Suite aux dernières précipitations du mois d'octobre :

Les restrictions d'eau limitées au nord, à l'ouest et une partie du sud


Publié / Actualisé
Suite aux précipitations de la fin octobre, notamment sur le sud et l'est de l'île, le préfet Jean-Luc Marx a décidé, ce vendredi 8 novembre 2013, de limiter les mesures de restriction de la consommation d'eau aux secteurs nord, ouest et une partie du sud, où il demeure interdit d'arroser les espaces verts.
Suite aux précipitations de la fin octobre, notamment sur le sud et l'est de l'île, le préfet Jean-Luc Marx a décidé, ce vendredi 8 novembre 2013, de limiter les mesures de restriction de la consommation d'eau aux secteurs nord, ouest et une partie du sud, où il demeure interdit d'arroser les espaces verts.

Dans son rapport daté du 4 novembre 2013, Météo France constate que fin septembre, le bilan pluviométrique affichait des déficits records sur La Réunion : -50% en moyenne. Un mois plus tard, fin octobre, le bilan s’est quelque peu amélioré mais reste partout déficitaire : -38% en moyenne.

La situation s’est toutefois nettement améliorée dans les hauts de la moitié sud-ouest. Sur la moitié nord-est et les côtes sud-ouest et ouest, la situation reste critique avec des déficits de l’ordre de 35 à 50%.

Cependant, il est noté que le mois d’octobre, avec les pluies de la fin du mois, a marqué une pause dans l’aggravation des déficits cumulés depuis 6 mois. Le niveau des ressources superficielles qui était au plus bas, connaît une amélioration provisoire qui permet de rétablir le fonctionnement des captages, à l’exception de certains captages du nord, notamment sur la commune de Sainte-Marie.

Dans le sud et le sud-ouest, l’état des ressources superficielles est globalement plus favorable qu’en 2012.

Les ressources en eau souterraine sont toujours à la baisse et l’impact des précipitations sur la réalimention des nappes ne se fera pas sentir avant plusieurs semaines et nécessite de poursuivre le suivi de l’évolution de la salinisation dans les forages exploités, sur l’ouest et le sud, depuis la commune de Saint-Paul à celle de Saint-Philippe.

Dans ces conditions, l’amélioration récente ne permet pas de venir combler les déficits antérieurs, notamment sur le nord et l’ouest du département, alors que le mois à venir fait partie des mois les plus secs de l’année.

Compte tenu de la croissance prévisible des consommations liée à l’augmentation des températures, le préfet a décidé de reconduire des mesures de restriction de l’usage de l’eau sur les communes les plus touchées par l’état de sécheresse et n’ayant pas bénéficié des pluies de la fin octobre.

A compter du vendredi 8 novembre sur les communes de La Possession, Le Port, Saint-Paul, Trois-Bassins, Saint-Leu, les Avirons, l'Étang-Salé, pour les secteurs ouest et sud, et Sainte-Marie et Saint-Denis, pour le secteur nord, il demeure interdit d’arroser les espaces verts (espaces verts privés, les jardins potagers n'étant pas concernés, terrains de golf, à l’exception des greens arrosables de nuit entre 19 heures et 7 heures, espaces sportifs en journée entre 7 heures et 19 heures, espaces verts publics en journée entre 7 heures et 19 heures).

Les opérations de replantation dans le cadre de travaux horticoles et paysagers, mis en œuvre par des professionnels, nécessitant des arrosages, sont à différer jusqu'aux prochaines pluies, sauf pour les opérations réalisées sur les communes disposant de ressources suffisantes, après accord des gestionnaires de réseaux.

En matière d’irrigation, des recommandations aux agriculteurs seront établies par la Chambre d’agriculture et la DAAF (Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt), pour un usage raisonné de l’eau. Les activités sensibles (élevage, horticulture, serres...) feront l'objet d'un suivi particulier.

La situation sera étroitement suivie pour s'assurer des conditions d’approvisionnement en eau pour la gestion du risque incendie.

En outre, la gestion des prélèvements d'eau dans le milieu naturel fera l'objet d'un suivi particulier pour garantir la protection des milieux aquatiques et notamment le maintien des débits réservés et les continuités écologiques.

Le comité sécheresse se réunira à nouveau sous un mois. Selon l’évolution de la situation, le préfet sera amené à renforcer ou à atténuer les mesures adoptées. Dans cette période de sécheresse, tous les Réunionnais sont appelés à adopter un comportement responsable et citoyen en matière de consommation d’eau.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !