Nigéria - 226ème jour de captivité pour l'otage français :

Trail du Grand Ouest: ils vont courir pour Francis Collomp


Publié / Actualisé
La belle-famille et les proches de Francis Collomp, enlevé le 19 décembre dernier au Nigéria, poursuivent leur mobilisation afin de réclamer sa libération. Ce samedi 3 août 2013, Georges Breda, beau-frère de l'otage français, accompagné de son fils Mickaël et d'un cousin et d'amis, prendra le départ au Trail du Grand Ouest, entre le Port et le Plate Saint-Leu, pour ne pas l'oublier. Par ailleurs, un pique-nique sera organisé le 15 septembre prochain au jardin de l'État à Saint-Denis. (photo archives)
La belle-famille et les proches de Francis Collomp, enlevé le 19 décembre dernier au Nigéria, poursuivent leur mobilisation afin de réclamer sa libération. Ce samedi 3 août 2013, Georges Breda, beau-frère de l'otage français, accompagné de son fils Mickaël et d'un cousin et d'amis, prendra le départ au Trail du Grand Ouest, entre le Port et le Plate Saint-Leu, pour ne pas l'oublier. Par ailleurs, un pique-nique sera organisé le 15 septembre prochain au jardin de l'État à Saint-Denis. (photo archives)

C’est pour ne pas oublier Francis Collomp mais surtout demander sa libération que Georges Breda, accompagné de son fils, d’un cousin et d’amis, participera au Trail du Grand Ouest ce samedi. Ces derniers arboreront, le long du parcours de 60 kilomètres, reliant le Port à Saint-Leu, un tee-shirt avec un message d’espoir pour son beau-frère, mais aussi pour les autres otages français dans le monde. Ils prendront le départ à 5 heures du Port.

Par ailleurs, outre la participation à cette course, la mobilisation ne faiblit pas pour la belle famille et les proches de Francis Collomp. Un pique-nique de partage sera organisé le 15 septembre prochain au jardin de l’État à Saint-Denis. Le but, selon Gilda Marbois, belle-sœur de l’otage français, est de surtout "montrer à Anne-Marie Collomp qu’elle n’est pas seule".

En effet, depuis 226 jours maintenant, cette dernière vit dans l’angoisse et sans nouvelles de son mari. Le dernier signe de vie est, en effet, une vidéo qui remonte au 17 avril dernier. "Depuis que nous avons été reçus au Quai d’Orsay, ma sœur est désarmée. Elle a peur qu’on lui raconte des histoires uniquement pour la calmer", confie Gilda Marbois.

À noter que le 20 juin dernier, Anne-Marie Collomp s'était adressée pour la première fois aux ravisseurs de l'ingénieur par le biais de Radio France Internationale (RFI). " Je aussi dit à Francis : je t'aime, je ne t'abandonne pas, je te demande de tenir le coup", raconte la compagne de l'otage français.

Pour rappel, Francis Collomp a été enlevé le mercredi 19 décembre 2012 dans le nord du Nigéria. Le rapt a été revendiqué par le groupe islamiste Ansaru, qui a justifié l'enlèvement par "la position du gouvernement français et des Français contre l'islam et les musulmans".

www.ipreunion.com

 

   

1 Commentaire(s)

Anthony Lucas, Posté
Un peu tardivement, pardonnez moi, je formule le voeux de la libération de Francis Collomp.