Le taux de suicide en France parmi les plus élevés d'Europe :

Plus de deux tentatives de suicide par jour à La Réunion


Publié / Actualisé
Alors que deux hommes se sont donné la mort sur leur lieu de travail à La Réunion ce mardi 12 février 2013, le même jour, un rapport intitulé "Plaidoyer pour une prévention active" était présenté par le conseil économique, social et environnemental sur le suicide en métropole. Selon ce rapport, même si en 25 ans, la France a vu une diminution du taux de suicide de 25% et de 50% chez les adolescents, elle reste l'un des pays européens où il est le plus élevé. A La Réunion, selon les dernières données de l'observatoire régional de santé, on déplore 94 décès annuels par suicide entre 2008 et 2010, ce qui correspond à un taux de suicide annuel de 16 pour 100 000 habitants. Par ailleurs, sur la période 2008-2010, chaque année, 920 hospitalisations en court séjour dans l'île étaient liées à une tentative de suicide, soit une moyenne de 2,5 séjours quotidiens, note l'ORS.
Alors que deux hommes se sont donné la mort sur leur lieu de travail à La Réunion ce mardi 12 février 2013, le même jour, un rapport intitulé "Plaidoyer pour une prévention active" était présenté par le conseil économique, social et environnemental sur le suicide en métropole. Selon ce rapport, même si en 25 ans, la France a vu une diminution du taux de suicide de 25% et de 50% chez les adolescents, elle reste l'un des pays européens où il est le plus élevé. A La Réunion, selon les dernières données de l'observatoire régional de santé, on déplore 94 décès annuels par suicide entre 2008 et 2010, ce qui correspond à un taux de suicide annuel de 16 pour 100 000 habitants. Par ailleurs, sur la période 2008-2010, chaque année, 920 hospitalisations en court séjour dans l'île étaient liées à une tentative de suicide, soit une moyenne de 2,5 séjours quotidiens, note l'ORS.

En 25 ans, le nombre de personnes se suicidant en France a diminué de 25%, et de 50% pour les adolescents. En 2010, le taux de décès par suicide au niveau national était en effet de 14,7 pour 100 000 habitants, là où il est de 10,2 pour la moyenne européenne. Un taux en baisse – il était de 16,3 pour 100 000 habitants en 2007 - mais qui reste au-dessus de la moyenne européenne (10,2 pour 100 000 habitants). En Europe, seule la Belgique a un taux de décès par suicide supérieur à celui de la France.

Ces chiffres sont issus des données de l’OMS (organisation mondiale de la santé), et ont été rappelés dans le rapport intitulé "Plaidoyer pour une prévention active" présenté par le conseil économique, social et environnemental sur le suicide, le mardi 12 février en métropole. "Trente personnes décèdent chaque jour, il y a une tentative toutes les secondes", a détaillé le rapporteur. "Le suicide doit être l’affaire de tous. Il constitue un indicateur de l’état de notre société", a pour sa part déclaré la ministre de la santé Marisol Touraine, qui préconise la mise en place d’un observatoire sur le suicide.

Le 12 février, c’était le jour où à La Réunion, deux drames se produisaient. Le premier, au siège de l’ONF où un agent a tué le secrétaire général de l’organisme avant de se donner la mort. Le second, au sein de la société Pro Pneus à Sainte-Clotilde, où un employé a mis fin à ses jours par pendaison.

Ces suicides viennent s’ajouter à une liste déjà bien longue en ce début d’année. En effet, le 5 février dernier, à l’occasion de la journée nationale de prévention du suicide, l’association Prévention suicide indiquait que depuis le début 2013, 6 hommes de 21 à 55 ans se sont donné la mort et 10 tentatives de suicides ont été repérées.

Mal-être insupportable, solitude, sentiment d'être rejeté, ces tentatives de vouloir en finir avec la vie peuvent être dues à de multiples raisons. Du chef d'entreprise sous tension à l'ouvrier licencié, en passant par le sans-abri, la mère de famille isolée, la victime de violences, le père de famille qui croule sous les dettes, ou l'enfant mal dans sa peau, personne n'est épargné par le phénomène. Par ailleurs, au niveau national, le professeur Michel Debout alerte depuis 2009 sur une surmortalité due à la crise. Il estime en effet à 750 le nombre de morts supplémentaires par suicide entre 2009 et 2011.

A noter qu’à La Réunion comme en métropole, on observe une nette surmortalité masculine. Les hommes représentent en moyenne 80% des suicides. Selon l’ORS, le taux standardisé est de 24 décès pour 100 000 hommes et 4 décès pour 100 000 femmes, sur l’île. La Réunion se caractérise par des taux de mortalité par suicide particulièrement élevés chez les jeunes. 75% des suicides ont lieu avant 55 ans, dont 15% avant l’âge de 25 ans. Par ailleurs, contrairement aux décès par suicide, les tentatives sont plus fréquentes chez les femmes. Les jeunes sont particulièrement concernés.

Selon le rapport de l’ORS, en moyenne chaque année, 920 séjours hospitaliers en lien avec une tentative de suicide ont été comptabilisés sur la période 2008-2010, soit une moyenne de 2,5 séjours quotidiens.

Au niveau des solutions existantes pour éviter à ces personnes désespérées de sombrer, les bénévoles des associations comme SOS Solitude et Prévention suicide restent à l'écoute des gens qui se sentent déprimés et isolés. Pour joindre SOS Solitude, appeler le numéro vert 0 800 100 925, ou joindre l'association à l'adresse mail suivante : sossol974@gmail.com.

   

3 Commentaire(s)

Augus, Posté
Si on se petit suicide au chocolat mais que ca marche pas, ca compte pour vos stats ?
VERITE, Posté
l aumentaton des sucides avec la crisse actuelle va augmente c est le resultat des speculateurs qui apauvrisse les gens a part votees le pouvoir des peuples est tres limites ils faudrais changes les vielles idees politiques mais maleureussement les hommes parlent beaucoup mais ne s ecoutent pas,?
Analyste, Posté
comment si on 920 tentative sur 3 ans (2008 à 2010) peut on avoir une moyenne de 2,5 par jour?....c assez délirant comme calcuL. n'importe quoi