Séminaire de l'OVPOI :

L'océan Indien travaille sur ses ports


Publié / Actualisé
La ville du Port accueille ces mardi 10 et mercredi 11 juin 2014 le 3ème séminaire Villes et Ports océan Indien. Ce rendez-vous international - qui réunit les représentants de 6 pays - permet aux acteurs des ports et des villes portuaires de la zone océan Indien de travailler autour de l'OVPOI (Observatoire villes ports océan Indien). Ce réseau, créé en 2009, porte cette année plusieurs sujets majeurs : le positionnement des infrastructures de pêche et les problématiques d'aménagement des fronts de mer. Des thématiques d'actualité pour la municipalité du Port qui souhaite "redonner aux Portois accès à la mer" avec son projet "Ville est port."
La ville du Port accueille ces mardi 10 et mercredi 11 juin 2014 le 3ème séminaire Villes et Ports océan Indien. Ce rendez-vous international - qui réunit les représentants de 6 pays - permet aux acteurs des ports et des villes portuaires de la zone océan Indien de travailler autour de l'OVPOI (Observatoire villes ports océan Indien). Ce réseau, créé en 2009, porte cette année plusieurs sujets majeurs : le positionnement des infrastructures de pêche et les problématiques d'aménagement des fronts de mer. Des thématiques d'actualité pour la municipalité du Port qui souhaite "redonner aux Portois accès à la mer" avec son projet "Ville est port."

Initialement prévu aux Seychelles, le 3ème séminaire Villes et Ports se déroule en ce moment dans la bien nommée ville du Port. A cette occasion, les résultats intermédiaires de deux nouvelles études ont été présentées : "La problématique des interfaces ville-port, au regard des politiques d’aménagement, notamment en termes de pistes de valorisation et de typologies de waterfront" et "L’analyse du positionnement de la filière pêche dans les ports et les villes portuaires du sud-ouest de l’océan Indien, avec un regard particulier sur la filière grands pélagiques."

Pour Wilfrid Bertile, "la pêche un domaine d’avenir pour l’ensemble des pays de la zone. L’océan Indien ne tire pas suffisamment profit de la ressource qui existe et qui est surtout exploitée par des navires européens ou asiatiques." D’après le président de l’observatoire villes ports océan Indien, la situation diffère d’une région à l’autre : "A La Réunion, il y a de belles infrastructures sous-utilsées, alors qu’à Maurice ou aux Seychelles, elles montent eu puissance. En Afrique, d’autres problématiques se posent, notamment au Mozambique qui veut se doter d’une flottille de pêche."

L’autre sujet abordé par l’OVPOI concerne directement la ville d’accueil du séminaire : les différents projets de valorisation de front de mer. "Tout le monde connaît les fronts de mer de Durban ou de l’île Maurice. Au Port, la municipalité est en train de mettre en place un aménagement ouvrant la ville", commente Wilfrid Bertile. En effet, la commune du Port travaille depuis plusieurs années sur le projet de "Ville est port."

Ce vieux serpent de mer, qui souhaite "redonner aux Portois accès à la mer", est aujourd’hui repris par Olivier Hoarau. L’organisation du séminaire de l’OVPOI est donc arrivé à point nommé pour le nouveau maire du Port : "on a envie de découvrir avec les autres villes qui participent au séminaire de voir ce qu’il en est de l’aménagement d’une ville autour d’une activité portuaire. Le but est de valoriser le front de mer, tout en respectant les conditions de sécurité et les contraintes en terme d’aménagement et de construction." "La question se pose aujourd’hui de savoir comment agrandir ce port pour en faire un de compétence régionale et internationale, capable de rivaliser avec Port-Louis ou Durban", ajoute le premier magistrat de la ville portuaire.

Le séminaire est également une belle opportunité pour les plus grandes ports, notamment en Afrique du Sud. C’est ce qu’explique Andrew Mather, ingénieur pour la municipalité métropolitaine de Durban : "Alors que notre pays sortait de l’Apartheid, beaucoup de pays de la zone ont contribué à notre développement. Aujourd’hui, participer à ce semaine est une manière de leur renvoyer l’ascenseur." "Créer une émulation entre tous les pays de la région est également bénéfique pour nous. Il ne faut pas que nous soyons opposés, mais aller de l’avant tous ensemble", assure ce membre de l’International water association.

Au terme de ce 3ème séminaire organisé au Port, l’Observatoire villes ports océan Indien définira les thématiques qui seront étudiées l’année prochaine. " Nous profiterons également de la présence de nos membres à La Réunion, pour réunir les instances de l’association : assemblée générale, conseil d’administration, gestion des comptes, rapport d’activité ", précise Wilfrid Bertile. Les premières conclusions de ce rendez-vous international inédit sur notre île devraient être connues à partir de la semaine prochaine.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !