Le Tampon - Drame dans le quartier de Bras de Pontho (actualisé à 18 heures 35) :

Un homme jette de l'huile bouillante sur sa compagne et ses deux filles


Publié / Actualisé
Un homme de 24 ans a ébouillanté sa compagne de 18 ans et sa fillette de 2 ans avec de l'huile dans la nuit du vendredi 13 septembre au samedi 14 septembre 2013. Le drame a eu lieu dans chemin de Bras de Pontho au Tampon. Les deux malheureuses a été gravement brûlées au visage et aux jambes. La deuxième fillette du couple, un bébé de 7 mois, a été également été brûlée par l'huile bouillante. L'homme s'est ensuite retranché chez lui. Il a été interpellé par les gendarmes ce samedi matin. Les trois victimes ont été prises en charge par les pompiers. La jeune femme et l'enfant de 2 ans ont été transportées au service des grands brûlés du centre hospitalier de Bellepierre. Le bébé a été hospitalisé à Saint-Pierre. Il a pu sortir dans l'après-midi. Il a été confié à des proches
Un homme de 24 ans a ébouillanté sa compagne de 18 ans et sa fillette de 2 ans avec de l'huile dans la nuit du vendredi 13 septembre au samedi 14 septembre 2013. Le drame a eu lieu dans chemin de Bras de Pontho au Tampon. Les deux malheureuses a été gravement brûlées au visage et aux jambes. La deuxième fillette du couple, un bébé de 7 mois, a été également été brûlée par l'huile bouillante. L'homme s'est ensuite retranché chez lui. Il a été interpellé par les gendarmes ce samedi matin. Les trois victimes ont été prises en charge par les pompiers. La jeune femme et l'enfant de 2 ans ont été transportées au service des grands brûlés du centre hospitalier de Bellepierre. Le bébé a été hospitalisé à Saint-Pierre. Il a pu sortir dans l'après-midi. Il a été confié à des proches

Selon Radio Freedom, l'homme aurait jeté de l'huile bouillante sur sa compagne entre 23 heures 30 et minuit ce vendredi. C'est au même moment que les deux enfants auraient été atteints par le liquide brûlant sans qu'il soit encore déterminé s'il s'agissant de projections volontaires ou non.

L'auteur présumé des faits aurait ensuite séquestré les victimes. Ce n'est que vers 8 heures ce samedi, à l'issue d'une nuit de souffrance, que la jeune femme a pu aller chercher du secours. Alors que son compagnon somnolait, elle a sauté du balcon de son appartement situé au premier étage. Elle s'est rendue dans un commerce situé à quelques centaines de mètres et a donné l'alerte.

Les forces de l'ordre et les pompiers sont rapidement arrivés sur les lieux. Selon des témoins interrogés par Freedom, deux femmes ont pu pénétrer à l'intérieur de l'appartement. Elles en sont ressorties peu de temps après avec les deux enfants dans les bras. L'auteur des faits serait sorti derrière elle et c'est moment là qu'il aurait été interpellé par les gendarmes. Il a été placé en garde-à-vue. Il devrait être présenté au parquet ce lundi matin. Il était déjà connu de la justice. Il y quelques années il avait déjà été poursuivi pour des violences sur sa compagne de l'époque. Il avait alors 19 ans.

Le couple était arrivé dans ce quartier du Tampon il a quelques mois. La famille ne fréquentait personne. Selon des voisins des disputes avaient régulièrement lieu le week-end.

Ce drame s'est produit alors que ce vendredi après-midi, la cour d'assises a condamné un homme à 15 ans de réclusion criminelle pour avoir jeté de l'huile bouillante sur sa femme alors qu'elle dormait. Ces faits ont eu lieu le 22 mai 2011 à Champ Borne (Saint-André). La victime était décédée des suites de ses blessures 25 jours plus tard.

www.ipreunion.com

   

7 Commentaire(s)

Marine victime de ces acte, Posté
Et j'ai oubler de dir nn je naime pas les bad boy mais li lete un lover kan je venez de le conetr mai au bou de trois ans voila ce kil a ft et pui g subi depui le debu mai je laimer ... c t le pere de mes enfant .. il a su me fre changer de mentaliter mai il ma sali .. je ne pourrai jamais retourner avec lui aujourdui je remlcimmence une nouvelle vie ...
Marine, Posté
Je dit merci a tt les gens qui maide vraiment car j'ai ennormement soufert ce soir la mais aujourdui je menssirt apeu prer pas tt a fait
Momo, depuis son mobile, Posté
lé bien domage cet la arivé mé bann cafrine comé la fo dire si cé pa bad boy ben zot y aime pa!! bien domage d'en ariver a la!!
Isabelle Séry, Posté
Mais qu'est-ce qui peut conduire un être humain à de tels actes ? Qu'est-ce qui peut le conduire à se comporter en ignoble tortionnaire ? Au delà de la condamnation que provoque, légitimement, de tels actes, c'est à ces question que chacun d'entre-nous doit essayer de répondre si on veut endiguer cette inexorable escalade de la violence
Daaazibao, Posté
Journalistes attention à ce que vous écrivez... Comment pourrait on ébouillanter quelqu'un avec de l'huile autrement que "chaude" ou "bouillante"??? A force de vouloir trop en dire...
Hormis ces digressions de vocabulaire l'acte est ignoble... l'auteur mérite la même chose, point.
Henricom, Posté
la point mot simplement encore des enfants qui paye la connerie des adultes.... ousanoussava l'humain? HENRI...
Marlin voyageur, Posté
Il y a bien des Ordures partout !!!,s'en prendre de cette façon a une jeune mère et ses enfants .Il ne mérite que la mort