Le cyclone tropical n'était plus qu'à 120 km de La Réunion à 10 heures :

L'alerte rouge déclenchée, Bejisa fait ses premiers gros dégâts


Publié / Actualisé
Alors que le cyclone tropical Bejisa devrait arriver au plus près de l'île dans l'après-midi de ce jeudi 2 janvier 2014, les effets du météore se font déjà fortement ressentir sur l'île. La mer est désormais totalement déchaînée sur les côtes nord et ouest, avec des risques de submersion notamment sur la commune de Saint-Paul dans l'après-midi. A 10h30, 12 500 foyers étaient privés d'électricité. L'alerte rouge est effective depuis 10 heures, il est désormais totalement interdit de circuler sur l'île. A 10 heures, le cyclone n'était plus qu'à 120 km à l'ouest-nord-ouest de l'île (20.4 Sud / 54.3 Est), progressant à 15 km/h selon une direction sud-sud-est. La situation est plus que jamais inquiétante et dangereuse, notamment pour les côtes ouest et sud-ouest qui devraient être les plus exposées dans l'après-midi.
Alors que le cyclone tropical Bejisa devrait arriver au plus près de l'île dans l'après-midi de ce jeudi 2 janvier 2014, les effets du météore se font déjà fortement ressentir sur l'île. La mer est désormais totalement déchaînée sur les côtes nord et ouest, avec des risques de submersion notamment sur la commune de Saint-Paul dans l'après-midi. A 10h30, 12 500 foyers étaient privés d'électricité. L'alerte rouge est effective depuis 10 heures, il est désormais totalement interdit de circuler sur l'île. A 10 heures, le cyclone n'était plus qu'à 120 km à l'ouest-nord-ouest de l'île (20.4 Sud / 54.3 Est), progressant à 15 km/h selon une direction sud-sud-est. La situation est plus que jamais inquiétante et dangereuse, notamment pour les côtes ouest et sud-ouest qui devraient être les plus exposées dans l'après-midi.

L'ensemble de l'île est désormais impactée par l'approche du cyclone tropical Bejisa. Du fait de l'alerte rouge déclenchée depuis 10 heures ce jeudi matin, la plupart des villes sont désormais désertes. Une très forte houle déferle sur les côtes nord et ouest notamment. D'après les prévisionnistes de Météo France, c'est le "mur de l'oeil" du cyclone, là où les vents sont les plus élevés (plus de 200 km/h) qui devrait frapper l'île, les côtes ouest et sud-ouest étant les plus menacées.

Avec l'arrivée de la marée haute à 14 heures, conjuguée à la forte houle excpetionnelle, aux vents et aux fortes pluies, la préfecture prévoit notamment un risque de submersion à Saint-Paul. Le niveau de la mer devrait en effet monter de plusieurs dizaines de centimètres, menaçant de submersion les secteurs de Saint-Gilles, l'Ermitage ou encore la Saline-les-Bains.

A Saint-André, plusieurs habitants ont évoqué, sur les ondes de Radio Freedom, la formation d’une mini-tornade ce jeudi matin. Des arbres ont été déracinés, plusieurs toits se sont déjà envolés et des inondations ont frappé plusieurs habitations.

Du côté de la Possession et du Port, de très grosses vagues déferlent sur la côte. De très gros paquets de mer s’abattent notamment sur les quais du Port, où plusieurs conteneurs ont déjà été renversés. La Rivière des Galets est en crue, voyant déferler des torrents d'eau boueuse. De gros dégâts sont également enregistrés sur le secteur de Savanna.

A 9h30, 15 300 foyers étaient privés d'électricité selon EDF : 7500 au Tampon, 3000 à Saint-Paul, 2000 à Saint-Pierre, 900 à Saint-Denis, 700 à Petite-Ile, 700 à la Plaine-des-Palmistes et 500 sur des secteurs diffus. "Les équipes sont mobilisées sur le terrain, mais les conditions météorologiques se dégradent et empêchent leurs interventions dans les hauts notamment. Néanmoins le nombre de clients privés d’électricité était plus important et a déjà pû être baissé", indique EDF. A 10h30, il n'y avait ainsi plus que 12 500 foyers privés d'électricité.

L'approche finale du coeur du météore va se faire par le nord-ouest, une trajectoire inhabituelle. Les vents de nord-est qui ont commencé de sévir (en ce début de journée, on atteignait déjà les 100 km/h au Port et les 120 km/h à la Plaine des Cafres), vont continuer de se renforcer au cours des prochaines heures, dépassant le seuil des 150 km/h voire des 200 km/h dans les secteurs les plus exposés (région nord-ouest et Plaines). Les vents s'orienteront ensuite au secteur nord, pénétrant sur les plages, puis progressivement au nord-ouest en cours d'après-midi, affectant alors des secteurs jusque-là protégés, à commencer par toute la zone allant de Saint-Gilles jusqu'à Saint-Pierre, puis Saint-Joseph, qui connaîtront alors les conditions de vent a priori les plus dégradées.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Kifi, Posté
Depuis la Belgique, nous les grands parents, sommes inquiets pour nos petits enfants qui resident a Saint-Leu ou le cyclone a ete tres devastateur. Nous avons vu les images au JT de TF1 et sur le site web d'Imaz. Elles n'ont rien de rassurant. Merci a Imaz pour la qualite de ses informations.
Lesoleil, Posté
Ma fille et mon petit fils sont à Les Avirons, je n'ai pas de nouvelles peut-on me tenir au courant????
Merci d'avance.