ce mercredi 13 février 2013, les manifestants du collectif des emplois verts en danger se sont dispersés. En remontant l'avenue Georges Brassens, un groupe de jeunes qui faisait partie des protestataires ont été suivis par des policiers de la BAC (brigade anti-criminalité) et l'un d'entre eux a fait l'objet d'une interpellation musclée, ce qui a choqué et indigné les témoins de la scène. Selon la police, le jeune homme a été interpellé car il a refusé de se soumettre à un contrôle d'identité. Le jeune a été conduit au commissariat Malartic. Vers 19 heures 30, à l'issue de son audition, il a finalement été remis en liberté.

Peu avant cette interpellation, lorsque les manifestants du collectif avaient quitté la pyramide inversée vers 13 heures, l’un d’entre eux avait été pointé du doigt par l’un des policiers de la BAC. «Mon frère, ça se fait pas de désigner quelqu’un du doigt, on est tous solidaire dans cette affaire», avait lancé le manifestant au policier. «Monsieur, je ne suis pas votre frère», a répliqué le policier, qui avait visiblement perdu son sang-froid. Ses collègues ont dû en effet le mettre en retrait pour qu’il se calme.

Après avoir quitté la Région, les manifestants s’étaient dispersés, avant de se rassembler de nouveau dans le rond-point du boulevard Sud, à proximité de la pyramide inversée. Ils avaient brièvement bloqué la circulation, avant de remonter en direction du conseil régional. Une partie d’entre eux avait continué son chemin au delà du conseil régional en lançant quelques insultes en direction des forces de l’ordre. Ce groupe de jeunes a été suivi par la BAC, et l’un d’eux a fait l’objet d’une interpellation musclée, ce qui a choqué et indigné les témoins de la scène. Selon la police, l’homme a été interpellé car il a refusé de se soumettre à un contrôle d’identité.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Mensonges974, Posté
Arrête jouer le héros dont... bac à fleurs...!
Marie, Posté
quand je regarde cette photo quelle tristesse!!!! avant nous étions tous des frères et des soeurs aujourd'hui j'ai un poste de travail je ne suis plus de ta famille!!!!!! gramoune lontan la bien di moune oki na point fréquentation!!!!!!! aujourd'hui je suis rien mais oubli pas que la roue tourne!!!!!!