Le procureur de la République de Saint-Denis conteste sa mutation :

Philippe Muller : le Parquet souffre de "graves dysfonctionnements"


Publié / Actualisé
Le procureur de la République de Saint-Denis Philippe Muller a décidé de saisir le conseil d'État afin de contester sa mutation, pour laquelle le Conseil supérieur de la magistrature vient de donner un avis favorable. Accusé de " harcèlement moral " par certains magistrats, ayant reçu un avertissement de la part du procureur général Claude Laplaud, il estime que c'est sur un dossier "vide" qu'est basé sa mutation forcée et qu'il "n'y a jamais eu aucune pièce susceptible d'étayer l'accusation". "On veut me débarquer", estime-t-il. Pour étayer sa défense, Philippe Muller a adressé un courrier à la ministre de la Justice Christiane Taubira dans lequel il dénonce "d'importants dysfonctionnements au sein du parquet de Saint-Denis".
Le procureur de la République de Saint-Denis Philippe Muller a décidé de saisir le conseil d'État afin de contester sa mutation, pour laquelle le Conseil supérieur de la magistrature vient de donner un avis favorable. Accusé de " harcèlement moral " par certains magistrats, ayant reçu un avertissement de la part du procureur général Claude Laplaud, il estime que c'est sur un dossier "vide" qu'est basé sa mutation forcée et qu'il "n'y a jamais eu aucune pièce susceptible d'étayer l'accusation". "On veut me débarquer", estime-t-il. Pour étayer sa défense, Philippe Muller a adressé un courrier à la ministre de la Justice Christiane Taubira dans lequel il dénonce "d'importants dysfonctionnements au sein du parquet de Saint-Denis".

Comme il l’avait déjà laissé entendre par l’intermédiaire de son avocat, Philippe Muller n’entend pas se laisser faire, étant décidé à saisir le conseil d’État afin de contester sa mutation en métropole. Une mutation pour laquelle le Conseil supérieur de la magistrature vient de donner un avis favorable et qui n’attend plus que la validation du président de la République. "Même si le décret de mutation venait à paraître, je le contesterai également", souligne l’intéressé.

Philippe Muller vient également d’adresser un courrier à la ministre de la Justice Christiane Taubira, dans lequel il dénonce "d’importants dysfonctionnements au sein du parquet de Saint-Denis que j’ai, malheureusement, voire imprudemment, mis en exergue en exerçant tout simplement mes fonctions". Dans cette lettre, il évoque notamment "les relations entre certains magistrats et la presse", qui ont permis selon lui "la diffusion de rumeurs qui me sont particulièrement préjudiciables, et qui le sont tout autant pour l’institution judiciaire".

"On m'attendait à l'orée du bois"

Aussi, selon lui, le dossier le mettant en cause est "vide" et "l’accusation ne tient pas". "Des bruits ont couru sur moi avant mon arrivée, on m’attendait à l’orée du bois. On a dressé un portrait de moi tel que certains ont pu avoir peur, ou simplement peur de se mettre au travail. Mais cette peur n’était fondée sur rien", raconte-t-il.

Au contraire, "je n’ai jamais eu d’histoires avec des collègues précédents et je n’ai pas pu changer en passant l’équateur !", estime-t-il. Et ce même si certains articles de presse ont prétendu le contraire suite à son passage à Dunkerque. "J’ai découvert dans un article de la Voix du Nord qu’il y avait une ‘relation haineuse’ entre M. Frédéric Baab, à l’époque premier président du tribunal de grande instance de Dunkerque, et moi", répond Philippe Muller. "Je l’ai tellement découvert que la fusion entre les juridictions de Hazebrouck et de Dunkerque s’est passée de manière excellente, ce qui supposait un travail en étroite collaboration avec M. Baab", ajoute-t-il.

De même, celui qui est encore procureur de la République de Saint-Denis balaye toute accusation de "harcèlement moral", alors que de nombreux magistrats ont pourtant évoqué un climat de tension et dénoncé l’attitude "autoritaire" de Philippe Muller.

"Le harcèlement moral ne tient pas juridiquement, car il se mesure sur le long terme. Or je suis arrivé en juin 2013 et il y avait déjà une alerte un mois et demi pus tard, le 18 juillet 2013, sans aucune preuve à l’appui" martèle Philippe Muller. Il souligne qu’aucune enquête "n’a été menée par le Parquet général" à la suite de cette alerte. "C’est pourtant sur cette base que j’ai été sanctionné le 19 mai 2014... ", déplore-t-il, évoquant l’avertissement reçu de la part du procureur général Claude Laplaud.

Ce sont ces éléments qui lui ont été présentés lorsqu’il a été reçu à Paris par la direction des services judiciaires. "Il a été question d’un climat social dégradé, mais il n’y a aucune preuve. Il a été question de la procédure d’alerte, mais elle n’a pas été suivie d’enquête", détaille Philippe Muller. "On m’a dit : vous êtes un bon magistrat mais la médiatisation autour de vous nous empêche de vous maintenir dans vos fonctions...", ajoute-t-il.

Une "justice de métro"

"On veut me débarquer", en déduit-il. Il s’explique : "Je suis avocat général, il suffisait de me décharger de ma fonction de chef de parquet et de m’affecter au parquet général, mais on ne l’a pas fait... À cela, on préfère un déplacement forcé qui m’affecte moi, ma famille et mes proches sur la base d’une dossier vide ou en tout cas d’ont on ne m’a pas communiqué les pièces."

Dans son courrier adressé à la Garde des Sceaux, Philippe Muller n’hésite pas à mettre en cause certains de ses collègues dont il regrette "l’attitude supérieure à l’égard du justiciable créole" évoquant "une justice considérée comme une ‘justice de métro’". Il écrit à Christiane Taubira : "Je ne peux croire que vous souhaitiez que la justice ultramarine puisse avoir une telle image. Mon départ de Saint-Denis serait un signe négatif à destination de la population locale qui attend beaucoup de l’institution judiciaire."

Pour succéder à Philippe Muller, la chancellerie aurait déjà un candidat en vue, qui bénéficierait, lui, de soutiens locaux importants. De son côté, le procureur peut surtout compter sur celui d’association de petits justiciables ou d’un collectif comme Eveil Citoyen 974. Ce qui est pour lui la meilleure preuve de son indépendance.

www.ipreunion.com

   

11 Commentaire(s)

Antigenealogiste, Posté
Bonjour,

Tenez bon Monsieur le Procureur de la République de Saint-Denis de la REUNION, vous commencez á faire peur aux cercle des magistrats déranrangés dans leurs abus !

Merci pour essayer de mettre un terme aux préjudices de ces malfrats sur la REUNION.
J'espére sincérement votre grande réussite.

Trés cordialement.
KAFR974, Posté
Pourquoi le journaliste n'a-t-il pas le courage de signer ses articles sur le Procureur MULLER?
Est-il à sa solde?
Le justiciable, que je suis, aimerait savoir quels dossiers Monsieur MULLER a fait concrètement avancer, celui de la bâtonnière jugée en catimini ?
BIEBER, Posté
Le gros problème, comme dans le monde entier, c'est qu 'une partie de la Franc maçonnerie pourrie, occupe des postes stratégiques, certains dans les Tribunaux, d' autres dans la police et gendarmerie, Huissier, Notaires, heureusement ils ne sont pas tous pareils, par contre ceux qui sont en place, n' épargnent personne, si on intente une action contre leurs frères, comme ils les appellent ,vous êtes sûrs d 'être condamné, il ne faut surtout pas avoir peur.
Tout se décide dans leurs loges, et dés que quelqu'un est trop gênant, que vous leur faites de l' ombre, ils vous massacrent irrémédiablement, vous prennent le peu que vous avez, font intervenir, leurs relations, et vous serez éliminé, il ne faut surtout pas que la personne résiste..........
C'est bien sûr beaucoup plus facile pour eux, car nous sommes sur un caillou , et tout le monde se connait, même si vous avez un très bon dossier pénal, ils feront tout pour vous le faire perdre, avec la complicité de " certains bien placés ".
République bananière, dés qu 'un bon Procureur arrive, on fera tout pour le déstabiliser, et lui trouver, je ne sais quelle faute !!!!!! c'est d' ailleurs ce qui arrive à notre bon Procureur Philippe MULLER, il ne faut surtout pas qu' ils arrivent à leur fin, sinon, c'est la dégringolade, et l' asservissement,
C'est pour toutes ces raisons, qu il faut que vous soyez présent, Lundi 16 Juin 2014, au matin,il en va de l' avenir de vos enfants aussi, ils ont trop profité des créoles ,ils les ont volé, il faut arrêter le massacre, et dire STOP .............et un grand merci à IMAZ PRESS qui sert très bien de relais.
Le Président de l ' Association STOP INJUSTICE
P. BIEBER
0692 54 39 17
stopinjustice974@hotmail.fr
Des citoyens Réunionnais , Posté
De toute façon tout les Réunionnais paye un jour ou l 'autre déjà des milliers de cette justice Pei
Muller libère nous de cette justice injuste nous somme déterminé....
Laurianne Dijoux, Posté
On a beau être à La Réunion, on est quand même en république française ! Nous avons avons droit à une justice similaire à celle qui est exercée dans l'Hexagone et non pas à un exercice de la justice adapté aux cocotiers ! Le procureur Muller n'a pas dit autre chose, apparemment pour une société dite bien pensante (et bien "détestante" des petites gens), il mérite d'être sanctionné pour cela ! Je ne dis pas que j'ai honte pour la justice de mon pays, car la justice de mon pays ce n'est pas cela ! J'ai honte de ces gens là qui vivent en cercle fermé de copains et de coquins ! Courage Monsieur Muller, quelle que soit la décision qui sera finalement prise par la Chancellerie, vous pourrez toujours, vous, vous regarder droit dans un miroir et ne baisser la tête devant personne !
Dede, Posté
tous avec vous ! Muller la loi
DANORD, Posté
Ouf !
Enfin son départ ... Aucun regret !
Mon zézère, Posté
Courage MR MULLER ne nous abandonnez pas!!! je prie pour vous ; RAS LE BOL que nos affaires "tournent en rond",ras le bol du "foutage de gueule" de la justice, des avocats!!! Courage!
Nanar, Posté
Allez c'est parti !!!!!!!!!!!!!
BIEBER, Posté
Nous sommes à fond derrière vous, enfin quelqu' un qui a du cran, Mr MULLER bravo pour tout ce que vous faites, il y' a 5 ans j' ai crée l' Association STOP INJUSTICE, car j' ai été victime d' un Procureur (supprimé pour prise à partie - webmaster ipreunion.com)
Nous voulons Mr MULLER , que vous soyez entendu, par Madame la Ministre TAUBIRA, jusqu' à présent vous avez fait un excellent boulot, pour les justiciables, mais vous dérangez tellement ce panier de crabes, où se mêle allègrement la corruption; même certains médias, sont dans le coup.
L' Association STOP INJUSTICE dont je suis le Président, depuis 2009, vous soutient à fond, bravo, ne lâchez surtout pas, j' aimerais que vous me teniez au courant de mon dossier que je vous ai transmis. MERCI
Le Président de l ' Association STOP INJUSTICE
Pascal BIEBER
0692 54 39 17
stopinjustice974@hotmail.fr

..............
Eveil citoyen 974, Posté
Nous renouvelons notre soutien au Procureur Muller qui a fait un excellent travail depuis qu'il est arrivé à La Réunion et nous déplorons la "mutinerie" interne destinée à lui porter préjudice et à faire perdurer le mépris de la justice locale à l'égard du justiciable, en obtenant son départ. Ceux qui ne veulent pas travailler avec M. Muller sont libres de demander leur mutation. Nous l'avons interpelé dès son arrivée sur les dysfonctionnements du parquet et il n'a pu que constater que nous avions raison. Le mépris des justiciables par la justice locale n'avait que trop perduré et il était temps que quelqu'un se décide à faire du respect des justiciables et des procédures, une priorité. Il fallait que quelqu'un fasse respecter les droits des justiciables. Dès le début notre message était clair ; arrêt' prend' le créol' pou' d' couillons", et M. Muller a décidé de porter les couleurs d'une vraie justice. Au lieu de le muter, la ministre devrait nous envoyer une bonne dizaine de personnes comme lui, ils auront vite fait de remettre de l'ordre. Peut-on demander aux autres ministères de nous envoyer des représentants des valeurs de la justice et de la République qui ont le cran de M. Muller ? Il y a d'autres institutions qui ont besoin d'un bon coup de balai. Un nouveau préfet par exemple ?