Incendies - Le ministre de l'Intérieur répond à Huguette Bello :

Manuel Valls confirme la venue du Dash 8 à La Réunion


Publié / Actualisé
Le Dash 8 viendra bien à La Réunion. Dans un courrier, en date du vendredi 9 août 2013, et adressé à la députée maire de Saint-Paul Huguette Bello, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls confirme la venue de l'avion bombardier d'eau afin de lutter contre les incendies. Et ce, jusqu'à la mi-décembre 2013. Pour rappel, considérant que "la sécheresse qui touche, depuis plusieurs semaines, l'ensemble de l'île suscite l'inquiétude", Huguette Bello avait réclamé, en juillet dernier, la mise à disposition du Dash 8 à La Réunion. (photo archives - Le Dash 8 en action)
Le Dash 8 viendra bien à La Réunion. Dans un courrier, en date du vendredi 9 août 2013, et adressé à la députée maire de Saint-Paul Huguette Bello, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls confirme la venue de l'avion bombardier d'eau afin de lutter contre les incendies. Et ce, jusqu'à la mi-décembre 2013. Pour rappel, considérant que "la sécheresse qui touche, depuis plusieurs semaines, l'ensemble de l'île suscite l'inquiétude", Huguette Bello avait réclamé, en juillet dernier, la mise à disposition du Dash 8 à La Réunion. (photo archives - Le Dash 8 en action)

Selon Manuel Valls, dans ce courrier, "les dates actuellement retenues pour la venue du Dash 8 correspondent aux périodes de renforcement des risques à La Réunion", à savoir d’octobre à décembre. "Elles tiennent également compte de la nécessité de procéder à des opérations de maintenance aéronautique pour permettre à l'avion bombardier d'eau d'assurer, de manière optimale, sa mission de lutte contre les feux dans votre département", écrit-il.

Le ministre de l’intérieur note ensuite que "le suivi du danger météorologique feux de forêts mis en oeuvre dès le 1er août permet, si nécessaire, de réexaminer l'échéancier prévisionnel d'engagement des différents modules en cas de dégradation de la situation opérationnelle" dans l’île.

Par ailleurs, Manuel Valls confirme également "l'engagement d'un module d'appui au commandement afin de compléter les capacités d'analyse, de veille et de gestion de crise, en matière d'incendie de forêts, de l'état-major interministériel de zone et de protection civile de l'océan indien (EMZPCOI)". Une section des formations militaires de la sécurité civile "en mesure d'armer un détachement d'intervention héliporté" sera aussi mise en alerte et pourra être engagée "sur un site d'intervention à La Réunion dans les 24 heures suivant une éventuelle demande".

Pour rappel, en juillet dernier, Huguette Bello avait interpellé, dans un courrier, le ministre de l’Intérieur sur la mise à disposition du Dash 8 à La Réunion afin "d’éviter les drames écologiques provoqués par les incendies de 2010 et 2011 où des milliers d'hectares ont été ravagés, en particulier sur la zone du Maïdo, en plein coeur du Parc National de La Réunion". "L'expérience nous a appris que la mise à disposition d'un avion bombardier d'eau est particulièrement déterminante", avait souligné l’élue saint-pauloise.

En effet, en 2011, l’arrivée du Dash 8 s’était avérée essentielle pour aider les 800 hommes et femmes, mobilisés jour et nuit,  pour venir à bout du gigantesque incendie qui a ravagé le Maïdo. Plus de 2 800 hectares de forêt étaient ainsi partis en fumée.

En 2012, à la suite de cet incendie, une station "pélicandrome" a été mise en place à Pierrefonds pour optimiser l’utilisation de l’avion bombardier d’eau. Avion qui était alors resté à disposition à La Réunion d’octobre à décembre.

www.ipreunion.com

 

   

1 Commentaire(s)

Nathalie, Posté
c'est bien pour la forêt et aussi pour les champs de canne, il faut toujours réclamer auprès du gouvernement mais la persévérance paye, et la maire de st-paul est persévérante, assurément une qualité en politique.