29
Jui

    La tempête tropicale est désormais à 180 km au sud de l'île (actualisé à 10h)

    Bejisa : l'alerte rouge levée, La Réunion en phase de sauvegarde

    Le préfet Jean-Luc Marx a décidé de lever l'alerte rouge à partir de 9 heures ce vendredi 3 janvier 2014. C'est désormais la phase de sauvegarde qui est entrée en vigueur, lors de laquelle les déplacements sont autorisés en cas d'une "impérieuse nécessité" et la vitesse sur les routes - très encombrées - limitée à 50 km/h. Beaucoup d'axes routiers, dont la route du Littoral, sont encore fermés. L'armée a été mobilisée depuis ce jeudi soir et une centaine d'hommes doivent arriver en renfort de métropole dans la journée. L'aéroport Roland-Garros a rouvert ses portes depuis 10 heures. Le bilan humain est d'une personne décédée, à Piton Saint-Leu, deux blessés graves et quatorze blessés légers. Bejisa, qui a baissé en intensité repassant au stade de tempête tropicale, s'éloigne de plus en plus de La Réunion, se situant à 180 km au sud de l'île à 10 heures et progressant à 11 km/h.
    Posté par IPR
    Illustration : Cyclone Bejisa
    Illustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone BejisaIllustration : Cyclone Bejisa

    Les conditions météorologiques s’améliorent sensiblement sur l’ensemble de l’île. Les réseaux routiers, électrique, de distribution de l’eau et des télécommunications sont en cours de rétablissement, même celui-ci sera très progressif. En conséquence, le préfet a décidé de lever l’alerte cyclonique, et déclenche la phase de sauvegarde du plan Orsec Cyclone à compter de 9 heures ce vendredi 3 janvier.

    Mais cette décision ne signifie pas pour autant que les dangers ont disparu, prévient la préfecture, qui rappelle que des incidents dramatiques peuvent se produire à la suite d’une baisse de la vigilance.

    Ce vendredi matin, 169 500 foyers étaient encore privés d’électricité à 9h30 et 40 % des abonnés restent privés d’eau courante.

    L’eau distribuée dans de nombreux secteurs de l’île demeure impropre à la consommation du fait des perturbations rencontrées lors du passage du cyclone Bejisa sur les ressources en eaux et les installations de distribution (coupures, eaux turbides…). Cette  situation peut perdurer plusieurs jours après l’arrêt des intempéries.

    Au niveau du réseau routier, les principaux axes fermés à la circulation sont :

    • Route du Littoral
    • RN3 dans le sens descendant entre le Tampon et Saint-Pierre
    • RN3 entre la Plaine des Palmistes et la Plaine des Cafres
    • RN2 entre Saint-Benoît et Sainte Rose.
    • RN2 entre Saint-Denis et La Jamaïque
    • RN1A au Cap la Houssaye
    • RN5  route de Cilaos
    • RD 48, route de Salazie
    • RD 41, route de la Montagne fermée entre le village de la Montage et La Possession
    • Les radiers de Sainte-Suzanne, du Ouaki et du Chaudron restent fermés.

    La route des Tamarins et la RN1 (hors route du Littoral), la RN3 entre Saint Benoît et la Plaine des Palmistes, la RD41 entre Saint-Denis et La Montagne sont ouvertes à la circulation. Des difficultés peuvent encore persister sur l’ensemble du réseau en raison de radiers submergés et débris sur la chaussée. La plus grande vigilance est recommandée.

    Par ailleurs, le ministre de l'Intérieur a mis à la disposition du préfet de La Réunion des renforts nationaux de Sécurité Civile. Une centaine de militaires des FORMISC (formations militaires de la Sécurité Civile) arriveront progressivement sur l'île ; la première section arrive dès ce matin.

    CONSIGNES GÉNÉRALES

     Déplacements :
    -    Limiter les déplacements non indispensables, la plus grande vigilance est conseillée sur le réseau routier ;
    -    La vitesse de circulation est limitée à 50 km/h sur l'ensemble du réseau routier.
    -    Ne pas franchir les radiers submergés
    -    Ne pas se rendre à l'aéroport sans confirmation du départ du vol par la compagnie

     Électricité
    -    Limiter sa consommation énergétique au strict nécessaire.
    -    Ne touchez jamais une ligne électrique en cas de rupture, qu’elle soit en contact ou pas avec le sol.

      Eau
    -    Des précautions fondamentales doivent être respectées lors de la consommation de l’eau courante.

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !