En grève de la faim depuis 11 jours devant la préfecture :

Samuel Mouen hospitalisé pour des examens


Publié / Actualisé
En grève de la faim depuis le lundi 15 juillet dernier devant la préfecture (Saint-Denis), Samuel Mouen a été transporté ce jeudi 25 juillet 2013 en ambulance au CHU (centre hospitalier universitaire) de Bellepierre à Saint-Denis, sur les recommandations du SAMU. Il doit passer des examens médicaux. Les examens terminés, le porte-parole des Indignés 974 devrait ensuite regagner sa tente installée au Barachois. Très affaibli, Samuel Mouen se dit toujours aussi déterminé à poursuivre son "combat" pour la défense du pouvoir d'achat des plus démunis et le maintien du RSTA (revenu supplémentaire temporaire d'activité). Il a d'ailleurs reçu ce jeudi matin la visite de Jean-Hugues Ratenon, président de l'Alliance des Réunionnais contre la pauvreté (ARCP) et membre de Rezistans, de retour de Bruxelles. Après s'être entretenus pendant quelques minutes dans la tente de Samuel Mouen, les deux hommes ont lancé un appel commun à la mobilisation pour ce dimanche 28 juillet 2013. À noter que le porte-parole des Indignés 974 devrait tenir une nouvelle conférence de presse ce jeudi après-midi.
En grève de la faim depuis le lundi 15 juillet dernier devant la préfecture (Saint-Denis), Samuel Mouen a été transporté ce jeudi 25 juillet 2013 en ambulance au CHU (centre hospitalier universitaire) de Bellepierre à Saint-Denis, sur les recommandations du SAMU. Il doit passer des examens médicaux. Les examens terminés, le porte-parole des Indignés 974 devrait ensuite regagner sa tente installée au Barachois. Très affaibli, Samuel Mouen se dit toujours aussi déterminé à poursuivre son "combat" pour la défense du pouvoir d'achat des plus démunis et le maintien du RSTA (revenu supplémentaire temporaire d'activité). Il a d'ailleurs reçu ce jeudi matin la visite de Jean-Hugues Ratenon, président de l'Alliance des Réunionnais contre la pauvreté (ARCP) et membre de Rezistans, de retour de Bruxelles. Après s'être entretenus pendant quelques minutes dans la tente de Samuel Mouen, les deux hommes ont lancé un appel commun à la mobilisation pour ce dimanche 28 juillet 2013. À noter que le porte-parole des Indignés 974 devrait tenir une nouvelle conférence de presse ce jeudi après-midi.

Attendu aux alentours de 10h30, Jean-Hugues Ratenon est arrivé avec un peu de retard sur le campement des grévistes de la faim. Sa présence était particulièrement attendue, notamment par Samuel Mouen. " Maintenant, les choses sérieuses peuvent commencer ", confiait le porte-parole des Indignés 974, réitérant son appel à une grande mobilisation ce dimanche à partir de 15 heures au Barachois.

Un appel auquel s’est joint le leader du collectif Rézistans’. "  J’appelle l’ensemble des Réunionnais à venir le soutenir dimanche. Il faut être présent ! Je dis aux élus : si vous êtes pour le peuple, alors votre place est ici aux côtés de Samuel Mouen ! ", a-t-il lancé, demandant également au préfet de mettre en place une table ronde pour " sortir de cette crise et que Samuel Mouen ne réduise pas son espérance de vie ".

Jean-Hugues Ratenon a ainsi apporté son entier soutien au gréviste de la faim, revenant sur les attaques dont ce dernier a fait l’objet : " Je regrette toutes les polémiques sur ce sujet. Il ne met en danger personne, sinon lui-même, mais beaucoup portent atteinte à sa dignité. Quand on l’attaque sur ses origines, on oublie que le sang qui coule dans nos veines c’est celui de l’Afrique, de la Chine, de l’Europe, du monde ! Ce sont nos origines qui sont là devant nous ! "

Transporté à l’hôpital en fin de matinée, Samuel Mouen a hésité avant de finalement monter dans l’ambulance du SDIS. Il souhaitait avoir des garanties qu’on ne le retiendrait pas à l’hôpital contre sa volonté, ce que le personnel soignant sur place n’a pas pu lui assurer. En fonction de son état de santé, il devrait retrouver son campement dans l’après-midi pour tenir une nouvelle conférence de presse. Mais dans son entourage, on craint de plus en plus une hospitalisation de force.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

GERARD97460, Posté
C'est quoi ce bing, ce type se prend pour superman, il faut le laisser faire sa vie tout seul et rien dire, le gouvernement a pris une décision qui s'applique à tous les départements français, donc la REUNION en fait parti, on dirait qu'ils veut mettre notre département sur la touche et que la REUNION n'est pas concernée par cette loi, c'est quoi encore cette foutaise, je crois que les gens ne comprennent pas que le RSTA est remplacé par le RSA et bien d'autres aides qui sont déjà en place ailleurs dans d'autres départements français, mais nous à la REUNION on est représenté par une bande de clowns qui prennent la parole pour ne rien dire, le préfet a raison de dire que cela ne le regarde point et que la loi sera mise en place un point c'est tout, c'est son droit s'il veut faire grève de la faim, personne ne peut l'interdire de ne pas manger, cela m'arrive de ne pas manger et de faire des jeûnes assez souvent dans ma vie et cela est très recommander pour la santé cardiovasculaire et la ligne de son corps, les réunionnais ont en bien besoin, ils sont tous bedonnant en ce moment, ils devraient faire comme ce Monsieur Samuel MOUEN, ils n'ont qu'à l'accompagner dans son jeûne volontaire, ce sera bien pour tout le monde de le faire.. A bon entendeur salut...
J-Y. ANANELIVOUA de Ste-Thérèse, Posté
J'apporte mon soutien total et sans réserve à M. Samuel MOUEN pour le combat difficile qu'il mène contre les injustice et la pauvreté. La Gouvernance française nationale méprise les réunionnais, notamment les plus démunis.
Pour des raisons des santé je ne peux être à ses cotés à St-Denis, mais je fait mienne la lutte qu'il mène et je lui souhaite bon courage.