Le conseil communautaire s'est tenu ce lundi :

TCO : Joseph Sinimalé élu président, un accord trouvé avec Le Port


Publié / Actualisé
Sans surprise, le nouveau maire de Saint-Paul Joseph Sinimalé a été élu à la présidence du Territoire de la côte ouest (TCO) ce lundi 14 avril 2014, avec 50 voix pour et 12 votes blancs ou nuls (et 2 absents). Suite à son élection, il a annoncé qu'il démissionnerait de son mandat de conseiller général. Par ailleurs, alors que l'on se dirigeait vers une majorité sans le maire du Port Olivier Hoareau, un accord a finalement été trouvé. Ce dernier a été élu quatrième vice-président et obtiendra une autre vice-présidence. Avant le début du conseil communautaire, une cinquantaine de ses partisans s'étaient réunis devant le siège de l'intercommunalité afin de lui apporter leur soutien.
Sans surprise, le nouveau maire de Saint-Paul Joseph Sinimalé a été élu à la présidence du Territoire de la côte ouest (TCO) ce lundi 14 avril 2014, avec 50 voix pour et 12 votes blancs ou nuls (et 2 absents). Suite à son élection, il a annoncé qu'il démissionnerait de son mandat de conseiller général. Par ailleurs, alors que l'on se dirigeait vers une majorité sans le maire du Port Olivier Hoareau, un accord a finalement été trouvé. Ce dernier a été élu quatrième vice-président et obtiendra une autre vice-présidence. Avant le début du conseil communautaire, une cinquantaine de ses partisans s'étaient réunis devant le siège de l'intercommunalité afin de lui apporter leur soutien.

Un accord a donc finalement été trouvé entre Olivier Hoareau et les maires des autres communes du TCO. Le nouveau maire du Port a été élu au poste de quatrième vice-président, et en obtiendra une autre à venir. Toutefois, son adversaire du PCR au Port, Henry Hippolyte, a également obtenu un poste de vice-président.

"Finalement on a réussi à remettre tout le monde d’accord sur le fait que Le Port doit participer à la gouvernance du TCO. S’il y a une semaine nous n’avions aucun vice-présidence, nous en avons une maintenant, mais avec une deuxième à venir. On a compris que le TCO ne peut pas fonctionner sans Le Port et surtout que le choix des électeurs le 30 mars dernier doit être respecté", a expliqué Olivier Hoareau.

Mais l’affaire laissera inévitablement des traces, comme le souligne d'ailleurs l'intéressé : "La présence de Monsieur Henry Hippolyte, c’est une surprise, une interrogation et même une usurpation. On ne peut pas perdre des élections qui ont été aussi claires dès le premier tour, et confirmées avec force au deuxième tour et se retrouver aux affaires essayer de défendre les intérêts de la ville du Port au TCO."

L’idée d’avoir voulu "voler le vote des Portois" demeure ainsi bien présente dans l’esprit du PLR et de sa chef de file Huguette Bello. La députée saint-pauloise n’a d’ailleurs pas manqué de le rappeler à la cinquantaine de sympathisants venus soutenir Olivier Hoareau ce lundi. "Une vice-présidence accordée à un usurpateur, ce sont les 30 deniers de la trahison...", a-t-elle d'ailleurs déclaré.

Reste également une grosse rancœur dirigée contre Vanessa Miranville, accusée de ne pas avoir soutenu Olivier Hoareau au TCO après avoir été élue avec les voix du candidat PLR Gilles Hubert à La Possession, mais aussi d’avoir renié ses principes en se prêtant au petit jeu politicien orchestré par Joseph Sinimalé.

Sans surprise, ce dernier a été élu président de l’intercommunalité, ce qui a suscité quelques commentaires d’Emmanuel Séraphin, désormais membre de l’opposition saint-pauloise. "La personne qui vient de se porter candidate avait affirmé qu’elle serait à 100 % maire de Saint-Paul. Il y a eu un premier reniement en ne démissionnant pas du conseil général, sa candidature à la présidence du TCO est un deuxième reniement", a-t-il lancé.

Tout juste élu président avec 50 voix pour, contre 12 bulletins blancs ou nuls (Roland Robert et Elsa Lechat étant absents), Joseph Sinimalé lui a indirectement répondu. "Comme je l’avais annoncé lors de ma campagne électorale, mon souhait est d’être un  maire à temps plein pour ma commune. La charge de président du TCO est totalement compatible avec ce souhait car c’est la population de Saint-Paul qui m’a élu pour la représenter au TCO. Par contre je démissionnerai de mon mandat de conseiller général comme convenu une fois épuisés les délais de recours contre mon élection à Saint-Paul", a-t-il assuré.

Il s'agissait ensuite de procéder aux élections des vice-présidents, qui seront au nombre de 15. Le député-maire de Saint-Leu Thierry Robert a été élu premier vice-président du TCO, le Saint-Paulois Fabrice Marouvin deuxième vice-président et Vanessa Miranville troisième vice-présidente.

À l’ouverture de la séance, l’ancien président du TCO et ancien maire du Port Jean-Yves Langenier a tenu à avoir "une pensée pour Roland Robert qui aurait dû être là cet après-midi et qui est au plus mal". Victime d’un accident vasculaire cérébral ce vendredi aux Comores, l’ex-maire de la Possession est en effet toujours hospitalisé à Mayotte dans un état jugé "critique".

Le nouveau bureau du TCO :

Président : Joseph Sinimalé (Saint-Paul)

1er vice-président : Thierry Robert (Saint-Leu)

2ème vice-président : Fabrice Marouvin (Saint-Paul)

3ème vice-président : Vanessa Miranville (La Possession)

4ème vice-président : Olivier Hoareau (Le Port)

5ème vice-président : Daniel Pausé (Trois-Bassins)

6ème vice-président : Henry Hippolyte (Le Port)

7ème vice-président : Yolan Veleyen (Saint-Paul)

8ème vice-président : Philippe Lucas (Saint-Leu)

9ème vice-président : Françoise Lambert (La Possession)

11ème vice-président : Patricia Hoarau (Saint-Paul)

12ème vice-président : Guy Saint-Alme (Saint-Paul)

13ème vice-président : Josie Bourbon (Saint-Paul)

14ème vice-président : Thierry Martineau (Saint-Paul)

 

www.ipreunion.com

   

14 Commentaire(s)

Tina, Posté
Pour vous rafraîchir la mémoire quant aux positions actuelles d'Huguette Bello lisez le lien suivant qui date de septembre 2013:
http://www.ipreunion.com/photo-du-jour/reportage/2013/09/05/repartition-des-sieges-au-tco-huguette-bello-menace-de-saisir-le-conseil-d-tat,21831.html
Georges, Posté
Madame Bello a raison de parler de main invisible, moi j'aurai même dit main malfaisante. Il faut arrêter avec ces magouilles, le Port aurait dû avoir trois vice-présidents de la majorité. Loulou le battu n'a pas sa place au TCO.
Adam , depuis son mobile, Posté
Mais elle nous fait quoi la madame bello ca lui va bien de defendre le port maintenant si mes souvenirs sont bon elle denigre la meme commune il y a quelques mois madame bello vous etes toujours la personnalite des reunionnais ? Moi j'en doute
Portois et fier de l'etre, Posté
Gard sa Marmail a veille dans 2-3 mois kossa i sa va arrivé a Mr SINIMALE garde bien comment li sa fait bouffe a li par un petit REQUIN de st leu pour ne pas le nommé Mr ROBERT Thierry,regarde bien comment li sa va prendre la présidence tco mi appel sa le calif a la place du calif sa serai une bone corection pour sini et la population st pol que la vote pour ce menteur la...zot sa gouté veille sa zot i vera par zot meme assiz plere apres .....
Ronaldo, Posté
Huguette de quoi tu te plains, c'est toi et toi seule qui est responsable de cette situation, admet-le et fous la paix au Port
Mère mantèz, Posté
Et qui a soutenu les manipulateurs qui a donné un mandat à alamélou qui avait perdu les élections pour le maintenir dans un artifice de visibilité politique? la même qui aujourdh'ui joue la moraliste-son meilleure role de composition!
Et qui a tout fait pour déséquilibrer les rapports de force au tco en faveur d'une seule commune qui peut faire la pluie et le bo temps comme bon lui semble? La même qui aujourdh'ui se plaint de la situation...
Autant d'hypocrisie et de reniements donne la nausée.
Ti couti, Posté
honte a monsieur hypocrite d'accéder a la présidence. Le port est celui qui finance en grande totalité le TCO et voila on doit composé avec une personne qui a été battue.
Alfred, Posté
Ipr est il devenu l organe du PLR ? ! Il donne un écho démesure aux complaientes pathétiques d' huguette BELLO. Mais c est bien elle qui a créé cette situation en obtenant une majorité de sièges pour saint Paul au détriment du port. Et elle vient se plaindre maintenant! Elle est vraiment à la rue et fait de l agitation vaine. Tout ce que les électeurs ont sanctionné! Elle n a pas compris? Qu elle fasse enfin son autocritique et qu elle arrête de vociférer à tout bout de champ...
Portois et fier de l'etre, Posté
Sinimalé un gros menteur ,comment li peut donne un poste vice president a 1 comuniste d'autant plus a été battu au municipale au port c koué se mangé vomi li la pou fait avec son travail a temps plein pour st pol et aucune demission come promis li lavait dit oussa i lé mi plein la population st paul gard comment zot sa regretté zot cher maire tsss
NANOU, Posté
A propos des contrats déjà signés à st-paul, il y a déjà un bruit qui court sur les contrats familiaux, est ce que quelqu'un en sait davantage, INFO OU INTOX ?
Analyseur, Posté
Pourquoi vous vous étonnez? Ça se voyait bien qu'il allait cumuler les mandats!! La différence avec Bello c est que c est une femme, une femme peut faire plusieurs choses à la fois! Pas un homme!! Surtout pas Sini! Juste pour dire 3 phrases à la télé, il lit un bout de papier!! Écrit certainement par Didier Robert!! FAIS HONTE SAINT PAUL! Moin la honte!!
Saint-Paul juste pour une famille, Posté
Sinimalé vient de faire une entrée fracassante dans le club des élus cumulant trois mandats. Au mépris de ses promesses et de ses électeurs. Son explication est alambiquée et mensongère. Sa promesse c'était 100% pour Saint-Paul. A temps complet pour la Mairie. Rien de plus. Il commence fort, très fort. Au fait, combien de contrats aidés a-t-il déjà signé?
Tina, Posté
C'est Huguette Bello qui est responsable de cette situation pensant accaparer tous les pouvoirs tant à Saint-Paul qu'au Tco!elle n'a qu'à s'en prendre qu'à elle-même !
Dan run, Posté
Arrêtons la polémique sur une démission ou pas , il y a du travail pour celles et ceux élus et qui le veulent au TCO ... Point final