Devant le palais de justice de Saint-Denis :

Nouveau rassemblement d'Éveil Citoyen pour le maintien du procureur Muller


Publié / Actualisé
Ce lundi matin 16 juin 2014, une vingtaine de personnes ont répondu à l'appel du collectif Éveil Citoyen 974 pour se rassembler devant le palais de justice de Saint-Denis afin de demander, une nouvelle fois, le maintien à La Réunion du procureur de la République Philippe Muller. Plusieurs associations de justiciables se joignent ainsi à ce dernier pour contester sa mutation en métropole. À l'instar du procureur lui-même, les membres d'Éveil Citoyen ont également adressé un courrier en ce sens à la ministre de la Justice Christiane Taubira, mais aussi au défenseur des droits.
Ce lundi matin 16 juin 2014, une vingtaine de personnes ont répondu à l'appel du collectif Éveil Citoyen 974 pour se rassembler devant le palais de justice de Saint-Denis afin de demander, une nouvelle fois, le maintien à La Réunion du procureur de la République Philippe Muller. Plusieurs associations de justiciables se joignent ainsi à ce dernier pour contester sa mutation en métropole. À l'instar du procureur lui-même, les membres d'Éveil Citoyen ont également adressé un courrier en ce sens à la ministre de la Justice Christiane Taubira, mais aussi au défenseur des droits.

L’agitation autour du cas du procureur Philippe Muller se poursuit. Ce lundi 16 juin 2014, le collectif de justiciables Éveil Citoyen 974 a ainsi appelé à un nouveau rassemblement devant le palais de justice de Saint-Denis pour réclamer son maintien, aux côtés de plusieurs associations comme Réunion Debout, Contribuables 974 , Zarboutan ou encore l’Association solidarité intergénérations (ASIG).

"Pour nous, c’est simple : on a des dossiers et il y a eu plusieurs avancements. Le procureur Muller fait son travail et aujourd’hui on veut le virer ! On n’est pas d’accord", résume Djamel Kada, un des responsables d’Éveil Citoyen. "On a vu les dossiers avancer plus rapidement qu’avant, comme l’éclair ! On a eu des réponses, même si elles étaient parfois négatives ou si les dossiers étaient classés sans suite. Mais on a eu de la considération, alors qu’avant il n’y avait rien !", insiste-t-il.

Dans son courrier adressé à la Garde des Sceaux Christiane Taubira pour contester sa mutation, Philippe Muller évoquait ainsi "l’attitude supérieure à l’égard du justiciable créole" de certains de ses collègues magistrats, mais aussi "une justice considérée comme une justice de métro".

"Tous les créoles se retrouvent là-dedans", estime Djamel Kada. "Il y en a qui ont peur, qui n’osent pas. Ils vont vous le dire clairement : ils ne croient plus en la justice. L’heure est grave ! Aujourd’hui, des magistrats se disent harcelés, mais c’est le peuple qui est harcelé ! Il est à bout ! Tous les jours on a des gens qui veulent se mettre en grève de la faim, qui veulent s’immoler, qui veulent se pendre... Il y a de gros problèmes à La Réunion", affirme-t-il encore.

Les membres d’Éveil Citoyen et les responsables d’associations qui les accompagnent ne désespèrent pas de trouver un écho à leur colère. Ils viennent ainsi d’adresser un courrier au défenseur des droits – dont le poste devrait revenir à Jacques Toubon – afin qu’il alerte à son tour la ministre de la justice et le président de la République.

Depuis quelques semaines, les mobilisations et les courriers se succèdent pour soutenir le procureur Philippe Muller, dont la mutation forcée a déjà fait couler pas mal d’encre, à La Réunion mais aussi en métropole.

Au point que la mobilisation des justiciables et leur colère attirent désormais des personnalités venues de divers horizons pour tenter de se greffer sur ce mouvement, à l’image de Jean-Claude Otto-Bruc, représentant local du Front national et présent ce lundi matin devant le tribunal de Saint-Denis. Gare à la récupération malveillante...

www.ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

Citoyens du Sud, Posté
Evidemment qu'il y a 2 poids et 2 mesures ici! Venez voir un peu ce qui se fait à St-Pierre! Un petit restau de plage a été transformé en hôtels sur 3 étages, et sans Permis de construire affiché ni aucun panneau de chantier! et juste devant le local de la garde municipale!! Et maintenant ils privatisent la plage... avec la bénédiction des services d'ur-banisme, de la Préfecture, et les encouragements et aides diverses du Maire! C'est pas beau ça!? Mais le pauv' boug qui a construit sa tite case chez lui, on envoie les buldozers!
DJAMEL KADA, Posté
La preuve cet agriculteur, une affaire de 14 ans alors qu'il a construit sans porter préjudice à quiconque, il a construit une maison individuelle pour sa famille, au lieu de se retrouver dans des logements sociaux, c'est évident. ok ce n'était pas légale, mais c'est son terrain et sa maison !
il y a deux poids deux mesures
nous on se bat contre la mairie de st denis depuis plus de 3 ans, un permis délivré pour une villa sur un péril ! villa transformée illégalement puis louée depuis 2 ans et demi garage transformé en Magasin pendant 8 mois ! La préfecture ne bouge pas, la mairie ferme les yeux, le propriétaire a tout loué et est partie, et nous notre maison se dégrade chaque jour. Avec ça rajouter qu'il n'y a aucune conformité des fondations de la villa à l'allure d un immeuble illégal qui porte préjudice direct ! la justice pénal donne un non lieu. Mr muller a repris le dossier. Des incompétences du début à la fin,mais maintenant le dossier avance ! ALORS SVP DONNER UN EXEMPLE DE SANCTION pour LES GRANDS MAGOUILLEURS QUE DU PROFITENT DE L' IMMOBILIER ON ATTEND DES SANCTIONS TRÈS SÉVÈRES A CE RÉCIDIVISTE AVERE RUE STE MARIE.
Cécile, Posté
Bravo ! Oui on n'a besoin de justice
Michel de Fort Dauphin , Posté
contactez moi , en Mp sur Facebook souhaite être des votres !! Muller doit rester en poste, pour liberer les reunionnais des organisations, groupement, associations de personnes mafieuses
Cécile, Posté
Bravo ! Oui on n'a besoin de justice