21
Oct

    Le cyclone était à 125 km au sud de l'île ce vendredi matin à 7 heures

    Bejisa continue de s'éloigner, La Réunion constate les dégâts

    Après être passé tout près des côtes nord, ouest et sud de La Réunion ce jeudi 2 janvier 2014 dans la soirée, le cyclone tropical Bejisa continue de s'éloigner lentement. A 7 heures ce vendredi matin, il se trouvait désormais à 125 km au sud-sud-est de l'île, se déplaçant à une vitesse de 13 km/h en direction du sud-est. Le bilan provisoire du passage du météore est quinze blessés dont deux graves et de gros dégâts matériels un peu partout sur l'île. Une octogénaire a également été retrouvée morte à Piton Saint-Leu, a annoncé le maire saint-leusien Thierry Robert. Des reconnaissances ont été menées tôt ce vendredi matin en vue d'envisager une levée prochaine de l'alerte rouge, qui est toujours en vigueur actuellement. Une réunion est actuellement en cours à la préfecture, entre les différents services du dispositif Orsec. Beaucoup de foyers sont toujours privés d'eau et 171 000 étaient privés d'électricité à 7h30.
    Posté par IPR
    Illustration : Cyclone Bejisa
    Illustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone Bejisa

    Les derniers vents du cyclone Bejisa soufflent encore sur La Réunion, ce vendredi matin 3 janvier 2014. Mais déjà, l’heure est à la constatation des énormes dégâts causés un peu partout sur le littoral, notamment dans l’Ouest, le Sud-Ouest et le Sud.

    Le Port, Saint-Paul ou encore Saint-Leu ont été durement frappées, tout comme les communes du Sud mais aussi de l'Est. A Saint-Leu, le centre-ville est encore en partie inondé, les rues étant jonchées de branchages, d’arbres ou de galets. Des enseignes ont volées, des poteaux et des clôtures ont été arrachées. Le port de Saint-Leu a également beaucoup souffert, envahi lui aussi par les détritus. Malgré l’alerte rouge encore en vigueur, des gens étaient de sortie ce matin pour commencer à écoper.

    Dans le Sud, de fortes rafales continuent de souffler et la pluie de tomber. Le radier du Gol est notamment totalement submergé.

    L'alerte rouge devrait être levée dans la matinée, l’aéroport devant lui rouvrir ses portes à 10 heures. L'île passera ensuite en phase de sauvegarde, où la plus grande prudence sera encore de mise. Dès les premières heures de l’aube, les services du dispositif Orsec ont sillonné l’île pour tenter d’évaluer les dégâts. Et ceux-ci sont très nombreux, des vents ayant encore soufflé cette nuit à 110 ou 120 km/h dans le Nord et 130 ou 140 km/h dans le Sud.

    Ce vendredi matin, beaucoup de foyers sont encore privés d’eau, et 171 000 étaient encore privés d’électricité dans l’ensemble de l’île. Huit lignes haute tension ont été coupées.

    Des averses sont encore à prévoir dans la matinée sur la façade ouest et sur l'intérieur de l'île, mais celles-ci seront moins fortes que la veille. Des éclaircies seront présentes sur la façade Est et le ciel sera beaucoup plus chargé cet après-midi dans l'intérieur avec des précipitations.

    En début de matinée, le vent de secteur ouest restera soutenu sur le Nord et le Sud avec des rafales proches des 100 km/h ainsi que sur les crêtes et la région de la Plaine des Cafres. En cours de journée, les rafales diminueront pour atteindre 70 km/h sur ces régions.

    La mer est toujours agitée et deviendra peu agitée en fin de journée. La houle cyclonique menace toujours les côtes allant de la Pointe des Cascades au Cap Lahoussaye en passant par Saint-Pierre.

    www.ipreunion.com

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !