Il avait été tué le jour du baptême de son fils :

De la Possession au Port : une marche blanche pour Wilson Sadzoute


Publié / Actualisé
Une centaine de personnes ont participé ce samedi 26 octobre 2013 à une marche blanche organisée en hommage à Wilson Sadzoute. Réunis à la Zac Moulin Joli, les proches, vêtus de blancs, ont célébré la mémoire de la victime, tuée le 8 septembre dernier après le baptême de son fils. Le cortège est parti à 8 heures 30 du parking près du gymnase Daniel Narcisse. Dans le silence, la procession a pris la direction de la salle de fête près de laquelle l'homme a été mortellement blessé. Famille, amis et voisins se sont ensuite recueillis au cimetière paysager du Port. A ces deux endroits, des ballons gonflés à l'hélium ont été lâchés en l'honneur du Possessionnais. Cette marche contre la violence s'est déroulée sous escorte de la police municipale, en raison de risque de représailles. Henri Hyppolite, conseiller municipal du Port et Jean-Yves Morel, candidat à la Possession, étaient également présents pour soutenir les proches et la famille de la victime.
Une centaine de personnes ont participé ce samedi 26 octobre 2013 à une marche blanche organisée en hommage à Wilson Sadzoute. Réunis à la Zac Moulin Joli, les proches, vêtus de blancs, ont célébré la mémoire de la victime, tuée le 8 septembre dernier après le baptême de son fils. Le cortège est parti à 8 heures 30 du parking près du gymnase Daniel Narcisse. Dans le silence, la procession a pris la direction de la salle de fête près de laquelle l'homme a été mortellement blessé. Famille, amis et voisins se sont ensuite recueillis au cimetière paysager du Port. A ces deux endroits, des ballons gonflés à l'hélium ont été lâchés en l'honneur du Possessionnais. Cette marche contre la violence s'est déroulée sous escorte de la police municipale, en raison de risque de représailles. Henri Hyppolite, conseiller municipal du Port et Jean-Yves Morel, candidat à la Possession, étaient également présents pour soutenir les proches et la famille de la victime.

Pour rappel, le dimanche 8 septembre vers 6 heures du matin, Wilson Sadzoute a été mortellement blessé de deux coups de feu alors qu’il quittait la fête de baptême de l'un de ses fils. L’homme, âgé de 31 ans et pompiste, se trouvait dans sa voiture avec sa femme Muriel, son fils de 6 mois et sa fille de 6 ans.

L’auteur présumé des coups de feu est Ulrich Mogné. Après avoir pris la fuite, le suspect s’était ensuite livré aux autorités. Il a été mis en examen pour assassinat puis placé en détention provisoire tandis que l’un de ses cousins, qui l’avait véhiculé sur les lieux du drame, a été, pour sa part, mis en examen pour complicité d’assassinat.

À noter que, quelques jours après ce drame, l’appartement d’Ulrich Mogné avait été incendié. Les auteurs présumés de l’incendie, quatre hommes, ont été arrêtés ce mercredi. Reconnaissant avoir agi par vengeance, ces derniers ont été déférés ce jeudi au parquet de Saint-Denis. Le procès a été renvoyé au 15 novembre prochain. Toutefois, les quatre hommes ont été placés en détention provisoire.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !