Des logements sociaux seront créés en plein centre-ville de Saint-Denis :

La prison Juliette-Dodu vendue à la SHLMR pour 1,9 million d'euros


Publié / Actualisé
Ce mercredi 4 juin 2014, la préfecture a dévoilé le sort qui serait réservé à l'ancienne prison Juliette-Dodu de Saint-Denis : le site a été vendu par l'État à la SHLMR (Société d'habitations à loyer modéré de La Réunion) pour un montant de 1,9 million d'euros. La Sodiac et la Semader avaient également fait acte de candidature. 60 % de la surface globale sera occupée par des logements sociaux, les 40 % restants seront consacrés à des bureaux d-et des commerces. C'est la première fois qu'une opération de logement sociaux sera menée en plein centre-ville. Le chantier de démolition devrait démarrer au cours de l'année 2015, a indiqué le préfet Jean-Luc Marx.
Ce mercredi 4 juin 2014, la préfecture a dévoilé le sort qui serait réservé à l'ancienne prison Juliette-Dodu de Saint-Denis : le site a été vendu par l'État à la SHLMR (Société d'habitations à loyer modéré de La Réunion) pour un montant de 1,9 million d'euros. La Sodiac et la Semader avaient également fait acte de candidature. 60 % de la surface globale sera occupée par des logements sociaux, les 40 % restants seront consacrés à des bureaux d-et des commerces. C'est la première fois qu'une opération de logement sociaux sera menée en plein centre-ville. Le chantier de démolition devrait démarrer au cours de l'année 2015, a indiqué le préfet Jean-Luc Marx.

Après avoir servi de geôle pendant près de trois siècles, après avoir fermé ses portes en 2008, le site de la prison Juliette-Dodu va connaître une nouvelle vie, entre les mains de la SHLMR qui a remporté l’appel d’offres lancé par l’État.

Ce sont donc des logements, des bureaux et des commerces qui remplaceront les anciennes cellules, 60 % de la surface globale devant être occupée par des logements sociaux. Au total, ce sont 52 nouveaux logements sociaux qui seront créés, dont au moins 10 pour les étudiants, le tout sur une surface de 3000 m2. Dans son cahier des charges, l’État avait d’ailleurs imposé la construction de 55 % de logements sociaux, ainsi que l’aménagement d’une place centrale qui remplacera la cour de promenade.

"Cela prouve qu'on est capable de faire de la mixité, car nous considérons que les ménages aux revenus modestes ont aussi leur place en centre-ville", a souligné Gérald Maillot, adjoint délégué à l’aménagement à la mairie de Saint-Denis, qui en a profité pour faire passer un message : "Trop de gens spéculent sur le bâti à Saint-Denis, achètent des anciennes bâtisses et les laissent pourrir en centre-ville, ça détruit l’image de la capitale. L’Etat donne l’exemple à travers cette décision, nous espérons que ça incitera le privé à faire pareil".

Selon le préfet Jean-Luc Marx, le chantier de démolition devrait démarrer en 2015. Mais les fouilles ne s'arrêteront pas pour autant, un diagnostic d’archéologie préventive réalisé en août 2013 dans les sous-sols de cette bâtisse de plus 300 ans ayant mis en évidence des vestiges de l’ancienne prison. "De nouvelles fouilles vont être menées là où il faudra toucher au sous-sol puisqu’il y a des parkings qui sont prévus, les fondations des nouveaux bâtiments... Tous les espaces concernés par des constructions neuves devront faire l’objet de fouilles préventives", a précisé Raphaël Gastebois, architecte des Bâtiments de France.

" On va reconvertir cette prison en un nouveau projet urbain qui mêlera à la fois la conservation des vestiges, mais aussi des constructions neuves et de l’espace public. Finalement, on va rendre à la ville un morceau de son territoire qu’elle ignorait totalement depuis des siècles", a-t-il conclu.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Gilbert, Posté
52 nouveaux logements sociaux fini le centre ville , je paye 1300? de loyer , est la en face on va mettre des cas sociaux qui vont payé de 70? MAXI 150? avec ces avantages ils ne respectent rien, désordre dégradation musique à fond la caisse, décharge en plein centre, environnement dégradé, perte de valeur de l'immobilier c'est déjà le cas dans presque tout le centre Adieu Saint-Denis Quartier petit Marché une catastrophe depuis Annette bonjour la catastrophe sin-dni