La Journée mondiale de prévention du suicide a lieu ce mardi :

SOS Solitude : l'écoute privée d'appels


Publié / Actualisé
Ce mardi 10 septembre a été choisi comme Journée mondiale de prévention du suicide. Une date qui tombe bien mal pour l'association SOS Solitude, dont le dispositif d'appels ne fonctionne plus depuis le jeudi 5 septembre dernier, une panne que sa présidente Frédérique Jonah attribue " à l'incompétence du service client Orange ". Très en colère contre l'opérateur, elle avoue se retrouver " démunie " face à ce qu'elle considère comme une " catastrophe " pour les 12 à 15 personnes appelant quotidiennement l'association. Elle rappelle qu'à La Réunion, 94 personnes meurent chaque année du suicide.
Ce mardi 10 septembre a été choisi comme Journée mondiale de prévention du suicide. Une date qui tombe bien mal pour l'association SOS Solitude, dont le dispositif d'appels ne fonctionne plus depuis le jeudi 5 septembre dernier, une panne que sa présidente Frédérique Jonah attribue " à l'incompétence du service client Orange ". Très en colère contre l'opérateur, elle avoue se retrouver " démunie " face à ce qu'elle considère comme une " catastrophe " pour les 12 à 15 personnes appelant quotidiennement l'association. Elle rappelle qu'à La Réunion, 94 personnes meurent chaque année du suicide.

D’habitude, c’est elle qui reçoit les appels à l’aide. Mais aujourd’hui c’est l’association SOS Solitude qui lance un cri d’alerte face à la situation qu’elle rencontre depuis le jeudi 5 septembre dernier. " Notre système est en panne et on attend toujours qu’un expert se penche sur la question… ", indiquait la présidente Frédérique Jonah ce lundi, après déjà quatre jours de silence radio. " Personne ne bouge, alors c’est vrai que j’ai eu envie de pousser un coup de gueule pour faire avancer les choses ", explique-t-elle.

Suite à cette panne, SOS Solitude a logiquement tenté de joindre le service client d’Orange pour obtenir des explications et surtout une solution, démarche que la présidente qualifie de " parcours du combattant ", dans un courrier adressé aux médias.

L’indignation de la dirigeante de l’association est d’autant plus grande qu’elle voit dans ce comportement d’Orange " une manœuvre des services pour nous faire basculer vers une nouvelle offre commerciale qui nous a été proposée et que nous avons refusée ". Elle rappelle ainsi que déjà " fin 2011/2012, nous nous sommes retrouvés trois semaines sans possibilité d’écoutes ".

" On nous a expliqué que les difficultés (...) que nous connaissions étaient les conséquences de l’évolution des services d’Orange ", relate-t-elle. " La seule solution qui nous est proposée pour revenir à un niveau de prestation équivalent aboutit à une majoration de près de huit fois des coûts fixes et à une majoration de près de sept fois des coûts de communication vers les mobiles (...), notre budget passant ainsi de 10 500 euros à près de 30 000 euros annuels ", indique-t-elle.

Le problème est que SOS Solitude ne gère pas des cas anodins. " Nous recevons 12 à 15 appels par jour, et entre 450 et 600 par mois. Imaginez quelqu’un qui va mal et qui essaye de nous joindre… ", déplore-t-elle. D’autant que lorsque l’on compose le numéro vert de l’association (08.00.10.09.25), on ne tombe sur aucun message indiquant un problème sur la ligne. " Ça sonne, mais ça n’aboutit nulle part ", relève la présidente, très inquiète de cette situation : " En cette période de crise, on a vu le volume d’appels augmenter. Si tout le monde ne sent pas un peu responsable, je ne sais pas où on va aller… Plusieurs psychiatres ont même adressé un courrier à Orange pour non-assistance à personnes en danger. Nous sommes complètement démunis, c’est une catastrophe… "

En attendant, ce mardi 10 septembre, Journée mondiale de la prévention du suicide, sera malgré tout l’occasion de mettre en lumière ce grave problème de société. A La Réunion, d’après les derniers chiffres de l’Observatoire régional de santé (ORS), on recense en moyenne 94 morts chaque année dues au suicide (10 500 au niveau national), 8 décès sur 10 concernant les hommes et un tiers touchant les moins de 35 ans.

A noter qu’à l’occasion de cette Journée mondiale, l’autre association réunionnaise oeuvrant dans ce domaine, l’Association prévention suicide (APS) organise plusieurs manifestation. Elle participera notamment au forum-débat Océan Indien à l’île Maurice organisé ce mercredi 11 septembre, mais interviendra également en milieu scolaire durant les mois de septembre et octobre auprès des collégiens et des lycéens pour faire de la prévention et " déstigmatiser " le suicide. Enfin, le samedi 5 octobre, l’APS organisera une soirée culturelle à Pierrefonds, composée d’une pièce de théâtre suivie d’un débat.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

SOS, Posté
Un grand merci aux journalistes. Ca a fait bougé les choses et depuis hier soir 19H notre dispositif refonctionne. MERCI