Sécurité routière :

Contrôles renforcés pour ce week-end de Pentecôte


Publié / Actualisé
Pour ce week-end de Pentecôte, les forces de l'ordre n'ont pas déserté les routes. Ces derniers jours, 80 services de contrôles ont été déployés sur l'ensemble du département. Alors que les opérations continuent ce lundi 9 juin 2014 à Saint-Benoît, près de 1 200 véhicules ont été contrôlés, et une centaine d'automobilistes immobilisés. Les gendarmes ont chassé une cible prioritaire : l'alcool au volant et les deux-roues.
Pour ce week-end de Pentecôte, les forces de l'ordre n'ont pas déserté les routes. Ces derniers jours, 80 services de contrôles ont été déployés sur l'ensemble du département. Alors que les opérations continuent ce lundi 9 juin 2014 à Saint-Benoît, près de 1 200 véhicules ont été contrôlés, et une centaine d'automobilistes immobilisés. Les gendarmes ont chassé une cible prioritaire : l'alcool au volant et les deux-roues.

Vendredi, les contrôles routiers se sont déployés à la Possession avec un dispositif inédit. "Nous utilisons un instrument inédit dans le département. Il s’agit d’un curvomètre qui permet de mesurer la vitesse maximale des cyclomoteurs", explique Hélène Rouland-Boyer, sous-préfète de Saint-Benoît. Le but de ce dispositif : lutter contre les deux-roues débridés, normalement limités à 45 km/h. "Les usagers mettent clairement leur vie en danger lorsqu’ils utilisent ce type d’engins. Sur neuf véhicules contrôlés, sept étaient débridés", précise celle en charge de la sécurité routière à La Réunion.

Une mesure malheureusement d’actualité, les deux-roues ont monopolisé l’actualité des faits-divers ces deux derniers mois. "Le nombre de cyclomotoristes victimes d’accident mortel est en très très nette hausse. L’année dernière, à la fin du mois de mai, nous déplorions un décès en cyclomoteur. Cette année, nous en déplorons 6, dont 5 au mois de mai", commente Hélène Rouland-Boyer.

Mais la priorité de la sous-préfète de Saint-Benoît reste la lutte contre l’alcool au volant. Sur les cinq dernières années, 50 % des accidents mortels étaient liés à la consommation d’alcool. "Cette année, nous voyons que ce chiffre est en légère diminution, mais c’est une statistique énormément fragile. Le nombre d’automobilistes contrôlés en état d’alcoolémie nous le prouve tous les jours", précise Hélène Rouland-Boyer. Une campagne de sensibilisation sera mise en place par la préfecture d’ici la fin du mois de juin.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)