Le cyclone Bejisa est à moins de 80 km de La Réunion (actualisé à 14h30) :

Premières évacuations à l'Etang Saint-Paul, d'autres sont à prévoir dans l'Ouest


Publié / Actualisé
Alors que le plus gros du cyclone Bejisa n'est pas encore arrivé au plus près de La Réunion, les conditions météorologiques se dégradent très sérieusement sur toute l'île, ce jeudi 2 janvier 2014. L'Ouest est notamment très sérieusement menacé de submersion. Une dizaine de familles sont déjà en cours d'évacuation dans le quartier de l'Etang Saint-Paul. D'autres évacuations sont à prévoir sur le littoral ouest, notamment à Saint-Leu, où le député-maire Thierry Robert a demandé aux personnes résidant au bord de mer de quitter leurs habitations. A 13 heures, le météore n'était plus qu'à 80 km à l'ouest-nord-ouest de l'île (20.8 Sud / 54.5 Est), progressant toujours à 15 km/h en direction du sud-sud-est. Le mur de l'oeil du cyclone devrait passer au plus proche de l'île en fin d'après-midi, les côtes ouest et sud-ouest restant les plus exposées. Des rafales allant de 150 à 200 km/h sont attendues, ainsi que des vagues de plus de 10 mètres. Les intempéries ont déjà fait un blessé grave et sept blessés légers.
Alors que le plus gros du cyclone Bejisa n'est pas encore arrivé au plus près de La Réunion, les conditions météorologiques se dégradent très sérieusement sur toute l'île, ce jeudi 2 janvier 2014. L'Ouest est notamment très sérieusement menacé de submersion. Une dizaine de familles sont déjà en cours d'évacuation dans le quartier de l'Etang Saint-Paul. D'autres évacuations sont à prévoir sur le littoral ouest, notamment à Saint-Leu, où le député-maire Thierry Robert a demandé aux personnes résidant au bord de mer de quitter leurs habitations. A 13 heures, le météore n'était plus qu'à 80 km à l'ouest-nord-ouest de l'île (20.8 Sud / 54.5 Est), progressant toujours à 15 km/h en direction du sud-sud-est. Le mur de l'oeil du cyclone devrait passer au plus proche de l'île en fin d'après-midi, les côtes ouest et sud-ouest restant les plus exposées. Des rafales allant de 150 à 200 km/h sont attendues, ainsi que des vagues de plus de 10 mètres. Les intempéries ont déjà fait un blessé grave et sept blessés légers.

Une dizaine de familles du quartier de l'Etang Saint-Paul sont en train d'être évacuées, et d'autres évacuations sont à envisager sur le littoral ouest. A Saint-Leu, le député-maire Thierry Robert est intervenu sur Radio Freedom pour appeler les personnes résidant au bord de mer à quitter leurs habitations et à contacter la mairie au 0262.34.80.03 pour que les pompiers viennent les évacuer. Ces évacuations se font sur la base du volontariat, il n'y a pas encore d'évacuations d'office. Sur la commune de Saint-Paul, les personnes souhaitant être évacuées doivent contacter la mairie au 0262.45.43.45.

C'est que ce jeudi après-midi, les conditions continuent de se dégrader considérablement, notamment sur l'Ouest, où des phénomènes conjugués de forte houle, de sur-cote de " marée de tempête " et de la marée montante à fort coefficient augmentent le risque de submersion dans les zones côtières.

Les zones plus particulièrement concernées par un risque de submersion sont :

- à la Possession : la Grande Chaloupe ;

- à Saint-Paul : l’Etang Saint-Paul (quartier de la Ravine La Plaine et rue Jacquot), la baie de Saint-Paul, la Saline-les-Bains, L’Ermitage-les-Bains, Boucan Canot, Roches noires, Grand Fond Saint-Gilles, Cap Homard, Cap Marianne, Trou d’eau ;

- à Trois Bassins : le quartier de la Souris Chaude et de la Souris Blanche ;

- à Saint-Leu, la rue du Lagon et le quartier de la résidence Gabrielle (entrée de ville).
A Saint-Paul, une équipe composée de personnels du SDIS et de la police municipale patrouille dans le quartier de l’Etat Saint-Paul pour évaluer le risque d’inondation et les habitants potentiellement concernés.

Il est fortement recommandé aux personnes qui se trouveraient dans des habitations vulnérables de se rapprocher de leur mairie et des services de secours et de rester à l’écoute des médias.

Un risque de montée des eaux existe également à proximité des étangs de l’Ouest (étang de St-Paul notamment). Ces recommandations s’appliqueront également pour les habitations situées à proximité.

Les communes du Port, de la Possession, de Saint-Paul, de Saint-Leu, mais aussi de Saint-André ou du Tampon notamment sont déjà très fortement impactées. De grosses rafales de vent et de très fortes pluies frappent également Saint-Denis. A 15h30, 82 000 foyers étaient privés d'électricité d'après EDF, essentiellement dans l'Ouest et le Sud.

Le vent dépassera les 150 km/h en rafales surtout sur la façade ouest et pourra dépasser les 200 km/h sur les Hauts. Ce matin, il a déjà été relevé 151 km/h à Petite France, 130 km/h en rafales au Port, 138 km/h à la Plaine des Cafres. La mer sera grosse sur les côtes ouest et nord avec des risques de submersion, indique également Météo France. Des vagues de 10 mètres sont notamment attendues.

L’alerte rouge a été déclenchée depuis 10 heures ce jeudi, il est donc strictement interdit de se déplacer jusqu’à nouvel ordre. Houle, pluie, vent : de gros dégâts ont déjà été enregistrés dans de nombreux secteurs de l’île, la préfecture ayant indiqué qu'une personne avait déjà été grièvement blessée et sept autres blessées légèrement, alors qu'elles étaient sorties de leurs habitations. La plus grande prudence est plus que jamais recommandée.

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Daniel f, Posté
Sa fait peur vent très fort à bois de nèfle St Leu
Kafrine419, Posté
a la possession les mortel!!!!
Brunobourbon, Posté
Courage, respectons les consignes et demandons au Préfét de décréter un blocage des prix des produits de première nécessité aprés la fin de l'alerte.