Tourisme - Une subvention de près de 200 000 euros accordée par la Région :

Îles Vanille : une addition salée pour un menu plutôt léger


Publié / Actualisé
Ce mardi 1er avril 2014, une nouvelle subvention s'élevant à près de 200 00 euros a été accordée par la commission permanente du conseil régional à l'association des îles Vanille, "pour la réalisation de son programme d'actions 2014". Si l'on y ajoute les plus de 400 000 euros de fonds européens, cela fait au total un peu plus de 600 000 euros destinés à un dispositif censé doper l'attractivité touristique de La Réunion, mais dont l'efficacité reste encore largement à prouver... Pour la conseillère régionale de l'Alliance Béatrice Leperlier, "les résultats sont loin d'être à la hauteur des sommes engagées".
Ce mardi 1er avril 2014, une nouvelle subvention s'élevant à près de 200 00 euros a été accordée par la commission permanente du conseil régional à l'association des îles Vanille, "pour la réalisation de son programme d'actions 2014". Si l'on y ajoute les plus de 400 000 euros de fonds européens, cela fait au total un peu plus de 600 000 euros destinés à un dispositif censé doper l'attractivité touristique de La Réunion, mais dont l'efficacité reste encore largement à prouver... Pour la conseillère régionale de l'Alliance Béatrice Leperlier, "les résultats sont loin d'être à la hauteur des sommes engagées".

"Un indispensable sursaut" : c’est ainsi que la cour des comptes titrait son dernier rapport consacré au tourisme en outre-mer, daté du 11 février 2014. Un rapport qui n’épargnait pas La Réunion, estimant que la stratégie du conseil régional s’inscrit "dans des plans anciens" et que la promotion de l’île est "inadaptée aux attentes de la clientèle internationale". Des considérations qui avaient provoqué l’ire du président de Région Didier Robert.

Car dans le domaine du tourisme, ce dernier est très fier de son projet des îles Vanille, imaginé en 2010 afin de réunir les comités de tourisme de La Réunion, Mayotte, Maurice, Madagascar, les Comores, les Seychelles et les Maldives. Ce mardi encore, la commission permanente vient d’attribuer une subvention de 198 000 euros à l’association des îles Vanille, dont un peu plus de 61 000 euros de fonds propres de la Région et plus de 136 000 euros au titre de la contrepartie régionale au FEDER (fonds européen de développement régional). À cette somme s’ajoutent également plus de 410 000 euros de fonds européens, soit un total de 608 000 euros.

Or jusqu’ici, les îles Vanille n’ont pas rencontré le succès escompté. Alors qu’un des objectifs est de favoriser la promotion de l’île auprès des professionnels du tourisme, une enquête d’Imaz Press menée auprès des agences de voyages métropolitaines en septembre 2013 avait démontré tout le travail qu’il restait à accomplir dans ce domaine. D’ailleurs, concernant les actions menées en 2013, "un bilan finalisé n’est à ce jour pas disponible", indique la Région.

Mais au vu des sommes engagées – plus de 600 000 euros –, c’est le programme d’actions pour 2014 qui pose question. "En gros il s’agit essentiellement de rédiger des articles et des communiqués et de participer à des salons internationaux, c’est un peu léger pour autant d’argent...", estime ainsi la conseillère régionale de l’Alliance Béatrice Leperlier.

Selon elle, c’est le principe même des îles Vanille qui est bancal. "Ce n’est pas adapté. Chacune des îles connaît des situations très différentes, n’a pas la même réglementation, les mêmes offres touristiques, etc.", souligne l’élue d’opposition, rappelant que "60 % du financement est pris en charge par La Réunion et l’Union européenne et 40 % par l’ensemble des autres îles".

Miss îles Vanille, la "cerise sur le gâteau"

Autre problème soulevé par Béatrice Leperlier : "les pays cibles ne sont pas clairement identifiés". Le programme d’actions pour l’année 2014 prévoit ainsi des actions de "monitoring" en Afrique du Sud et en Inde. Il s’agit d’étudier les situations économiques de ces pays et les comportements touristiques de leurs habitants. Des données dont seront ensuite tirées des statistiques. "Aujourd’hui c’est l’Afrique du Sud et l’Inde alors qu’auparavant on nous parlait de la France et de l’Europe... On ne s’y retrouve pas trop, c’est très flou...", regrette la conseillère régionale.

En cette année  2014, il s’agit pour la Région de développer la "marque îles Vanille" par des actions de communication. Parmi celles-ci, l’une ne manque pas d’attirer l’attention : l’élection d’une "Miss île Vanille"... Pour Béatrice Leperlier, "c’est la cerise sur le gâteau". "On nous dit que ce ne sera pas financé par la Région mais par les comités de tourisme et quelques sponsors. Sauf que le comité de tourisme, c’est l’IRT et donc aussi la Région...", dénonce-t-elle.

Bref, selon l’élue de l’opposition, "la Région se trompe complètement sur la stratégie à apporter pour le dévelopement du tourisme". "Ils sont partis en Australie, ils vont dans les salons internationaux, il y a des affiches dans tout Paris... Mais réfléchir à une stratégie adaptée à La Réunion serait déjà bien...", souligne-t-elle.

www.ipreunion.com

   

8 Commentaire(s)

Eric, Posté
il est étonnant de taper sur les iles vanille et d'accepter son argent en même temps ( cf la pub venant de l'évènementiel Iles Vanille à Madagascar International Tourism Fair)....
Kamikaze , depuis son mobile, Posté
Faut arrete de nous baratiner avec les iles vanille qui connait ces iles a la reunion ?personne sauf le president de region et son pote viroleau et leurs compagnes bien sur parc contre si ils ont une photo de leurs vacances dans les iles paradisiaques je suis preneur comme ca je pourrais la faire voir a mes enfants bonne soiree par contre si vous avez d'autres informations sur ce sujet ca m'interesse et je pense que le contribuable reunionnais aussi
Phifi, Posté
et nous handicapés,grands malades on galère!!!!!!!et les petits retraités réunionnais????????
Gaspillage, Posté
300 000€ pour une élection de miss!!! et après on se demande on dit qu'il y a la crise!
Bistsouris, Posté
C'est le principe de l'évaporation,... ou du panier percé, pour un résultat identique.
Pfffffff!!!!!!!, Posté
L'analyse aurait-elle été la même si cette stratégie venait du PCR ou encore mieux de son propre frère? Il n'y a donc rien de bon chez ceux qui ne partagent pas votre vision de la politique. J'espère que les autres ont une ouverture d'esprit vous concernant sinon bon courage à vous pour affronter des personnes aussi peu objectives que vous.
Néo, Posté
Est ce qu'à la Réunion on regarde un peu ce qui se passe ailleurs? Je veux dire dans les Iles qui ont besoin de touristes pour vivre?? La Réunion est dans ce cas là bien qu'elle croit que le Zoreil est de trop et qu'il dérange, Que la population se rassure..ça vient :sentiers interdit du fait du classement mais pas que ça..accueil très mitigé dans les structures hotelières, saleté partout (il suffit de regarder St Gilles) honte de cette ville sensée être la vitrine de l'ile, marre d'entendre qu'il y a trop de Zoreil sur les marchés (qui empêche le Réunionnais d'occuper l'espace si ce n'est qu'il considère que c'est se rabaisser).... le Chik, les requins n'y sont pour rien .Continuez vous êtes sur la bonne voie Créoles de mon coeur, votre soeur Maurice vous sur- veille et si Mada se ré-veille adieu veaux vaches cochons..tant va la cruche à l'eau, qu'elle se casse (ce n'est pas de moi).....
Culte de l'instantannée, Posté
Les remarques de cette CR m'étonne. Elle vit un culte de l’instantanée. En deux mandants ils n'ont apportée aucune solution.
Lorsqu'il faut créer une image et dans le me^me temps la vendre pour que les gens viennent chez nous, il faut du temps.